• Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     

     

     

       La descente par le sentier noir du Garagaï ne peut se faire "raisonnablement" que si le toboggan qui nous emmène au cœur de la grotte des hirondelles est parfaitement sec.

    La roche est complètement lisse et lustrée par le passage de randonneurs, monter est une chose, descendre est nettement plus délicat.

    Aujourd'hui, pas de soucis, la face sud de Ste Victoire est en plein soleil et absolument sèche.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Reprenons depuis le début...

    nous sommes montés au Prieuré par le sentier jaune Cézanne et le fameux pas de la Savonnette, nous sommes passés au Prieuré et là nous avons laissé notre ami de belle rencontre, Jacques et son chien-escaladeur Will.

    Maintenant, nous allons continuer vers la croix de Provence et "en principe" redescendre par le Garagaï.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Carte du tracé cette fois nous suivrons le balisage blanc/rouge, puis le noir, puis le marron  pour revenir au refuge Cézanne

    yesRappel, toutes les photos sont cliquables pour une visualisation agrandie.

    attention0

     

    Attention, la descente par le sentier noir du Garagaï est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages sécurisés ou non.

    - vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

    - pluie

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures de rando adaptées 

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

    - comme pour la plupart des sentiers-escalade de la face sud, le parcourir au moins une fois en montant est une bonne précaution préalable, le balisage étant prévu pour la montée.

     

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     

    Nous quittons nos amis et suivons le GR qui file sur les crêtes, passant au pied de la croix de Provence, contrairement à la face sud, ici au nord l'humidité est omniprésente et la roche du GR est très glissante, d'ailleurs, certains marcheurs doublés, y renoncent.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

    la croix de Provence qui culmine aux alentours de 940m est un lieu de rando et de pèlerinage hautement symbolique en Provence.

    Sans être le sommet le plus haut du massif, il n'en est pas moins le mieux placé pour dominer et être vu de tous les horizons.

    Le vrai sommet de ste Victoire  c'est le pic des mouches qui s'élève à 1011 m, complètement à l'opposé du massif, plus discrètement et plein est.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

    coolLa croix que l'on peut aujourd'hui apercevoir, date de 1875. Le monument est construit à l'initiative du curé de Rousset, l'abbé Meissonnier. Son but est de conjurer deux maux qui accablent alors la France : la variole et les suites de la guerre franco-prussienne de 1870. La croix s'élève à une hauteur de 18,25 mètres. Elle surplombe une chapelle, Notre-Dame de la Victoire, et un prieuré du XVIIe siècle en cours de restauration. La croix de Provence contient dans son socle métallique un coeur en cuivre enfermant les noms de ses souscripteurs et des 104 paroisses donatrices des diocèses d'Aix, Arles et Embrun.
    Le 18 mai 1875, elle est solennellement bénie par Théodore-Augustin Forcade, archevêque d'Aix, en présence de 3 000 fidèles.

    Sur le socle ont été gravées quatre inscriptions :


    Face regardant vers Paris, inscription en français :

    « Croix de Provence, bénie par Monseigneur Théodore-Augustin Forcade, Archevêque d'Aix, Arles et Embrun le 18 mai 1875 » ;

     

      Face regardant vers Marseille, inscription en grec :

    « Voici, matelots, votre phare, négociants, votre gain, travailleurs, votre repos et votre richesse » ;


      Face regardant vers Aix-en-Provence, inscription en provençal :

    « Ô Croix, salut ! Source d'éternelle lumière, avec le sang d'un Dieu, ô testament écrit, la Provence à tes pieds s'inclina la première. Protège la Provence, ô croix de Jésus-Christ. »

     

    Face regardant vers Rome, inscription en « latin » :

    « Dieu très bon, très grand, ô Croix, force de Dieu et la nôtre, salut ! Puisse votre lumière si douce aux cœurs qui aiment Jésus, et si miséricordieux à ceux qui, hélas, ne l'aiment pas, resplendir au loin » ;

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

    la croix de Provence en 1910

    Nous revenons sur le GR et allons faire notre pause pique nique tout au bord de l'entrée du gouffre de Garagaï, en fait il s'agit réellement de la grotte des hirondelles (le gouffre est tout au bout, en bas de la grotte)

    Bon... c'est d'accord, nous descendons par là, tout est parfaitement sec...c'est parti !

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     la grotte des hirondelles s'ouvre sur une très belle lumière, plein sud, au soleil très chaud de ce, pourtant, début novembre

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     

    petite vire aérienne devant le gouffre du petit Garagaï, le sentier descend rapidement

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Nous arrivons sur le grand pierrier, le "nouveau" sentier passe par un passage renforcé  par des gabions et des « aiguilles à tricoter » pour empêcher les pierres de rouler .

    Un peu plus bas , les tracés vert et noir, jusqu'ici communs  se séparent, nous restons sur le noir .

    Quelques ressauts et nous arrivons au pas de l'Aiglon, longue brèche à remonter après un passage étroit devant un goulet qui dégringole direct dans un éboulis dangereux

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     le pas de l'Aiglon fait partie de ces petits plaisirs que l'on prend sur ce genre de sentiers...cool

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     dalles lisses et inclinées, ressauts, traversées de vallons, la descente est sportive, il faut rester vigilant avec le balisage, le perdre c'est prendre le risque de se retrouver dans des situations critiques

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

    belle vue arrière sur le massif et la falaise des deux Aiguilles

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     dernier vrai passage délicat, le pas de l'éléphant, où une école d'escalade y fait grimper de très jeunes enfants (6/7 ans ?) qui y  prennent un vrai plaisir.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Le Pas de l’Éléphant...nommé ainsi car sur la grande dalle inclinée et  absolument lisse et sans accroche, une grande empreinte, comme celle qui aurait pu être laissée par un éléphant nous permet de trouver une prise.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     Plus bas, nous retrouvons le sentier marron qui facilement mais en rajoutant du dénivelé, va nous faire revenir  au refuge Cézanne en passant tout au pied de la croix de Provence et du Garagaï...quand on pense qu'il y a peu nous étions là haut !

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     l'oratoire de l'Amitié sur le sentier marron

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     et arrivée tout près du refuge Cézanne (qui ne doit rien au célèbre peintre) où nous reprenons le sentier rouge qui revient au parking du plan d'En Chois.

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

    Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Ste Victoire-le pas de la Savonnette et le Garagaï partie 1le couloir des gorgones »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 05:52

    Bon, très peu pour moi ces descentes à risques ! Et je vous dis chapeau à tous les deux. Mais je vous envie, car vous deviez vraiment avoir une vue superbe tout en haut de la Ste Victoire ! Bisous.

    2
    jupi
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 07:25

    enfin je vois de près cette fameuse croix


    je l'ai vu de loin pendant deux dans ma jeunesse,(je travaillait aux bannettes , dans un garage,devant le sangle), mais faute d'amis je ne me suis jamais hasardé à monter tout seul


    merci jean luc de me montrer cette randonnée que j'aurais pu faire il y a 47 ans, et oui


    que la santé reste avec toi et tes proches , c'est un bien inestimable


     


    adésias


    patrick

    3
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 08:38

    Superbes photos, bientôt nous la verrons la montagne sainte victoire car nous serons a Aix en Provence

    a bientôt

    lyly

    4
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 08:43

    @Lily

    alors il faudra y aller !

    il y a des sentiers nettement moins abrupts, dont le sentier Imoucha au départ du lac de Bimont qui va t'emmener au Prieuré par de superbes crêtes avec une vue qui s'ouvre au fur et à mesure...

    Bisous amie

    jl

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :