• - Petites randonnées

     

     

     

  •  

    Dimanche 8 septembre j'avais programmé la rando de reprise des Amis de l'Huveaune, notre balade mensuelle.

        Après avoir guetté la force du vent et par conséquent l'autorisation d'accès aux massifs, je constate que nous avons choisi le bon créneau, seul le massif de la Sainte Baume est autorisé, et uniquement dans sa partie "13", le côté "83" étant interdit.

         Au programme, la vallée de Saint-Pons et son patrimoine industriel du "temps jadis", le Fauge et le fameux sentier du Blé, ensuite ce sera une visite à la fenêtre du Brigou, puis le retour par le sentier des Limberts. De quoi donner un bel élan à ces balades.

    Nous pénétrons dans le parc de Saint-Pons qui est, chose invraisemblable mais ne nous plaignons pas, ouvert malgré le vent violent prévu.

    Hélas, nous avons à peine le temps de visiter l'usine, restaurée de belle manière, du Paradou, de jeter un coup d’œil à la chapelle Saint-Martin et au fameux platane aux sept troncs baignant dans le Fauge qu'une garde du parc nous demande de quitter les lieux en urgence, le parc ferme pour raison de sécurité...juste avec plus de deux heures de retard.

    Le garde chargé de mettre en place les barrières de fermeture tôt le matin, aurait-il eu une panne d'oreiller ? nul ne le saura.

    Bien entendu, nous ne discutons pas cette demande, surtout devant l'attitude gênée de la garde qui doit faire le sale travail d'évacuer les premiers promeneurs déjà sur place.

    C'est avec un sourire bienveillant qu'elle me dit :

    "Vous connaissez le massif, vous savez par où passer sans entrer dans le parc, je suppose ! "

    En effet, le parc est fermé mais pas le massif de la Sainte Baume, nous n'aurons donc pas de sentier du Blé, mais la fenêtre du Brigou et le tour du mont Cruvelier restent possibles en prenant notre parcours en sens contraire, par le sentier prévu au retour.

     **********

    Après de nombreuses défections, nous ne sommes que 9 au départ de cette jolie balade, petit topo de départ et c'est parti.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

     petit détour au vrai pont des Tompines, bien caché et surtout protégé des vandales par son chapeau de bois

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

     la petite retenue sur le Fauge, une resclave...

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

     puis, l'accés étant pour le moment autorisé, nous visitons l'usine du Paradou, bien restaurée, qui montre l'ampleur des locaux

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    trois aspirants moines, toquent à la porte de la chapelle Saint-Martin...sans réponse, on ne prend pas n'importe qui ! no

     La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

     pendant que d'autres admirent le platane aux sept troncs,

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    la garde vient vers nous, nous demande de partir et referme la grille derrière nous.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    Nous filons vers le sentier discret et non balisé qui grimpe dans la forêt vers la piste qui contourne le mont Cruvelier, l'équipe est de bonne composition et ne râle pas trop de cette amputation de notre balade patrimoine, l’essentiel étant de passer une bonne journée.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

     

    chacun monte à son rythme, cette dure grimpette

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    nous arrivons enfin sur la piste et filons vers le pied du Cruvelier que nous contournons par la piste de droite, le vent souffle bien trop fort pour grimper au sommet

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    au loin le bau de Bertagne et son radôme secoué par les fortes rafales de Mistral.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    Nous prenons l'étroit sentier qui passe au pied du Brigou, puis la sente discrète qui serpente dans les broussailles vers la fenêtre du Brigou.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    un petit passage acrobatique dont la difficulté est largement augmentée par les rafales qui tendent à nous déstabiliser, mais il en faut plus pour décourager les crapahuteurs des AH.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    le plus gênant étant...les casquettes s'envolent !

    Robert récupère les mains hésitantes...

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    puis prend la pose dans la fenêtre sous un rocher en drôle d'équilibre !

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    Les rafales violentes rendent l'endroit inconfortable, nous revenons sur le sentier à la recherche d'un coin abrité du vent pour notre pause pique-nique.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    la fenêtre vue du sentier de contournement du Brigou

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune 

    Pause sous les yeuses, pas très confortables, sous le Brigou, mais nous n'avons pas trop de choix, et retour par la piste de contournement du Cruvelier, puis descente vers le parking dans le parc de Saint-Pons par le sentier monté le matin.

    Tout petit groupe de crapahuteurs des AH, mais ambiance et qualité de la journée étaient au rendez-vous, comme toujours.

    Une balade ventée d'environ 9km400 pour un cumul de dénivelé avoisinant les 430m.

    La fenêtre du Brigou, rando des Amis de l'Huveaune

    Ceci est un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes. 

     Pour les secours composer le 112

     


    1 commentaire
  •  La Baume du trou d'Argent, une grotte, où lors de fouilles, il y fut trouvé des pièces d'argent antiques.

    Ici, face à Sisteron, tout est "baume", le village, la montagne et bien entendu ...la baume (grotte en provençal francisé).

    La voiture est garée sur un des minuscules parkings de la Baume, nous sommes en plein cœur de la Clue de Sisteron, même quand il n'y a pas de vent, ici le courant d'air est violent, ce qui est encore le cas ce matin-là, malgré la chaleur de cet été il fait froid.

    Direction immédiate vers le sentier de la Baume d'Argent, sente en rude grimpette dans la forêt, la vue sur la citadelle de Sisteron et la Durance forme le panorama tout au long de la première partie de la montée. 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

    la sente étroite retrouve une large piste, puis après quelques mètres, se dirige vers un sentier en balcon enfoui dans une végétation abondante, la pluie de la nuit laisse de grandes plaques de boue qui collent aux semelles.

    Sur notre gauche, le sommet de la montagne de la Baume, où nous allons après avoir traversé la grotte d'argent.

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Aïe, une crevaison en pleine montée ! 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Gros coup de zoom sur la citadelle qui est déjà bien loin, en bas. 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    après un pierrier pénible, la sente revient en forêt, la pente est toujours aussi raide mais plus agréable

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    enfin, nous sommes en approche de la falaise, les premières grottes apparaissent, elles sont sans intérêt 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    un peu plus loin, l'entrée de la Baume d'Argent est là, le câble d'acier de sécurité aussi. Nous rangeons les bâtons de marche, mettons la frontale, et c'est parti pour se traîner mi-debout, mi à genoux, dans la grotte qui longe la paroi de la falaise, laissant tout de même passer un peu de lumière par les fenêtres qui s'ouvrent sur le vide.

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     C'est prêt ? Allons-y.

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     dès l'entrée passée, il faut descendre dans le boyau, la roche est lustrée par de nombreux passages, donc glissante.

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     la première fenêtre sous un plafond bien bas

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    avec vue sur la vallée de la Durance et les villages voisins

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    une dalle gravée par le "graveur des collines" du XIX ème siècle, Xavier Dechaux dont on trouve plusieurs gravures dans les calanques, et ici à la Baume. 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     2ème fenêtre, puis il faut s'engouffrer dans le boyau, à quatre pattes, pour ne pas ramper dans la poussière, frontale allumée

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     après une grande salle obscure, la sortie se profile, par une chatière où il faut passer bien à plat

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     la sortie, déjà !

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     nous arrivons sur une grande dalle inclinée, suivie d'un sentier étroit en balcon

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     et là, sur la paroi de la falaise, la grande gravure de Xavier Dechaux

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    décryptage, (comme on dit aujourd'hui aux infos...) 

    DIEU CREATEUR DU CIEL ET DE 

    LA TERRE JE RENDS HOMMAGE 
    DIEU PROTEGE LA FRANCE ET 
     LES ENFANTS DE SISTERON
     DOMINE EXAUDI ORATIONEM MEAM
     ET CLAMOR MEUS AD TE VENIAT

    (Seigneur écoutez ma prière

    et que mes cris s’élèvent jusqu’à vous)

     LE 25 AOUT 1865 XAVIER DECHAUX


     LE 4 SEPTEMBRE 1562
     JOUR MEMORABLE A SISTERON
     SEPT HEURES A TONNE LE CANON
     CINQ FOIS L’ASSAUT REPOUSSE 
     L’HONNEUR DE LA JOURNEE
     AUX FEMMES EST RESTE
     ELLES N’ONT POINT RECULE 
     DEVANT LES BOULETS
     XD NAS LE 23 M 1824 

     texte  rendant hommage aux femmes de Sisteron qui se sont montrées héroïques pendant la guerre des religions

    *****

     la sente continue en direction de plusieurs passages délicats, pour accéder au sommet de la Baume

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Nous grimpons l'un après l'autre, en restant décalé sur le côté pour parer aux éventuelles chutes de pierres

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     

    je n'aime pas me servir des câbles, préférant les prises sur la pierre, mais parfois...faut bien.

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Tu montes ?

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     j'arrive !

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     la cheminée qui suit est assez facile, câble ou roche, la prise est bonne

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     et voilà, ch'uis arrivé à la sortie de la cheminée

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     nous nous dirigeons ensuite vers la droite en direction du sommet de la Baume, une sente qui court en crête dans une végétation abondante

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Au sommet (balise IGN datant de 1949) c'est la pause !

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    sur la roche, bien effacée, une autre gravure de Xavier Dechaux, nous l'avions découverte lors de notre première venue ici, elle est maintenant connue des "spécialistes" de X. Dechaux. 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     Pour le retour, nous revenons en crête, puis, au lieu de redescendre par la cheminée (parcours balisé en aller et retour) nous prenons un sentier discret qui part vers le versant opposé, en descente rude vers le col de Mezien.

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     en face, le Mourre de la montagne de Gache, un autre haut-lieu de nos balades Sisteronaises

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

     descente raide dans une belle forêt

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    puis, au col, nous prenons un peu de route goudronnée  et rejoignons la piste forestière qui, balisage GR, descend jusqu'au village de la Baume 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Sur les hauteurs du village, la vue sur les arcades du pont chemin de fer de Sisteron et le confluent de la Durance et du petit Buëch, traversée du village et fin de belle rando. 

    Sisteron, la Baume du trou d'argent

    Une petite rando sportive de 9 km pour un cumul de dénivelé de 670m environ.

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique