• Monts de Gigondas, la dent du Turc

      Les Dentelles de Montmirail sont au nombre de trois. Elles sont parallèles entre elles.

    La première, dite chaîne du Clapis, (553 mètres), se déploie au sud, elle est fragmentée en trois parties : Le Grand Montmirail, la Salle et le rocher Saint-Christophe.

    La seconde, les Dentelles Sarrasines, se situe au centre, est moins étendue mais plus élevée (667 mètres) et sera ce jour là notre terrain de jeu.

    La troisième, nommée Grande Montagne ou chaîne du Grand Travers, se trouve au nord du massif dans le prolongement du Saint-Amand

     

     Dominant Gigondas les dentelles sarrasines émergent de la forêt provençale et furent jadis un poste d’observation (le fameux rocher du Turc où nous allons) occupé par les Sarrasins contre les Francs en 787.

     *****

    La rando de ce jour sera d'aller grimper tout là-haut sur le sommet de la Dent du Turc en passant par la falaise côté sud, entrer dans ce que nous appelons la "chambre du Turc" une petite cavité dans la roche fermée par un muret de pierres puis, par une cheminée montante, coudée à 90° arriver à déboucher face nord par un trou de souris au bord du vide, là, une petite vire très aérienne permet de grimper sur le sommet, où la vue s'ouvre à 360°, un excellent et difficile d'accès poste de guet que les sarrasins avaient là !

    *****

    Nous garons la voiture sur les hauteurs de Gigondas, au parking du col du Cayron, altitude 400m. Accès autorisé en cette saison.

    Un sentier vaguement balisé en bleu nous emmène vers le sentier des Dentelles de Montmirail, c'est parti.

    Nous sommes face nord, il est encore tôt, la forêt est encore bien humide et les roches glissantes, espérons que ce sera différent une fois passés de l'autre côté, au sud.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    la sente grimpe en direction de la base des falaises, les roches découpées, portent bien leur nom, des dentelles. 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    plus haut la pente s'adoucit et file dans la végétation de buis et romarins en direction de la brèche de Florets-Turc qui va nous faire passer face sud. 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Nous voilà à l'extrémité ouest des dentelles sarrasines, une brèche dans la roche s'ouvre sur une sorte de toboggan qui va nous entraîner sur le sentier des dentelles, face sud. 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Nous rangeons les bâtons de marche devenus inutiles, voire gênants pour ce genre de passage 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    L'un après l'autre, nous descendons en sortant les mains des poches ! 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     C'est plus impressionnant que difficile bien que la vigilance soit de mise, une fois en bas de ce toboggan, nous filons vers l'est en suivant le balisage "points bleus" très effacé . Circulation dans un bois de yeuses parmi les roches éparses.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Pour repérer la chambre du Turc, il faut ouvrir l'œil, elle n'est visible que d'un seul point, à partir de là chercher les prises et grimper. Il n'y a pas de sentier, les repères sont effacés.

    Monts de Gigondas, la dent du Turc

     Nous y sommes venus déjà une fois, nous retrouvons assez facilement le cheminement. Trouver les prises sans perdre de vue le point d'arrivée.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Très belle grimpe à mains nues, bonne dose d'adrénaline !

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    en restant décalés pour éviter de se prendre une pierre sur la tête, ne jamais rester pile l'un sous l'autre. Un premier palier où nous nous regroupons, puis la grimpe continue

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Bientôt je vois l'ouverture et la vieille rambarde en fer branlante, on va éviter de trop tirer dessus et préférer de passer par le côté droit 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     me voilà arrivé dans la chambre du Turc, la Gazelle peut grimper à son tour

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    coucou me revoilou ! 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     dans la cavité, nous déposons nos sacs, sinon, impossible de passer dans la cheminée verticale, je m'y engage

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     un coude à 90° dans le noir et à plus loin, l'ouverture qui donne sur la face nord, au bord du vide. Il faut ramper, la roche est luisante d'usure.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    je sors et sur l'étroite corniche j'attends la Gazelle, qui s'extrait du trou

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     une belle rafale de vent nous secoue, encore un peu de grimpe et nous sommes sur le sommet de la Dent du Turc

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     en face, plein sud, le Grand Montmirail 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     le vent est violent, nous ne nous attardons pas, dommage. La Gazelle reprend le chemin du trou...et se fait décoiffer. 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     

    Je m'engage à sa suite, pieds en avant à plat dos

     

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Nous reprenons nos sacs et descendons la falaise en essayant de passer au mêmes endroits que pour la montée

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     

    parfois il faut faire le grand écart

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     s'accrocher aux vieilles branches 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    et jouer au dahut ! 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Une fois revenus sur le sentier "normal" nous continuons vers l'est en suivant autant que possible les points bleus de plus en plus rares.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    on va admirer des grimpeurs accrochés à la falaise, pendus au bout de leurs cordes, puis passer quelques ressauts 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    une grande fenêtre donne au vent l'occasion de s'y engouffrer avec force 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    puis la seconde brèche est là, la brèche Pousterle-Turc 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    nous continuons et au pied de la falaise, nous trouvons une  corniche étroite et surélevée du sentier pour y faire notre pause pique nique, bien abrités du vent et en plein soleil.

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    les pieds dans le vide, face au grand Clapis 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    C'est reparti, le sentier descend un peu, quitte le pied de la falaise 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    sur le promontoire avant la descente de l'extrémité est des dentelles sarrasines, les fleurs sont ouvertes, quelques beaux iris nains donnent de la couleur à la pierraille 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    puis c'est la descente en direction du domaine de Cassan tout en bas 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    après un début de descente éprouvant car très dégradé où les cailloux roulent sous les pieds, nous arrivons dans un sentier forestier, lui aussi en forte pente mais nettement plus confortable

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    arrivée dans le vignes du domaine de Cassan, un cerisier en fleurs grouille d'abeilles 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    et nous remontons plein ouest par le sentier du grand Clapis, en face, juste de l'autre côté de la vallée. Un lit de ruisseau à sec est traversé et nous remontons un long pierrier en direction du Pas de la Chèvre qui sépare le grand Clapis du grand Montmirail

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     les dentelles sarrasines sont maintenant en face, à notre droite

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Dans le vallat de l'Aiguille, un grand coup de zoom permet de voir le muret de pierre qui ferme la "chambre du Turc" 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    nous passons le col d'Aslau puis la piste nous fait passer au large de la Tour Sarrasine,

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    reprend la direction nord est et nous longeons les dentelles sarrasines par le bas, au loin, le sommet enneigé du mont Ventoux

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    un grand coup de zoom montre l'endroit où débouche la cheminée de la chambre du Turc 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

     Retour au parking, bondé, à cette heure. Fin de rando sportive. 

    Monts de  Gigondas, la dent du Turc

    Une rando comprenant quelques passages très aériens et vertigineux, de tout juste 10km avec un cumul de dénivelé de 600m environ.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

    « Les Pénitents des MéesLes gorges de l'Aiguebrun »

  • Commentaires

    1
    le vieux scaf
    Samedi 7 Avril à 08:01

    Gigondas, çà me dit quelque chose ! Un vin solide qui accompagne bien les daubes de sanglier.

    Quand à la rando, je vais finir par ne plus les regarder passant mon temps à me demander si par hasrd cela ne se termine pas à l'hopital du coin ...

      • Samedi 7 Avril à 08:10

        Rire !

        Disons que si ça se terminait à l’hôpital, il n'y aurait pas d'article sur le blog, traitant de la rando. Donc tant qu'il y a de l'article, tout va.

        Amitiés

    2
    François
    Dimanche 8 Avril à 08:13
    Très belle rando bravo à vous deux
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :