•  

     La rando initiale ayant été annulée pour cause de battue "au gros gibier" ( là je me suis senti concerné...) nous sommes allés chercher une autre balade sympathique, les chasseurs de cette partie du Var ne pouvant qu'être réunis sur le même terrain.

    Direction Rougiers et son Castrum perché sur le sommet de sa colline. Il y a longtemps que nous n'y sommes plus venus.

    Nous prenons un sentier non balisé, mais bien visible qui grimpe vers notre objectif, il semblerait même que ce soit LE sentier qui y accédait au moyen-âge. De nombreux indices semblent le démontrer.

    Un très vieux mur en pierres, plus que sèches, le délimite. 

    La Castrum de Rougiers

     une série d'oratoires marqués du XIXème siècle et grossièrement restaurés, mais ils sont restaurés c'est le principal.

    La Castrum de Rougiers

     au fur et à mesure de la grimpette, raide, les roches typiques de cette colline apparaissent, calcaire rongé par l'érosion, petite cavités, anciennes tufières

    La Castrum de Rougiers

    plus haut, en approche du village médiéval , la sente montre encore qu'elle était caladée, fut un temps lointain, en regardant bien, là où il faut, les sillons creusés dans le roc par les roues ferrées des chariots, y sont bien marqués.

    La Castrum de Rougiers

    Nous ne sommes pas encore au niveau du premier étage, il y en a trois, les premières ruines du bas village apparaissent bien dissimulées dans la végétation 

    La Castrum de Rougiers

     A l'écart du sentier, une petite grotte nous attire

    La Castrum de Rougiers

    ancien abri sous roche, très très ancien, trop petit pour être une bergerie, mais les trous de boulin sur la partie supérieure montrent que c'était probablement un habitat préhistorique. 

    La Castrum de Rougiers

    Nous sommes maintenant à l'entrée du village médiéval, le premier étage,  un chemin bordé d'un muret restauré, nous y emmène

    La Castrum de Rougiers

     descente de quelques marches aménagées dans la roche

    La Castrum de Rougiers

    les premières maisons du village sous le château sont là, alignées sur cet espace restreint 

    La Castrum de Rougiers

    adossées à la paroi rocheuse certaines sont semi-troglodytes, utilisant, au mieux, les nombreuses cavités 

    La Castrum de Rougiers

    La Castrum de Rougiers

    La Castrum de Rougiers

    La Castrum de Rougiers

    Plus loin, l'espace se dégage un peu, les vestiges montrent un village  aux nombreuses maisons, serrées les unes contre les autres, les ruelles étant tout juste de la largeur d'un homme

    La Castrum de Rougiers

     La Castrum de Rougiers

     bien qu'exposée au nord, cette partie du village est bien ensoleillée

    La Castrum de Rougiers

     La Castrum de Rougiers

     Ici, un mur maître est percé dans sa longueur d'une canalisation d'amenée de l'eau, provenant d'une citerne en hauteur probablement, la colline de Rougiers étant connue pour être la seule de tout le massif de la Sainte-Baume à ne pas avoir de sources, ce qui fut pendant très longtemps, la grande misère de Rougiers.

    Il est bien connu que les habitants allaient s'approvisionner en eau à la fontaine de la Guillandière, à plusieurs kilomètres.

    La Castrum de Rougiers

     Nous revenons sur nos pas, direction le second étage.

    La Castrum de Rougiers

    avec pose-photo sur "l'assèti" aménagé dans le mur, sous le chêne vert 

    La Castrum de Rougiers

    là, nous trouvons la table d'orientation, en bas le village actuel,  

    La Castrum de Rougiers

    une belle rose des vents de Provence 

    La Castrum de Rougiers

     au loin, les Alpes enneigées, direction du Mont Blanc, d'après la table d'orientation

    La Castrum de Rougiers

    retour sur le sentier d'accès, nous abordons, par une belle sente caladée par restauration, au dernier niveau en passant devant cette belle grotte réputée pour sa belle et solide colonne (jonction de stalagmite et stalactite)  

    La Castrum de Rougiers

    La chapelle Saint-Jean trône sur le promontoire, ouverte au nord.

    La Castrum de Rougiers

     avec sa Vierge à l'enfant au bord du vide, surveillant et protégeant Rougiers 

    La Castrum de Rougiers

     et hop...retour sur le plateau après la photo de face....

    La Castrum de Rougiers

     la chapelle est fermée par une grille laissant entrevoir ce qui fut, un temps, la richesse de ses fresques

    La Castrum de Rougiers

     puis, filant vers le sud, nous abordons le Castrum, largement restauré et consolidé

    La Castrum de Rougiers

     

    château du XIIème puis du XV ème siècle

     La Castrum de Rougiers

     La Castrum de Rougiers

     les archères s'ouvrent dans toutes les directions, y compris à l'intérieur des murs d'enceinte 

    La Castrum de Rougiers

     magnifique construction qui resplendit au soleil

    Le Castrum de Rougiers 

    Nous filons sur la face sud, dans une immense forêt de chênes et de yeuses, les pistes et sentiers sont nombreux et partent dans tous les sens, il est bon de savoir où on va. 

    La Castrum de Rougiers

     La Castrum de Rougiers

     Notre endroit choisi pour la pause du médio est cette ancienne bergerie en ruines, notons la superbe double arcade

    La Castrum de Rougiers

    Belle pause avec la chance d'une météo printanière, retour vers les Castrum par "presque" le même chemin 

    Le Castrum de Rougiers

    La Castrum de Rougiers

     La Castrum de Rougiers

     puis descente vers l'endroit où est garée la voiture, à la sortie de Rougiers.

    La Castrum de Rougiers

     Fin de rando bien agréable

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112 

     


    3 commentaires
  •  

    C'est une habitude que nous avons, le premier de l'an se passe, quand le temps le permet (et quand il ne le permet pas...aussi, mais c'est moins bien ) d'aller en rando prendre l'air de ce premier jour de l'année.

    Ce premier de l'an 2020, c'est encore une fois, sur le sommet du massif de la Sainte Victoire, au Pic des Mouches.

    Habitude que nous avons, mais qui semble avoir fait des adeptes, car si en arrivant au sommet nous étions quasiment seuls, dans les minutes suivantes, il y avait foule. Lorsque, en début d'après-midi nous en sommes repartis, d'autres montaient encore !

    Nous avons, pour cette fois-ci, opté pour la facilité, départ du parking de la Sinne-Puits d'Auzon, et, par la piste nous rejoignons l'oratoire de Malivert qui surplombe Puyloubier.

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    La température avoisine zéro degré quand nous partons, d'ailleurs sur la route venant de Vauvenargues au col de Portes, il y avait quelques minces plaques de verglas bien piégeuses dans les virages situés à l'ombre.

    Sur la piste, première rencontre de la journée avec deux ânes de Provence, gris clair, magnifiques, qui se réchauffent au soleil

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    plus haut, la piste passe définitivement au soleil, la température remonte un peu, nous pouvons "tomber" une veste 

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    Arrivés sur l'arête orientale du massif, nous quittons la piste pour un large sentier, ancienne piste largement défoncée, qui file vers l'ouest puis le sud, direction l'oratoire de Malivert, au loin, les cimes enneigées...

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    traversée d'une petite forêt de yeuses aux troncs torturés

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    Un chêne vert (yeuse) dendrotelme, le creux formé par les différents troncs qui se séparent de la souche, forme une cuvette remplie d'eau peu oxygénée, riche en matières organiques favorable au développement de micro-organismes et insectes.

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    arrivée à l'oratoire de Malivert, changement de direction, nous quittons le large sentier pour suivre désormais, le GR 9 Jura-Méditerranée, plein ouest. 

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    Du temps où les transhumances "à pied" de troupeaux n'étaient pas faites pour amuser le public, cet oratoire était un croisement important de transhumances, ici les bayles (le bayle est le chef-berger) de la plaine laissaient les troupeaux aux bayles des Alpes qui les prenaient en charge, chacun sa route, chacun ses itinéraires plus ou moins secrets...

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    Sur cette portion de GR il n'y a pas que des yeuses, il y a un célèbre cailloutier, cet arbuste garni de cailloux, et qu'il faut recharger de temps en temps, celui-ci est bien connu des randonneurs qui marchent avec les yeux ouverts, sans se soucier du chrono.

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    le revoilà bien garni. 

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    dans une trouée de végétation, le regard se porte vers la vallée de l'Arc dans une petite brume, et plus loin, derrière la barre du Mont Aurélien, vers la vallée de l'Huveaune, dans la grisaille, le massif de la Sainte Baume émergeant du coton gris-bleu

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    au sortir de la forêt de yeuses, le sentier contourne le Bau Nègre et passe à proximité du Garagaï de Cagoloup, l'autre grand gouffre du massif

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    puis le sentier file vers la sommet, le Pic des Mouches, rejoignant le sentier qui vient du col de Portes

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    Il n'y a encore personne, ça ne va pas durer

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    Nous prenons place dans un creux, face au sud et au soleil, à l'abri du petit vent qui est récurrent à proximité du sommet

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    vers l'ouest, le Bau de l'Aigle, suivi du second sommet, le Bau des Vespres

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    les parapentistes attendent le filet d'air qui monte le long de la falaise et s'envolent en passant au-dessus de la barre rocheuse de la Torque

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    Nous revenons au parking par le même chemin, sur la piste nous rencontrons un autre duo d'ânes de Provence, à la robe gris foncé cette fois.

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire 

    et qui vont nous suivre un petit bout de trajet.

    Jour de l'an au sommet de la Sainte Victoire

    retour au parking, vers le bas, la piste est toujours à l'ombre et gelée. 

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique