• - Petites randonnées

     

     

     

  •  

     Ce matin là, tous les massifs sont autorisés, ma grosse envie d'aller balader peut être assouvie. Pas de grosse rando, mais une balade solitaire dans "mon" superbe massif de la Sainte Baume. Une errance au gré de mes envies.

    la voiture est garée sur le parking de l'Hostellerie, la grotte sacrée et son monastère sont juste en face au sortir "par le haut" de la forêt relique.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Peu de monde, voire quasiment personne à cette heure du jour, sur le beau sentier du Canapé, le premier être vivant rencontré est un habitant de ces bois. A vrai dire un beau bestiau mais sans aucune conversation, ce qui tombe bien car je n'ai pas envie de parler, seulement voir et écouter la forêt et cette montagne qui m'enchante depuis toujours.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Lucane cerf volant, mangeur de bois mort

    Le sentier du Canapé est un lieu où les grands arbres abondent encore, pour combien de temps ? car des lois scélérates sont en cours de préparation quant aux lieux jusqu'ici préservés.

    Ifs géants, hêtres et chênes plusieurs fois centenaires y sont chez eux, admirons-les tant qu'il y en a encore.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Un grand hêtre qui va chercher la lumière tout là-haut au dessus de la canopée

    Flânerie à la Sainte Baume

     Un autre hêtre probablement plusieurs fois centenaire qui a vu passer du monde...

    Flânerie à la Sainte Baume

     un if géant, creux et vivant

     Ici et là de nombreux arbres morts jonchent le sol de la forêt, combien de fois ai-je entendu le promeneur dire "ils devraient nettoyer tout ça, c'est sale" .

    Flânerie à la Sainte Baume 

    Un très vieil arbre, mort depuis longtemps, il continue pourtant à donner à manger à des milliers d'organismes vivants

    Flânerie à la Sainte Baume

     Elle est sale la forêt ?

    Les troncs morts fournissent de la nourriture à des milliers d'espèces de champignons, de lichens, de vers et de microbes qui eux-mêmes nourrissent des insectes   qui serviront de repas aux oiseaux et aux petits rongeurs lesquels seront la proie des belettes, martres blaireaux et renards qui eux-mêmes...etc. 

    Alors arrêtons de penser que les arbres ne servent qu'à faire de l'ombre ou un charmant feu de cheminée, ils sont LA VIE tout simplement, une forêt laissée en l'état est une forêt vivante, le contraire de ces lieux plantés d'arbres d'ornement, ratissés et taillés où les feuilles mortes vite ramassées ne forment aucun humus.

    La partie vivante d'un arbre se trouve dans les quelques centimètres situés sous son écorce, le centre du tronc constitue la partie morte, les grands ifs le montrent bien, ils sont creux de haut en bas...et pourtant bien verts et vivants.

    Flânerie à la Sainte Baume

    Flânerie à la Sainte Baume

      Qui est arrivé le premier, l'if géant ou la roche descendue de la falaise ? L'un et l'autre se sont accouplés, et ne se sont plus quittés.

    Flânerie à la Sainte Baume

     La roche aussi dans cette forêt a des histoires à raconter, il suffit de regarder, d'écouter et d'imaginer...un peu.

    Flânerie à la Sainte Baume

     des ruisseaux construits avec des pierres canalisent l'eau des gros orages sur le côté pour éviter le ravinement des chemins

    Flânerie à la Sainte Baume

     là, un amas rocheux mime un dolmen

    Flânerie à la Sainte Baume

     les compagnons tailleurs de pierres, charpentiers et ferronniers ont ici laissé leurs traces, Marie Madeleine n'est-elle pas leur sainte patronne ? 

    Plus haut, j'arrive au monastère, le chemin de croix est là, avec ses 151 marches d'escalier, il n'y a toujours personne, seule la cloche vient de sonner le "demi" mais de quelle heure ? aucune importance.

    Flânerie à la Sainte Baume

     l'entrée et ses symboles, son histoire

    Flânerie à la Sainte Baume

     regardons de plus près...

    Flânerie à la Sainte Baume

     l'arbre sur le côté gauche, curieux non ? de vraies branches, de vraies feuilles mais le tronc est en...ciment, très à la mode au XIXème siècle en Provence, ces "rocailles" étaient fréquentes, celle-ci est de très belle facture. Un arbre s'y est laissé prendre et a poussé à l'intérieur.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Le blason royal de l'entrée du monastère, martelé sous la Révolution, on y voit encore des fleurs de lys.

    Flânerie à la Sainte Baume

     La scène du calvaire, créée par le père Vayssière et inaugurée le 8 juillet 1914.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Sur l’esplanade, face à la grotte sacrée et dominant la plateau du Plan d'Aups, la très belle Piéta, XIII ème station du chemin de croix.

    La messe étant prévue à 11 heures, j'ai le temps d'entrer et de visiter.

    Flânerie à la Sainte Baume

    La grotte sacrée est vide, je suis seul et peut aller et venir à ma guise, dans le respect et le silence, cela va de soi. 

    Flânerie à la Sainte Baume

     l'Autel

    Flânerie à la Sainte Baume

     derrière l'Autel, la statue de Marie Madeleine représentée sur sa couche, le seul endroit de la grotte où il n'y a pas de suintements d'eau.

    La statue créée par Fossati 1741/1828 ornait à l'origine le mausolée d'Omer de Valbelle avant la Révolution et représentait...Sainte Monique, la révolution  renversât tout.

    Le bienfaiteur préfet Tesseire l'acquit en 1882 avec trois autres pleureuses et en fit don, celle-ci vint à la grotte sacrée  et changeât de sainte.

    Flânerie à la Sainte Baume

     De derrière l'autel, la vue sur l'entrée et les 7 vitraux de Pierre Petit, Compagnon Vitrier des Devoirs Unis qui les créa et en fit don entre 1973 et 1983.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Flânerie à la Sainte Baume

     Le "Noli me Tangere" ...ou ne me retiens pas. 

    Flânerie à la Sainte Baume

     la signature de Pierre Petit sur un vitrail

    Flânerie à la Sainte Baume

     Saint Michel terrassant le dragon

    La lecture de la grotte sacrée prend des heures, abrégeons cette visite et revenons sur l'esplanade, un coup d’œil sur la falaise, au dessus de l'abri du Pèlerin, nous montre quelques cicatrices, la Grotte Sacrée ayant subit de nombreux mauvais traitements au cours de son histoire.

    Flânerie à la Sainte Baume

     des trous de boulins, des fragments de tuiles, montrent qu'avant la révolution, le bâtiment était construit majoritairement en bois et contre la falaise. Pendant la Convention les moines sont expulsés de la Sainte Baume, les pilleurs saccagent et volent tout ce qui peut l'être, portes fenêtres, mobiliers et détruisent le site par le feu.

    Flânerie à la Sainte Baume

    fragments de tuiles encastrées dans une rainure de la roche

    L'heure de la messe arrive, il est temps pour moi de repartir et de continuer ma flânerie dans les bois, la descente des 151 marches du chemin de croix ne se fait pas sans mal pour les vieux genoux, mais tout se mérite. 

    Flânerie à la Sainte Baume

     je file désormais sur le sentier en balcon, sous le monastère, vers l'ouest

    Flânerie à la Sainte Baume

    Flânerie à la Sainte Baume

     un oratoire "sauvage" et bien caché...  

    Je vais où maintenant ?

    Vers la grotte aux Oeufs ou au Pas de la Cabre ?

    Vu l'heure et le ciel voilé qui ne donne pas trop de chaleur, je grimpe par le sentier du Pas de la Cabre, je reviendrai par le sentier rude du Pas de Brancaille après un cheminement en crêtes.

    Flânerie à la Sainte Baume

     l'approche du Pas de la Cabre, sentier en balcon souvent en bordure de falaise

    Flânerie à la Sainte Baume

     tout en bas, l'Hostellerie

    je file directement vers le pas de Brancaille, le GR en crêtes est difficile, mais c'est le lot des sentiers de montagne, ici pas d'autoroute.

    Flânerie à la Sainte Baume

     Au Pas de Brancaille, un beau cairn marque le départ de la sente qui redescend, 

    Flânerie à la Sainte Baume

    Flânerie à la Sainte Baume

     un papillon Citron butine des fleurs de lavande 

    Après le fameux entonnoir glissant, je fais une pause salutaire sur un balcon vertigineux

    Flânerie à la Sainte Baume

     Flânerie à la Sainte Baume

     adossé à la paroi, face au Plan d'Aups tout en bas.

    Flânerie à la Sainte Baume

    La descente se poursuit, les arbres semblent vouloir me parler aujourd'hui 

    Flânerie à la Sainte Baume

    celui-là me tend les bras 

    Flânerie à la Sainte Baume

     et cet autre mime une pieuvre qui cherche à m'envelopper de ses tentacules

    Flânerie à la Sainte Baume

     ce chêne est un de mes amis, je ne manque jamais de venir l'embrasser quand je passe ici.

    Flânerie à la Sainte Baume

     tout en bas le célèbre chêne multicentenaire Merlin maintenant un peu plus seul,  son compagnon Héraclès ayant rendu l'âme, trop sollicité par les hommes.

    Sur le chemin de Giniez, l'oratoire de Saint Louis porte l'inscription "sauvegarde du Roy" ...

    Flânerie à la Sainte Baume

    revenant de Croisade Saint Louis épuisé et malade fait un détour pour venir à la Grotte Sacrée, sans manquer de signer un décret permettant de protéger cette forêt, prolongeant ainsi celui de Philippe le Bel. 

    Flânerie à la Sainte Baume

    la fontaine laisse filer encore un peu d'eau malgré la sécheresse, bâtie en 1954, elle marque la fin de ma balade, je retrouve l'allée Royale puis sort du couvert de la forêt, je suis au parking écrasé de soleil...et de touristes.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

     


    votre commentaire
  •  Cette balade en Devoluy fait partie de nos "incontournables". Les fleurs de montagne ne seront plus là, car tardive pour cette fois-ci, ça reste une très belle balade.

    Soit les fleurs sont "passées", soit elles ont été broutées par les centaines de vaches qui pâturent dans ce bel alpage. 

    La voiture est garée juste avant le pont sur l'Abéou au bout de la piste forestière qui part de la Cluse. Immédiatement nous prenons le GR 94 "tour de pays du Buech" qui grimpe raide dès le départ.

    Dès les premiers lacets, la vue arrière sur la montagne d'Aurouze et son pierrier s'ouvre en grand

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    le sentier est varié, parfois facile malgré la grimpette, parfois délicat, bien que largement aménagé par les baliseurs de sentiers que nous saluons pour leur bénévolat, ici, ce passage a été sécurisé par des troncs retenant les cailloux.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    le premier ruisseau est traversé, le petit torrent des Ormans trace son lit sous les hêtres qui forment ici un havre de fraîcheur, ça ne durera pas, les zones ombragées seront rares.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    nous passons sous la bergerie de Boudelle 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    puis le GR file sur l'alpage, le balisage est assez espacé, mais impossible de se perdre, il suffit de monter, le point de mire étant les Archers, ces roches escarpées, formant une sorte de bastidon, tout  là-haut.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    le ruisseau du Gite, bien en eau lui aussi se traverse facilement

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    et les premières vaches apparaissent, elles sont disséminées par troupeaux de quelques dizaines sur tout l'alpage, vaches adultes et jeunes génisses, parfois de jeunes veaux dont certains tètent la mère.

    La société où nous vivons fait que ce spectacle naturel devient de plus en plus rare, des vaches qui broutent de la vraie herbe, des veaux qui tètent...scènes en voie de disparition devant l'expansion de l'élevage intensif, et les veaux allaités artificiellement, heureusement dans les Alpes, quelques éleveurs savent encore faire du vrai bon lait et de la bonne viande dans le respect des animaux...et des consommateurs.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    la grimpette sous le soleil continue, les Archers semblent être proches mais...nous ne sommes pas arrivés. 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    après avoir traversé le ruisseau du pré la Pierre  nous quittons le GR pour prendre un sentier peu tracé, mais bien visible, qui file en forte pente vers le col de Plate Contier 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Grande gentiane jaune, pas encore broutée par les vaches

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     petite joubarbe rose 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Nous quittons la trace pour passer en hors sentier afin de monter vers les Archers en direct

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    la pente est rude en prairie, quelques belles fleurs subsistent encore, mais le printemps est loin derrière... 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     La sente qui file vers le col du grand vallon est peu tracée, nous filons à vue 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    dans une prairie aux hautes herbes, en fond arrière, la montagne d'Aurouze est sortie de sa brume matinale 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Devoluy col du grand vallon, les Archers

     puis, passé le col, la sente file en balcon, passe sous les résineux et arrive aux Archers, en plein cœur du bastion rocheux, notre pause du médio se fera ici, d'ailleurs c'est l'heure !

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     vue arrière sur l'alpage, en fond le décor incontournable de la montagne d'Aurouze et son pierrier, le plus grand d'Europe.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     derrière nous, la Tête de Garnesier pour une pause dans un endroit idyllique.

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    chacun escalade les roches pour apprécier la vue à 360° 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Devoluy col du grand vallon, les Archers

     dans le ciel, un vautour fait de larges cercles au dessus de nous

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    la suite du parcours nous emmène sur la croupe herbeuse et fleurie, en direction du vallon de l'Aup, sans y aller 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Lys martagon 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Parterre d’œillets de Dieu

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     campanule agglomérée

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    la trace est invisible, mais le cap est bon..., nous retrouvons le GR94 qui arrive du vallon de l'Aup, nous le reprenons en sens inverse, direction le col de Lauteret pour commencer notre retour

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     

    A partir d'ici, longue descente

     

     Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Joubarbes

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

     Pause en descente, en évitant les bouses de vaches !

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    puis après avoir contourné la bergerie de Boudelle, nous arrivons au pont sur l'Abéou, l'impétueux torrent.

    Fin de belle rando montagnarde. 

    Devoluy col du grand vallon, les Archers

    Une très belle balade devenue incontournable, de 10km pour un cumul de dénivelé d'environ 640m.

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique