•  Retour dans le Devoluy pour cette belle balade qui se mérite, non par ses difficultés mais par les forts pourcentages de pentes, que ce soit à la montée ou à la descente.

    Au départ du charmant village de Rabou, perché sur sa butte, nous filons en direction du sommet arrondi qui se pointe devant nous, le Puy de Rabou. 

    Nous laissons sur le côté le sentier des bans qui se faufile dans les gorges du petit Buech et au niveau de l'oratoire dédié à Sainte Roselyne nous prenons un entier peu fréquenté et parfois difficile à suivre qui grimpe sur la pente de la Chaumasse.  

    Devoluy, le Puy de Rabou 

    le pic de Bure la tête dans les nuages 

     Devoluy, le Puy de Rabou 

    le Puy de Rabou

    Devoluy, le Puy de Rabou 

    l'oratoire de Sainte Roselyne 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Le coteau de la Chaumasse est devant nous, pentu et raide.

    rapide vue arrière sur la croupe de Rabou et le clocher de son église qui pointe dans le ciel, au loin, la falaise de Céüse.

    Devoluy, le Puy de Rabou

    longue et rude montée en forte pente dans un large sentier tracé comme une piste puis nous arrivons dans les limites du territoire des moutons 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Heureusement que le soleil ne cogne pas trop fort car il n'y a aucune ombre, ici c'est herbe à brebis exclusivement.

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Nous arrivons en vue de la bergerie du Puy, l'ancienne, sous l'arbre en haut à gauche et semi détruite et la nouvelle cabane de berger, magnifique sur sa pente herbeuse 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Une grosse envie de passer un séjour ici !!!

    Nous faisons une petite pause en essayant de trouver un endroit où poser les fesses sans se retrouver dans le migon (crottin des brebis) 

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Plus haut les brebis ne nous calculent même pas, très occupées qu'elles sont à ratiboiser la montagne. 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Le sentier au balisage très espacé nous emmène vers un superbe frêne qui a poussé entre quatre vieux murs d'une ruine, planter un frêne à proximité des bergeries était fréquent à une époque où la nature devait constituer la totalité de l'alimentation du bétail.

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Dans de nombreuses zones de montagne, le feuillage du frêne est traditionnellement utilisé pour l’alimentation du bétail. Il s’agit donc d’une essence particulièrement

    adaptée pour être utilisée dans les systèmes sylvopastoraux (combinaison d’un élevage et d’une production de bois de qualité).

    Dans ce type de système,  les arbres bénéficient de l’effet de la fertilisation par les animaux, tandis que ces derniers trouvent dans l’ombre des arbres un refuge contre le soleil et le vent. 

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Le sentier contourne le sommet du Puy par une sente en balcon qui nous offre une vue superbe sur la vallée de "Rivière" tout en bas et les sommets qui entournet le pic de Gleize, en face.

    Nous entrons dans une hêtraie comme on entre dans un tunnel, quelle  différence brutale avec le paysage sans la moindre ombre qui a précédé !  

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Des hêtres tortueux, noueux étranges, encore un bel exemple de ces hêtres appelés des Faux !

    Devoluy, le Puy de Rabou

    étranges mais accueillants. 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Au sortir de la hêtraie, il faut traverser une zone de marne glissante et heureusement sèche, passage délicat s'il en est.

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Devoluy, le Puy de Rabou

    puis un peu plus loin nous arrivons au col du Ferlieu où nous devons prendre une décision, passer par la droite en hors sentier et descendre vers le village ruiné des Tournillons ou par la gauche et rejoindre le sentier des Bans par la forêt du bois de l'Escout... 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Devoluy, le Puy de Rabou

     au col du Ferlieu dit aussi "col des Tournillons" la vue sur la montagne d'Aurouze

    Concertation : il est tôt nous pouvons prendre le chemin le plus long, passage par le bois de l'Escout et le sentier des Bans qui offrent tout de même un plus beau paysage.

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Nous prenons le sentier qui traverse en forte descente, dans de belles hêtraies, le bois de  Valerous

    Devoluy, le Puy de Rabou

    et, arrivés dans la superbe clairière nous faisons notre pause du médio sur une herbe verte et tendre dans un décor idyllique 

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Centaurée, en fin de vie, la saison est terminée pour ces fleurs de printemps

    Reprise du parcours, nous négligeons la piste qui peut nous ramener à Rabou pour continuer la descente vers le bois de l'Escout 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Devoluy, le Puy de Rabou

     vue panoramique sur la Dent d'Aurouze, en face, loin de l'autre côté du petit Buech

    Devoluy, le Puy de Rabou

     la sente dégringole en forte pente dans le bois et nous arrivons en bordure du petit Buech, sur le côté, les cheminées de Luvie, acérées et magnifiques. 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Nous prenons le sentier des Bans, que nous connaissons bien, en direction de Rabou

    Devoluy, le Puy de Rabou

     en bas, le petit Buech se tortille dans ses gorges

    Devoluy, le Puy de Rabou

    le passage délicat dans le pierrier est vite traversé

    Devoluy, le Puy de Rabou

    puis nous remontons par les lacets serrés jusqu'au passage sous la roche, en surplomb du petit Buech 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Devoluy, le Puy de Rabou

     Il ne nous reste plus que deux km environ pour revenir à Rabou sur une sente facile, passer l'oratoire de Sainte Roselyne et retrouver le parking. 

    Devoluy, le Puy de Rabou

     Fin de très belle rando.

    Devoluy, le Puy de Rabou

    Une rando superbe mais exigeante de 12km et 690m de dénivelé cumulé

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    5 commentaires
  •  

     C'est une rando peu connue qui est au programme de ce jour.

    Faisant face aux superbes falaises du pic de Céüse, sa "petite sœur" Céüsette dresse son mamelon rocheux aux alentours de 1680m. 

    Pour y accéder, nous partons du parking du col des Guérins, un sentier balisé en GR de pays grimpe en lacets dans l'alpage.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     la falaise de Céüse

     Nous laissons sur le côté la large piste et filons sur cette sente qui monte rudement sur le versant domaine des brebis, les patous veillent, nous sommes avertis.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    rapidement la végétation devient rase, broutée allègrement par des milliers de brebis qui stationnent sur cette montagne 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    en bas, la vallée de Gap émerge d'une brume sale 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    les troupeaux annoncés sont là et les patous arrivent en courant, nous ne traversons pas la pâture, respectant le troupeau et ne voulant pas nous attirer les foudres des chiens,  d'autant que la carte nous montre que nous pouvons atteindre notre but en quittant momentanément le sentier, pas de souci !

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    Même si nous ne voyons pas encore le mamelon du sommet, nous savons où il est et filons à l'estime 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse 

    nous traversons la piste laissée plus bas et reprenons, pour le plaisir, notre grimpe dans la prairie pentue

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    le sommet est en vue, il nous faut tout d'abord, pour y arriver, atteindre une longue croupe herbeuse, franchir une barre rocheuse par une cheminée, puis reprendre une autre croupe qui va nous emmener à notre premier objectif, le sommet de Petite Céüse.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    nous voilà au pied de la petite cheminée, facile à passer mais qui ce matin-là est traîtreusement humide. 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    C'est parti, ça patine un peu au départ puis les prises arrivent 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    cheminée suivie d'une petite vire aérienne sympathique 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    seconde croupe herbeuse en pante raide , le sommet est nettement en vue

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     et voili voulou nous y sommes !

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Mais la rando est loin d'être terminée, nous allons filer maintenant sur le versant opposé pour descendre dans le ravin où se trouvent les ruines éparses du village abandonné de Céas.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    retour vers la cheminée, à peine moins glissante au fur et à masure que les rayons solaires l'atteignent 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     nous suivons la piste balisée qui part en direction du col des Guérins, et dans un virage, nous prenons un sentier difficile à trouver car son départ est bien caché en venant d'ici

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    longue descente en direction du col de Bois Rien au pied de Petite Céüse que chemin faisant, nous contournons .

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     quelques ruisseaux quasiment à sec sont à traverser 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    des passages partiellement éboulés maltraités par le passage des vaches 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     et remontée sur une belle croupe où devrait se trouver Céas

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    Nous trouvons le balisage jaune du sentier de PR qui remonte vers les crêtes, nous le suivons et...pas de Céas !

    Nous savons pourtant que ces ruines sont ici, nous y sommes déjà venus, mystère. 

    Avant de commencer la remonter vers la crête nous faisons notre pause du médio, quelques vaches nous observent, curieuses.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Tiens...les colchiques sont déjà de sorties !

     Nous décidons de revenir vers la zone où DOIT se trouver Céas en prenant un sentier oublié qui revient en arrière mais nettement plus bas que le jaune. 

    Et voilà, nous y sommes passés tout près sans les voir ces ruines enfouies dans une végétation qui s'est densifiée depuis notre dernier passage ici

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     la fontaine de Céas

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     des pans de murs mangés par la végétation

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     les restes d'une sente caladée, la rue principale ?

    Triste sort que celui des villages abandonnés par les hommes, heureusement que la nature, peu rancunière, revient sur les lieux et se réinstalle à son aise sur les vestiges laissés par les hommes. Facile...pour trouver les ruines, chercher où les arbres ont poussé.

    Nous reprenons notre route en direction des crêtes qui séparent les vallées de Céas et de Sigoyer.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    petite remontée dans les bois, puis les crêtes apparaissent 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    un beau cairn, un "mont joie" marque l'endroit où le sentier repart dans le ravin opposé 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    et là, la Croix de Céas, rustique et belle, en bois de genévrier de Céas, elle commémore le temps où les hommes vivaient ici de la nature. 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    Rude et longue descente dans les bois, tout d'abord en direction de Ravourier 

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Carline à feuille d'Acanthe...habitée

     A Ravourier ne pas rater la maison où "sévit" un sculpteur sur bois, on aime ou pas, mais moi j'aime beaucoup cet art de tirer de la matière des formes que l'artiste laisse imaginer à celui qui regarde

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     et qui peuvent changer selon l'angle sous lequel on regarde

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     ensuite nous prenons une piste sous la végétation dense des hêtres, qui va nous ramener vers la route qui monte au col des Guérins

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     deux hêtres qui sont bien occupés à s'aimer...dirait-on !

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     remontée de la route sur quelques centaines de mètres, nous serons salués par des chevaux dans l'enclos

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    et dans un virage, par les chèvres de la chèvrerie de Céüse.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    Petit instant pour se désaltérer à l'eau fraîche de la source des Guérins et fin de rando au pied des falaises de Céüse.

    Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

     Hautes Alpes, le sommet de la petite Céüse

    une rando exigeante de 14km300 pour un cumul de dénivelé de 900m.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    4 commentaires