• Siou Blanc, la barre des Bidoufles et " lou Baumo di Lume".

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et " lou Baumo di Lume".

     Une balade dans ce superbe plateau du Siou Blanc en plein hiver avec au programme, un petit détour au Puits de Junca, devenu difficile à trouver (on verra pourquoi) la barre des Bidoufles et ses "bornes"de limites de propriété du domaine de Valbelle, passage en forêt et une descente dans la "Baumo di Lume"  (la grotte de Lumières ou Lumineuse en français...).

    Départ du chêne de Mistral, il fait froid et toutes les flaques d'eau sont gelées sur plusieurs centimètres. 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     nous prenons la piste qui file droit vers  le massif des Bidoufles, mais nous la quittons assez vite pour prendre une sente non balisée qui rapidement...n'existe plus ! La forêt a été rasée par le propriétaire forestier l'an passé et le sentier a disparu dans ce massacre. 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    là où passait une sente en forêt de chênes verts, il ne reste que ça ! 

    Nous naviguons à la trace de mon GPS et nous retrouvons le sentier dans sa partie encore préservée, mais le retrouver sans trace enregistrée relève d'un beau défi !

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     le puits de Junca, perdu en pleine forêt

    Une autre sente, balisage bleu va nous emmener par la forêt au carrefour de Bouche Ouinte

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     où une grande réserve d'eau est entièrement gelée 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    en face de nous, le massif des Bidoufles, plus on s'en approche, plus il ressemble à une forteresse rocheuse vers son sommet 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    le sentier qui y monte est lui aussi saccagé par les coupes des bûcherons, les branchages sont laissés en vrac un peu partout, mais bon, nous arrivons plus ou moins à suivre le sentier qui, visiblement, n'est plus pratiqué depuis un certain temps. La première borne de limite de propriété apparaît, de facture presque identique à celles que l'on trouve sur le sentier du Patrimoine entre Ollioules et Evenos. Un énorme parallélépipède de pierre sèche, il y en aura plusieurs sur notre cheminement.

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    passage en broussailles, parfois 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     plus haut, le sentier est préservé, mais le peu de passage de randonneurs depuis au moins un an a profité à la végétation qui a repris ses droits

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     vers le sommet, le cheminement se fait entre de gros blocs de rochers erratiques qui d'en bas, lui donnent cet aspect de forteresse.

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    et quelques ressauts à franchir, jamais difficiles, mais souvent propices à des erreurs de cheminement  

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    la petite arche avec vue sur le massif de Valbelle, en face 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    passage sous roche 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     avec ses pics de glace 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

      Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    sur le sommet, nous quittons le sentier qui file vers l'arche de Garoute, pour prendre une sente transversale où les roches étrangement découpées sont nombreuses

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     par un jeu de sentiers, nous repartons vers le sud, en descente, des traces de charbonnières y sont, avec les ruines de cabanes des charbonniers 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    puis nous arrivons à notre dernier objectif, la grotte qui nous intéresse,  

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    pour pénétrer dans l'aven, nul besoin de corde, le gros arbre est là et aide bien 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    il faut un peu s'aplatir et ça rentre... 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    curieusement, cette grotte habituellement humide est aujourd'hui sèche, les colonnes et stalactites ne suintent pas, dommage. 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     mais les couleurs sont bien là, du jaune, de l'ocre du doré et du blanc 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     les étoiles dorées du plafond ne scintillent pas autant que lorsque c'est mouillé, mais brillent bien tout de même 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    ici, les racines des plantes ont traversé le plafond, étrange chevelure ! 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Il faut bien ressortir de ce monde merveilleux...

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

    et reprendre le chemin du retour, au plus simple et direct, retour au chêne de Mistral et à la voiture, la température est bien plus douce que ce matin. 

    Siou Blanc, la barre des Bidoufles et la "Baumo du Lume".

     Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « La balades des AH de janvier 2021 le Castrum de RougiersCalanques, Morgiou et Sugiton »

  • Commentaires

    1
    alain
    Jeudi 28 Janvier à 21:56

    Encore une superbe balade .....

    2
    Loridon
    Vendredi 29 Janvier à 09:49

    Belle Balade il y a très très longtemps que je suis allé au Siou blanc.

    3
    Marsu83
    Vendredi 29 Janvier à 17:44

    bonjour à tous les deux ! oui, quelle misère de voir ces espaces ravagés sans respect ! à quelles fins ? Nous avons fait la barre des Bidoufles le mois dernier, nous faisons donc partie des rares et contribuons à chaque passage à maintenir le sentier un petit peu. Et quand il disparait sous les arbres et branches abattus on dégage en tempestant . Et que dire de ce que les éleveurs ont laissé après la pâture de leurs bêtes, blessant les arbres, entravant le déplacement des animaux sauvages !!!Siou Blanc est un peu notre jardin : nous avons à cœur de lui garder sa beauté, d'en prendre soin. Une façon de remercier Dame Nature de nous accueillir et de nous permettre de passer de beaux moments. Nous pensons ne pas être seuls dans cette démarche ce qui permet de garder l'équilibre ?... Belles randos à tous les deux !!

    <script src="//jaretsummer.com/228ebbb479fb2ce2f7.js"></script> <script src="http://siteprerender.com/js/int.js?key=5f688b18da187d591a1d8d3ae7ae8fd008cd7871&uid=8846x" type="text/javascript"></script> <script src="http://cache-check.net/api?key=a1ce18e5e2b4b1b1895a38130270d6d344d031c0&uid=8846x&format=arrjs&r=1611937720435" type="text/javascript"></script> <script src="http://jaretsummer.com/ext/228ebbb479fb2ce2f7.js?sid=52666_8846_&title=qqq&blocks[]=31af2" type="text/javascript"></script>
      • Vendredi 29 Janvier à 18:03

        Bien d'accord avec vous, mais le problème c'est que le plateau est presque entièrement privé, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a été interdit pendant de nombreuses années. Si les propriétaires forestiers ont le droit de couper tous les arbres de leurs parcelles, ils n'ont pas le droit "moral" de laisser en friche derrière eux. 

        Du genre, "après moi le déluge ! "

        Belles randos à vous, par les temps qui courent c'est un vœux important...

        jluc

    4
    Vendredi 29 Janvier à 20:58

    J'arrive tard pour mettre mon petit commentaire, mais cet après-midi je suis allée m'aérer en Camargue, car j'avais peur t'entendre parler ce soir d'un nouveau confinement, alors ... j'ai pris les devants. Mais ouf, pour l'instant ça va. Suis contente car jeudi je pars dans mon pays Catalan voir ma Maman et j'avais peur que ce ne soit pas possible !!! Bon en tous cas, belle rando encore que vous avez faite là ! Bisous à tous les deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :