• Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    le col de Saint-Pilon

     

     

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume 

    Nichée au creux de la falaise, la Grotte Sacrée.

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    un Dendrotelme porté par trois troncs

    cavité remplie temporairement  d'eau riche en matière organique et peu oxygénée, favorable au développement de la vie des micro-organismes 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    le vieil if presque entièrement creux 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     la chapelle des Morts (dite des parisiens)

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     La Croix Nimbée (celte) et ses asphodèles

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Asphodèles

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Primevère coucou

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Tulipe sauvage 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Iris nain jaune 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     la source des chèvres libres

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Orchis sureau, le pourpre et le jaune cohabitent souvent

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Narcisse, un plein champs.

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     tout au bout, le bau de Saint-Cassien 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    la descente du Pas de l'Aï 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     le vieux hêtre foudroyé tombe lentement en pourriture et redonne la vie à de nombreux micro-organismes qui alimentent les insectes qui alimentent les oiseaux, et ainsi de suite.  

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Sceau de Salomon, le muguet de nos collines

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     tout là-haut à flanc de falaise, le sentier du vertige M Estruch, que de souvenirs...

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

    Orvet face à un bousier, qui aura la priorité ?

    l'orvet va passer son chemin, bousculer le bousier qui se retrouvera sur le dos, les pattes en l'air ! 

    Retour dans le massif de la Sainte-Baume

     Le carrefour des trois chênes, un seul est encore vivant et fait toujours des feuilles depuis plusieurs siècles.

     ************

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Les fleurs des collinesLuberon, le vallon de sanguinette »

  • Commentaires

    1
    alain
    Jeudi 6 Mai à 09:57
    alain

    Je vois que tu profites de la liberté (de déplacement) retrouvée ...

    Que la nature est belle en ce moment ....

    PS : Très content de t'avoir finalement croisé l'autre jour , et encore merci pour tes informations , en direct,  sur les plantes de nos collines ....

      • Jeudi 6 Mai à 10:10

        c'est la plus belle période. de plus, en semaine.

        plaisir partagé lors de cette rencontre.

         

    2
    Loridon
    Jeudi 6 Mai à 10:05

    La couelle en fleurs pendant le printemps. Grace à vous même si je ne peux plus y aller, je la regarde et je sens presque l'odeur.

      • Jeudi 6 Mai à 10:11

        Je pense souvent à vous deux mes amis. prenez soin de vous.

        Amitiés de la gazelle et du sanglier.

         

    3
    Jeudi 6 Mai à 10:10

    Je viens de prendre un grand bol d'air en vous suivant, ça fait du bien ! Tiens, mercredi prochain je vais dans "mes" Pyrénées à Arles-sur-Tech où je pourrai voir ma Maman, plus d'un mois que je n'y suis pas allée, confinement oblige  Cela va me faire du bien ! Bisous.

    4
    Jeudi 6 Mai à 16:32

    Bonjour Jean-Luc,

    Quel plaisir de revoir cette balade à la Sainte-Baume et la flore du moment ! Je profite de ce petit message pour vous demander si les marmites calcaires de l'Huveaune sont remplies d'eau en ce moment ou à sec. J'aimerais beaucoup y retourner. Je trouve ce coin splendide....comme tant d'autres d'ailleurs.... le Caramy, les crêtes de Mazaugues...

    Amicalement.

      • Jeudi 6 Mai à 17:25

        Bonjour Muriel

        pour ce qui est des gours de l'Huveaune, je ne sais pas.

        Il y a quelques jours, c'était à sec à ce que l'on m'a dit. mais entretemps il y a eu de la pluie... mais est-ce suffisant pour réalimenter la nappe souterraine et donc la source ?

        belles balades.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :