•  Pour cette deuxième journée en Haute Provence, nous partons faire le tour du Défens à Bauduen, une rando bien connue et décrite un peu partout, bien balisée mais avec des passages délicats en bordure du lac de Sainte-Croix.

    Passages délicats surtout si le temps est humide. Pas du genre rando-escalade mais tout de même il faudra "sortir les mains des poches" comme on dit.

    Le ciel est gris, mais il ne devrait pas pleuvoir, la voiture est facilement garée sur le parking en centre-ville. Tout est calme, il n'y a que très peu de monde, le village fait la grasse matinée en ce dimanche gris mais pas froid.

    Bauduen la boucle du défens

    Nous décidons de faire le tour en sens horaire de façon à avoir les petits passages difficiles en début de parcours et non à la fin, la vue sur le lac s'ouvre, nous suivons les allées qui mènent vers les installations nautiques, fermées bien entendu, en cette morte-saison.

    Bauduen la boucle du défens

     Bauduen la boucle du défens

    mer calme sur le lac ! les canards et cormorans en sont presque à s'ennuyer. 

    Bauduen la boucle du défens

     

    Bauduen la boucle du défens

     en bout de l'allée piétonne, le sentier devient étroit et se faufile entre les arbres, toujours en restant au bord de l'eau

    Bauduen la boucle du défens

     Bauduen la boucle du défens

     cheminement facile et agréable sur un sentier qui contournant les obstacles, évite la monotonie

    Bauduen la boucle du défens

    puis, arrive enfin la partie dite délicate marquée "difficultés" sur la carte 

    Bauduen la boucle du défens

    une belle suite de gros ressauts à grimper, le balisage GR est évident, c'est bien par là qu'il faut passer 

    Bauduen la boucle du défens

     nous montons très vite largement au dessus du niveau du lac

    Bauduen la boucle du défens

    Pas  vraiment difficile mais demandant une bonne attention, la roche n'est pas complètement sèche et glisse bien. 

    Bauduen la boucle du défens

     Bauduen la boucle du défens

     Bauduen la boucle du défens

     au point haut, la vue s'ouvre sur le Mont Denier tout au fond , là-bas, dans le rayon de soleil, ce sont les gorges du Verdon

    Bauduen la boucle du défens

    après la grimpette rude, il faut descendre et très franchement, je préférais monter... 

    Bauduen la boucle du défens

    Bauduen la boucle du défens

     il faut même parfois, poser les fesses pour assurer la descente

    Bauduen la boucle du défens

    Bauduen la boucle du défens

     retour en bordure du lac, à partir d'ici plus aucune difficulté sinon la rude montée qui nous attend pour revenir à Bauduen, mais tout d'abord, cherchons un bel en,droit pour la pause de midi.

    Bauduen la boucle du défens

    le cheminement se fait sur une large piste qui borde le lac, mais il est possible de passer au plus près de l'eau sans perdre le balisage de vue 

    Bauduen la boucle du défens

    avec ce ciel changeant, les reflets sur l'eau prennent toutes les teintes possibles, passant du gris au bleu turquoise 

    Bauduen la boucle du défens

    là, dans une belle pinède déserte, en cette saison c'est normal, mais en été ce ne doit plus être le cas, nous faisons la pause du médio au bord de l'eau 

    Bauduen la boucle du défens

    mais nous ne sommes pas encore arrivés, il faut penser à reprendre le chemin, et ce qui nous attend n'est pas de tout repos, une belle rude grimpette en forêt 

    Bauduen la boucle du défens

    Un sentier  nous permet de couper la grande boucle de la piste sans intérêt et nous voilà sur le sentier qui monte au point haut du parcours, bien 200m de dénivelé sur peu de distance

    Bauduen la boucle du défens

    Ces sentiers en rude montée sont le terrain de jeu favori de la Gazelle qui file "tête dans le guidon" 

    Bauduen la boucle du défens

     tandis que lou senglié peine mais prend le temps de regarder les zones de charbonnages, chercher les vestiges de la cahute des carbounié.

    Dans cette forêt de chênes et de yeuses, il y a quelques centaines d'années, le charbon de bois était une ressource non négligeable offerte par une nature généreuse, pas encore violentée.

    Bauduen la boucle du défens

     Au point haut du Défens, nous prenons la large piste qui redescend vers Bauduen par les gorges de Galetty

    Bauduen la boucle du défens

     la roche Téolière qui domine le village est laissée sur le côté

    Bauduen la boucle du défens

    puis dans un grand lacet, la vue s'ouvre sur le lac et les bateaux à l'amarre, Bauduen étant un port de plaisance sur le lac 

    Bauduen la boucle du défens

     le  GR passe en plein cœur du vieux village et nous voilà revenus face au parking. Fin de jolie balade au décor varié. 

    Bauduen la boucle du défens

      

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    2 commentaires
  •  

     Quand nous allons en Haute Provence, s'il est une rando que nous aimons, c'est bien celle-là.

    Après avoir traversé le village d'Estoublon, dont le nom provient de Establo, « petite écurie » et qui laisse entendre qu’il a été autrefois un relais de diligence, nous filons en direction, très bien indiquée, des gorges de Trévans, parking de la voiture sur l'aire adaptée.

    Les gorges de Trévans (hameau ruiné situé sur les hauteurs) proposent plusieurs parcours de rando, en ce qui nous concerne la préférence va aux gorges de l'Estoublaïsse et le hameau ruiné de Valbonnette.

    Les gorges de Trevans sont vite traversées, moins de 1km,  en longeant l'Estoublaïsse qui roule de fortes eaux.

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    puis, au confluent de l'Estoublaïsse et du Clovion, nous prenons à droite les gorges étroites et encaissées, laissant la passerelle qui permet la jonction avec les gorges du Clovion, ce sera notre "retour" .

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    en bas, la rivière forme de belles cascades rugissantes, effet sonore multiplié par les falaises abruptes 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     le sentier monte régulièrement, la température est de quelques petits degrés au-dessus de zéro, nous grimpons vers les premiers rayons de soleil

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    sur le versant opposé, le soleil est arrivé sur les ruines du hameau de Trevans, haut-lieu de la résistance. 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    à chaque étage la végétation diffère, nous sommes ici dans une forêt de buis odorants majoritaires 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     le sentier vire au sud, en face sur un éperon rocheux, apparaissent les ruines de la chapelle Saint-André, accès interdit,

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    peu après le petit col de Turquet, arrêt obligatoire de la Gazelle pour la photo sur son "vénérable érable" en bordure du ravin vertigineux 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    le sentier amorce la longue descente agréable vers le hameau ruiné du "haut" de Valbonnette, l'autre partie du hameau étant située juste après avoir traversé le ravin de Mayache à une centaine de mètres de là

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     Les gorges de l'Estoublaïsse

     une cave creusée m'attire... 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    le four à pain me  fait monter quelques pensées pour celles et ceux qui vivaient ici, qui y souffrirent certainement, qui s'y aimèrent et qui y moururent. Le four à pain étant tout un symbole.

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    descente vers le ravin de Mayache, traversée du ruisseau où coule une eau parfois souterraine, parfois en surface 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    puis, un peu plus bas, nous arrivons devant les vestiges du refuge ONF abandonné, nous sommes dans le "jardin de Valbonnette", grande surface aplanie, qui fut probablement cultivée quand le hameau vivait.

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    le sol est recouvert de feuilles mortes et par ci par là les premières primevères sortent la tête. 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    Après une pause au soleil fuyant, nous traversons l'Estoublaïsse sur la passerelle et revenons par le versant opposé

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     Les gorges de l'Estoublaïsse

     l'éperon rocheux où nous avions aperçu la chapelle Saint-André est creusé, à sa base, d'une petite grotte ouverte face au soleil, une petite grimpette et nous y voilà

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     Les gorges de l'Estoublaïsse

     son balcon s'ouvre sur les gorges de l'Estoublaïsse et les montagnes qui les cernent

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     Les gorges de l'Estoublaïsse

    Retour sur le sentier, après une vire aérienne, la sente change de ravin, nous descendons en direction du Clovion 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     Les gorges de l'Estoublaïsse

     que nous traversons sur sa double passerelle aux planches bien humides et glissantes

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     pour remonter en face

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    et redescendre dans les gorges de cette rivière difficile à voir 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

    encore une passerelle à traverser sur le Clovion 

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     face à ses gorges mystérieuses

    Les gorges de l'Estoublaïsse

     la suite du parcours nous ramène au confluent des deux rivières, puis dans les gorges de Trevans et au parking.

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique