• La bergerie de Haute Crigne

        Dans toute la région 13, 83 et 84, cet été, les balades dans les massifs sont très souvent interdites pour cause de risque d'incendie, alors, pour pouvoir se dégourdir les jambes, nous décidons d'aller à Sisteron grimper au trou d'Argent du  rocher de la Baume, vérification faite sur le net info forêt du 04 c'est autorisé.

    Arrivés sur place, un arrêté municipal logique mais inattendu en interdit l'accès depuis le 13 juillet et les grands incendies qui se sont déclarés un peu partout, de plus, bien que nous soyons en pleine canicule en Provence, à la Baume, il fait un froid de canard  à cause d'un vent violent et glacé.

    Concertation, changement de programme, plan B improvisé et direction le pic de Crigne sur la route de Gap. Une rando déjà faite, difficile et demandant à placer une voiture au point de départ, une autre au point d'arrivée, 

    La bergerie de Haute Crigne

    voir la rando au pic de Crigne ici.

    Etant donné, que pour la baume du trou d'Argent nous connaissons parfaitement bien le parcours, nous n'avons emporté ni carte de la région, ni GPS...on va faire la rando au pic de Crigne...de mémoire.

    Mais comme c'est la journée de tous les changements...nous n'irons pas au pic mais aux deux bergeries, basse et haute Crigne, puis une errance en forêt en hors sentier, mais nous ne le savons pas encore...

    C'est bien décidés à grimper tout là-haut que nous garons une voiture à la petite Queylane en plein milieu des vergers de pommes des Alpes. 

    La bergerie de Haute Crigne

     balisage jaune, "yaka" suivre tout au moins jusqu'à basse Crigne, car pour le pic, c'est largement en hors sentier, c'est parti !!!

    La bergerie de Haute Crigne

     grimpette rude et immédiate

    La bergerie de Haute Crigne

    la haute falaise striée barre le vallon, il faut la contourner par la droite et passer en crête, au dessus de la paroi 

    La bergerie de Haute Crigne

    Malgré nos impressions de ne pas avancer nous montons à 500m de déniv' à l'heure, pas mal pour des jeunots comme nous. 

    La bergerie de Haute Crigne

    le rocher de Chantelle est devant, nous l'évitons et bifurquons à gauche, ça grimpe toujours aussi raide

    La bergerie de Haute Crigne

    la vallée de la Durance, son canal, son autoroute, ses vergers de pommes à l'infini. 

    La bergerie de Haute Crigne

     petit replat, traversée d'une jolie chênaie, puis apparaît notre premier objectif, basse Crigne, belle bergerie superbement restaurée, il y a quelques petites années, c'était une ruine. Le pic de Crigne est en arrière plan, sur la droite

    La bergerie de Haute Crigne

     pause à l'ancienne fontaine très bien restaurée elle aussi.

    La bergerie de Haute Crigne

    Nous attaquons la grimpe en direct vers le pic, très vite, un gros coup de fatigue nous empêche de continuer, 2ème changement de plan, nous décidons de revenir à la bergerie, direction le balisage jaune de haute Crigne, puis le col des Selles pour boucler notre parcours comme prévu.

    Nous revenons à la bergerie et prenons le sentier un peu plus facile de Haute Crigne, le balisage est neuf...la surprise est au bout du chemin... 

    La bergerie de Haute Crigne

    belle grimpette, mais régulière et en forêt, tout se passe bien 

    La bergerie de Haute Crigne

     beau le balisage...non ?

    La bergerie de Haute Crigne

     la bergerie ruinée de haute Crigne est en vue, une pierre directionnelle donne la bergerie en direction opposée, mais bon...pourquoi se poser des questions ?

    La bergerie de Haute Crigne

    je cherche en vain la suite du sentier, qui doit "théoriquement" nous emmener au col des Selles, nous ne trouvons que d'épais taillis, ou la forêt dense et difficilement pénétrable.

    Terminus du balisage jaune ! Rien ne le laissait prévoir.

    La bergerie de Haute Crigne

     Pas de carte, pas de GPS, mais nous pensons passer en hors sentier pour trouver la piste forestière qui circule en crête, la grimpe "à l'arrache" et au pifomètre commence (à l'arrache de la peau dans les épines !) On va trouver une piste de débardage du bois qui devrait nous faire remonter jusqu'à la piste recherchée, rude remontée, ultra rude même.

    Eurêka, voilà la piste tant convoitée, il n'y a plus qu'à la suivre pour trouver le sentier de la combe de Richonne qui assure le retour vers la 2ème voiture laissée en bas à Pinbert.

    Hélas, rapidement nous nous rendons compte que ce n'est pas la bonne piste, nous faisons notre pause de midi en pleine forêt, puis décidons par sécurité de revenir sur nos pas encore "à l'arrache" jusqu'à haute Crigne, (nous verrons plus tard sur la carte que notre choix de faire demi tour a été le bon).

    La bergerie de Haute Crigne

     La bergerie de Haute Crigne 

     La bergerie de Haute Crigne 

    A la bergerie ruinée, nous reprenons le balisage jaune pour un retour facile tout en descente 

    La bergerie de Haute Crigne

     les falaises de Crigne sont laissées sur le côté, tout là-haut

    La bergerie de Haute Crigne

     retour en paysage connu

    La bergerie de Haute Crigne

     La bergerie de Haute Crigne

     une rando en errance, de 10km environ et plus de 720m de dénivelé.

    La bergerie de Haute Crigne

    « Via ferrata au rocher d'ArthouzeLes gorges de la Méouge »

  • Commentaires

    1
    CATALANE
    Dimanche 13 Août à 09:18

    Et oui, en ce moment les incendies font rage, et c'est inquiétant. La base des canadairs est à 10 kms de chez nous, et je te garantis qu'ils ne chôment pas ! 
    Et bien votre balade d'aujourd'hui était plutôt cool ! Tu nous a habitués à bien pire !!! Allez, bisous et bon dimanche.

      • Dimanche 13 Août à 19:04

        Coucou Monique

        Mouais, on voit bien que tu n'es pas allée dans ce coin...plutôt cool n'est pas le qualificatif que j'emploierais...rire !

        bisous bisous

        jluc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :