• Les sources de l'Huveaune, retrait de notre crèche.

     

        Pour aller retirer, comme il se doit, notre crèche, nous sommes passé par les sources de l'Huveaune. Les orages de lundi et mardi précédants ont été violents, on peut espérer retrouver de l'eau dans notre fleuve.

    Les sources de l'Huveaune, retrait de notre crèche.

    Le ciel clair prévu n'est pas au rendez-vous, nous sommes sous un couvercle nuageux bas et l'humidité ambiante est forte, heureusement, il ne fait pas trop froid.

    Nous garons la voiture sur la piste des Aumèdes à la sortie de Nans les pins et nous filons immédiatement vers l'Huveaune, notre Ubelka.. 

    sources huveaune 

     Paysage fantomatique, le brouillard est épais, le sol spongieux, gorgé d'eau.

    sources huveaune

     rapidement nous quittons la piste pour remonter le fleuve par sa rive droite, cheminement plus aisé que par la rive gauche où nous aurions eu du mal à traverser le cours d'eau un peu plus haut.

    sources huveaune

    Dès que nous sommes dans le vallon de la Castelette, le fracas de l'eau est assourdissant, Ubelka a repris son visage légendaire, vigoureuse et tumultueuse. 

    sources huveaune

     Il y a eu de plus grosses eaux du temps où la sécheresse ne sévissait pas aussi longtemps, mais ce n'est pas mal du tout, hélas si les pluies ne perdurent pas, Ubelka va vite redevenir un filet d'eau.

    sources huveaune

     Un petit clip vidéo.

     La source basse, celle indiquée par un écriteau, coule bien, mais les autres sources sont tout aussi abondantes, sauf celle de la grotte des Moulins, dommage.

    Nous montons vers la Castelette par le sentier, heureusement que nous y sommes arrivés par la rive droite, car la traversée à gué pour prendre ce sentier aurait été délicate aujourd'hui.

    En face de nous, le cirque des falaises du Caïre, nous allons tout là-haut.

    sources huveaune

    Plus haut le sentier est coupé par la coulée d'eau d'une petite résurgence, bien que marquée sur la carte, je ne l'avais jamais vue autant en eau. 

    sources huveaune

    l'exurgence haute, coule à flots, la cascade est superbe, dommage que le sol extrêmement glissant ne puisse pas autoriser que l'on s'en approche un peu plus.

    (forte pente + sol boueux + feuilles mortes = casse gueule assuré ! )

    sources huveaune

    la remontée continue en direction de la grotte de la Castelette dans un sous bois très très humide. 

    sources huveaune

    et voilà l'entrée, bien connue de tous les randonneurs 

    sources huveaune

    Cette belle grotte abrite un gouffre qui donne sur la nappe souterraine qui alimente les sources,  attention danger.

    sources huveaune

     l'humidité qui suinte des parois et du plafond fait scintiller les gorgones de calcaire

    sources huveaune

    Tout au fond, dans l'obscurité, l'eau affleure du gouffre, encore un ou deux orages et ça va déborder, transformant la grotte en résurgence. 

    sources huveaune

     sources huveaune

     sources huveaune

    la grotte de la Castelette est bien connue, les parois de l'entrée subissent les conséquences de cette notoriété, tags et graffitis abondent, reflets de notre société.

    sources huveaune

     Un regard vers la vallon de la Castelette nous montre que les nuages bas, remontent lentement derrière nous.

    sources huveaune

    Nous revenons un peu sur nos pas et filons vers le sentier qui permet de remonter sur les falaises du Caïre 

    sources huveaune

    encore un peu de grimpette, mais relativement facile 

    sources huveaune

    la vallée de Nans est sous les nuages, seuls quelques petits sommets émergent. Aucune visi lointaine, pourtant d'ici, on devrait voir le Régagnas et la Sainte Victoire. 

    sources huveaune

    sources huveaune

    Puis c'est la sortie sur la corniche des falaises du Caïre, ciel gris mais pas de brouillard...pour le moment. 

    sources huveaune

    à gauche, la barre du massif de la Sainte Baume est bien grisonnante, des colonnes de brume remontent dans le ciel 

    sources huveaune

    à droite, couverture totale ! 

    sources huveaune

    Nous prenons la sente qui traverse le bois de yeuses et truffé d'avens pour rejoindre l'oratoire de N.D. des Adieux. 

    sources huveaune

    beau sentier, peu marqué où il faut bien rester sur la trace, une glissade dans un aven est vite arrivée (expérience vécue qui reste gravée dans la mémoire)  

    sources huveaune

     sources huveaune

     sources huveaune

    Puis la grande croix de fer de N.D. des Adieux est là, solidement ancrée sur son lapiaz 

    sources huveaune

    Nous retirons la crèche de l'oratoire,  à quelques menus changements, nous constatons que des personnes y sont venues. Fleurs, statuettes, photos, cet oratoire garde tous ses secrets.

    sources huveaune

    Rapide pause pique nique sur le lapiaz glacé, le brouillard est arrivé sur le plateau, nous allons y aller en plein dedans.

    sources huveaune

    Nous longeons le bord de la falaise pour rejoindre, "sur l'autre rive" le sentier des Roys qui redescend pile poil, où est garée la voiture.

    sources huveaune

     Nous traversons la route et nous voilà sur le chemin des Roys qui file tout d'abord vers le 3ème oratoire (en partant de Nans) celui dit de "Miette"

    Les sources de l'Huveaune, retrait de notre crèche.

     

    Bien dissimulé dans le brouillard ambiant, il apparaît d'abord comme une tâche blanche puis se laisse découvrir.

    sources huveaune

     Miette, diminutif de Mireille en provençal, ce nom a été donné à cet oratoire car l'histoire raconte que Miette, jeune fille aurait eu la vie sauve en venant se cacher ici en 1851  lors de l'assassinat par des brigands de sa mère et de son oncle gardien de la grotte sacrée. 

    Comme sur tous les oratoires situés sur le massif de la Sainte Baume, la pierre est gravée de signes compagnonniques, Marie-Madeleine étant leur protectrice.

    sources huveaune

     ici un Oméga

    sources huveaune

     ici un fer à cheval

    sources huveaune

    riches ornements des pilastres

    Plus bas, on peut voir une ruine de cabane de charbonniers, un écriteau décrit ce qu'étaient les charbonnières. Le bois de chênes verts, les yeuses, étant très recherché pour la fabrication du charbon de bois.

    sources huveaune

     Le 2ème oratoire sort lui aussi du brouillard, restauré, un écriteau renseigne sur son passé.

    sources huveaune

     quelques gravures de compagnons sont visibles

    sources huveaune

    sources huveaune

    nous dépassons le 1er oratoire, la descente continue sur cette piste utilisée depuis des siècles, c'est tout de même par ce chemin que Saint Louis et d'autres puissants montaient à la grotte sacré faire leurs dévotions à Marie-Madeleine. 

    sources huveaune

    Nous voilà en bas du chemin qui lui, file en direction de Nans, pour nous c'est fin de la rando. 

    sources huveaune

    Une belle balade, sous et dans les nuages, de 8km600 pour un dénivelé cumulé de 430m.

    sources huveaune

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Quelques curiosités en forêt des MorièresCalanques, le cirque de Mestralet »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Janvier à 12:10

    UBELKA... cela sent le titre d'un prochain roman.

      • Vendredi 12 Janvier à 16:37

        Pourquoi pas ? sourire.

        Ubelka est l'ancien nom de l'huveaune, cela signifie, la fougueuse ! de moins en moins vrai avec la sécheresse, hélas. Mais les crues de l'huveaune dans les années 1970 sont bien restées dans les mémoires des marseillais

    2
    Dimanche 14 Janvier à 08:33

    Belle balade en votre compagnie, j'ai aimé ! Quel plaisir d'entendre gloutouner l'Huveaune ! Et vous avez bien récupéré votre crèche, super. Dommage, le soleil n'était pas au rendez-vous ... Allez, bises et bon début d'année !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :