• Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     

       La combe de Vaumale, tout près de Lioux dans notre beau Luberon, nous y étions déjà allés en 2014, ce sera au programme de ce jour, avec une petite modification de parcours.

    Un peu moins de distance mais nettement plus de passages ludiques et un très beau point de vue depuis le Castelas qui domine la combe de Lioux et les falaises de la Madeleine, en face.

    La voiture garée sur le parking du hameau "La combe" nous traversons les rues du village pour filer vers les gorges étroites du ruisseau maintenant à sec. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Il fait froid, le temps est gris, mais il ne devrait pas pleuvoir. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    environ 2km de route et de piste et nous voilà au tout début de la combe 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    immédiatement le parcours annonce la couleur ! Passages très étroits, de nombreux ressauts franchissent des marmites et sont équipés de barreaux scellés dans la roche.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     Vraiment étroits

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     ça passe juste

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    même la fine gazelle touche des deux épaules, au pied du ressaut, il faut rester en équilibre sur une branche coincée pour ne pas mettre les pieds dans une eau froide et bien verdâtre. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    ça frotte sérieux mais ça passe...en force. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     ce début de parcours que nous n'avions pas utilisé la dernière fois est le plus ludique, les passages ferrés se succèdent sur quasiment 1 km.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     coincé ! 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     c'est même parfois carrément vertical

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     n'imaginons surtout pas le même parcours en cas d'orage violent !

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    le sol abondamment garni de gros galets est un véritable "casse-chevilles" 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    un peu de répit, dans une combe qui traverse maintenant une forêt de yeuses et de chênes  

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    de nombreuses grottes ou abris sous roche s'ouvrent sur les côtés, témoignage d'une intense érosion passée. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Ici encore un beau ressaut à franchir, mais il existe un  échappatoire sur le côté , passer en équilibre sur le vieux tronc est un exercice qui n'est pas pour nous.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    une corde permet de se hisser sur la roche pentue et glissante 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    et de même pour en redescendre de l'autre côté, mais là les cordes sont usées, vieilles et salement rafistolées, la plus grande prudence est de mise, un seul à la fois !

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     dans notre dos, la grande aiguille sort de la végétation dans un grand contre jour grisonnant.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    la grande marmite est là, elle ne se franchi que par le côté, par un jeu de câbles et de barreaux scellés 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    quasiment 10/12m de haut , quelle belle cascade ce devait être  quand il y avait de l'eau !

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    les câbles sont vieux mais en bon état apparent 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     encore des ressauts équipés

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    puis un autre passage en forêt, la lumière commence à poindre, nous allons bientôt sortir de la combe 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    un dernier mur vertical, bien équipé. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    et nous voilà sortis de la combe de Vaumale, nous ne continuons pas tout droit en direction du col de la Ligne, mais prenons à droite le GR qui remonte sur le plateau de Bezaure 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     le soleil est enfin sorti, plus aucun nuage, le beau temps de Provence est établit quand nous arrivons à la ruine de la Grange de Bezaure où nous allons faire notre pause de midi.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    tout près sur la carte est indiqué "tour ruinée", il est fort probable que ce soit la base d'un ancien moulin à vent, tout l'indique, l'emplacement sur la butte, la ferme de Bezaure  et surtout le linteau de la porte confectionné avec les restes d'une demi meule à grain. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    le sentier file rejoindre le GR que nous avions quitté pour aller à la grange, arrivés au lieu dit  l'Escumadou juste après la ferme, nous prenons un sentier qui nous emmène sur la sommet de la butte, au Castelas en ruine que nous avions repéré d'en bas en 2014, lors de notre retour dans la combe de Lioux.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     rapide grimpette en forêt, la sente est évidente et nous y voilà, au bord du vide, la Castelas se dresse encore fièrement, même si le temps et les hommes l'ont passablement amputé.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     4 tours de guet qui surveillaient les alentours sur 360° !  environ 150 m plus bas, le sentier de la grande combe de Lioux 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    retour sur le GR qui nous emmène dans la combe de retour. Forêt de chênes, de yeuses et de nombreuses grottes sur les côtés 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    perché sur son piton le  Castelas nous surveille !  nous étions là-haut il y a peu. 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    en face sur le versant opposé, une belle arche de roche nous invite...sans succès ! 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    le dernier kilomètre avant le retour à la "Combe" est le plus difficile de ce parcours de retour, de nombreux "escaliers" assez hauts demandent beaucoup d'effort aux genoux 

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     le défilé se resserre

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     semé d'embûches

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

     Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux 

    pour enfin sortir du ravin par le côté, nous contournons les maisons de la Combe, les falaises de la Madeleine  sont en face de nous. 150m et fin de rando, le parking est là. A noter que sur cette fin de parcours le tracé du sentier (GR911) sur la carte IGN est faux, non mis à jour, un rubalise barre le chemin qui va dans des propriétés privées, le balisage rouge/blanc est dérivé sur la gauche.

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Luberon, la combe de Vaumale-combe de Lioux

    Une balade sportive de 14km400 pour un cumul de dénivelé d'environ 400m

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Les gorges du ColostreBalade à la Sainte Baume enneigée »

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Février à 16:14

    Beaucoup plus sportives que les gorges du Régalon, manifestement !

    On pourrait dire qu'il s'agit d'une sorte de via ferrata provençale. smile

     

      • Lundi 26 Février à 17:47

        mais c'est qu'il y en a de belles vias en Povence. celle de Cavaillon est au programme, mais quand ? on verra bien

        bises.

        jluc

    2
    CATALANE
    Lundi 26 Février à 17:12

    Ben dis donc, par certains endroits, mieux vaut ne pas faire 100 kgs !!! Dur, dur. Mais nous savons que vous êtes des intrépides, et que rien ne vous arrête. Bisous, bisous.

      • Lundi 26 Février à 17:46

        Oui en effet, je passais juste ! rire.

        bisous amie portez vous bien tous les deux

        jluc

    3
    alcatrez
    Jeudi 1er Mars à 23:10

    Superbe ballade dans le genre que j'apprécie particulièrement. Cette chronique avec de magnifiques images de cette combe me fait regretter de ne l'avoir jamais parcourue bien qu'elle figurait, avec sa voisine de la Véroncle sur mes tablettes depuis la fin des années 70, époque où le "baliseur fou" -Morénas- sévissait dans le Lubéron avec ses pots de peinture bleue. Une pensée pour ce grand défricheur au propre comme au figuré.
    Merci Jean-Luc pour cette séquence émotion. Cordialement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :