•  

     

        La pierre de Cassis c'est cette belle roche sous marine qui s'étire de la face nord-est du grand Congloue en direction...de Cassis bien sûr. Invisible de la surface cette roche toute en longueur culmine aux environs de 30m sous le niveau de la mer, ses tombants allant jusque sur des fonds situés à des profondeurs importantes, 62m et plus.

    Autrefois, un beau filet était accroché à la pointe de cette roche et les photos sous marines prises du fond étaient spectaculaire, le filet a pourri, emporté par la mer et ses courants qui, ici, peuvent être violents.

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     

    A la pointe nord-est de Riou, se trouvent deux îlots, le petit et le grand Congloue, une zone interdite à la plongée et au mouillage est là pour protéger les épaves antiques découvertes par le Cdt Cousteau, il y a déjà fort longtemps. 

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     Mouillage du bateau dans la zone autorisée, puis descente dans le bleu, un bon petit courant nous prend en écharpe, on le voyait bien depuis la surface, mais bon...

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

    L'ancre est dans la zone des 40m, il a fallu lâcher beaucoup de mou, et maintenant il nous faut positionner l'ancre au fond, pour pouvoir la remonter sans l'enraguer ni labourer les somptueuses gorgones.

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     Vu le courant, pas étonnant que les gorgones soient aussi belles et abondantes, l'eau n'est pas trop froide, la visibilité plus que correcte

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     La vie sous marine est paisible, les sars se laissent aller au fil du ressac en petits groupes

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

    Plus haut, lors de nos paliers de décompression, un joli banc de barracudas, est lui aussi calme et serein, normal, c'est l'heure de la sieste ! 

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     coup de zoom numérique sur les redoutables prédateurs, effilés comme des épées.

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

    Une petite vidéo pour résumer cette superbe plongée...dommage ce courant qui nous a demandé beaucoup d'efforts de palmage ! 

     

     L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur ce site de plongée, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    Le grand Congloue, la pierre de Cassis

     


    3 commentaires
  •  

        Ce dimanche 15 août, il fait chaud, certains massifs sont en "rouge" d'autres en "noir", heureusement, la ste Baume est "rouge" donc autorisée à la balade. L'envie d'aller an petite rando solo est trop forte, je me dis qu'en restant face nord et en cheminant sur les sentiers qui sont à couvert de la forêt, je vais profiter de l'ombre...

    Je gare la voiture sur la petite route qui passe tout près de la ferme Giniez en essayant de ne pas gêner les riverains et je file vers la piste Giniez, j'ai à peine fait 50m en plein cagnard que déjà je suis en nage.

    Une fois à l'ombre des beaux arbres de cette forêt relique, je cherche un cheminement plus discret que les sentiers balisés et connus, assez vite j'en repère un qui semble vouloir filer vers la montagne, dès le départ il grimpe fort. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     des abords de la ferme Giniez, le massif coté Est.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Le sentier grimpe rude, puis oblique vers l'Ouest, j'arrive vers un très beau et gros chêne (pas celui de la photo) probablement plusieurs fois centenaire, puis tout près, une ruine circulaire, moins de 3m de diamètre extérieur, un ancien puits ? plus loin, à moins de 20m, les bases d'une construction, une bergerie ?

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    La végétation est en train de tout engloutir, les hommes ont quitté la forêt, la Nature digère lentement ce qu'ils ont abandonné. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     la sente rejoint un sentier bien marqué, mais toujours pas balisé, il reste à niveau et file d'après mes estimations vers le vallon de Cèdres

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Après un passage en superbe balcon à la verticale de la ferme Giniez, effectivement, je vois en point de mire le vallon des Cèdres et je devine l'emplacement de la grotte Betton.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Un sentier balisé jaune arrive de la droite et file vers les crêtes, celui-là je le connais, il est bien marqué et pourtant très peu utilisé , j'y vais.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    De nouveau direction plein Est, puis rapidement après un virage serré, il file plein sud, droit sur la falaise, plusieurs ressauts sont à passer, parfois avec les mains 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     L'altimètre commence à flirter avec les 900m, je ne suis pas loin des crêtes.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    La forêt disparaît, le ciel bleu azur et le soleil ardent confirment ce que je pense. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Encore quelques ressauts sympathiques à franchir

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    et me voilà sur les crêtes, un petit cairn discret signale juste ce sentier superbe. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     A droite, les bâtiments de l'armée...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    en face, plein sud et au loin, la mer... 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    à gauche, les sommets du massif, le joug de l'Aigle et le signal des Beguines...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Je n'irai pas jusque là, en plein soleil, mais je prend cette direction, en quittant le GR pour suivre la bord de la falaise au plus près, direction, le pas du St Pilon. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     la chapelle Marie Madeleine, au bord de sa falaise, elle surplombe la grotte sacrée.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Je continue en bordure de la falaise et j'arrive au col de St Pilon, où de nombreux touristes/marcheurs viennent d'arriver, ils sortent de l'ombre tiède de la forêt et d'un coup, d'un seul, ils se retrouvent sonnés par un grand coup de cagnard sans pitié. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Je file vite vers la croix celtique et je m'y ressource un instant, malgré le soleil. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Descente par le pas de St Pilon, je passe la chapelle des Morts, puis arrivé sur le chemin des Roys, je file vite vers la croix de fer, en passant sous le monastère et la grotte sacrée. Il y a un monde fou, et pas que des pèlerins...en ce 15 août.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Arrivé à la croix, la forêt retrouve son calme, sa beauté et ses mystères, je ne verrai plus personne jusqu'à la voiture, bien plus tard dans l'après midi. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     je quitte le sentier balisé pour rejoindre le pied de la falaise, l'aiguille de la Cabre... 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     quelques ressauts où les mains sont à sortir des poches 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    et me voilà à la grotte du Père Elie 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Je ne m'y arrête pas et file par une sente un tantinet encombrée vers le lieu où je vais faire ma pause, l'ermitage Dalmace Moner. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Ces ruines du XIVème siècle tiennent encore debout, comme quoi les miracles existent ... mais le pan de mur menace vraiment.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     

    Une bonne âme a eu pitié des marcheurs et a posé ici, sur la petite esplanade, un banc et un ancien prie-dieu.

    Je m'y installe face à la vallée et au Plan d'Aups où des centaines de fourmis humaines grouillent.

    L'ombre y est douce, peut être ai-je fait un petit sieston ? yes

     Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    Reprise du sentier et là, direction la magnifique mais délicate d'accès,  Grotte aux œufs.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     enserrée dans un étroit goulet, l'entrée se dévoile au dernier moment, que l'on vienne d'un côté ou de l'autre.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Cette grotte est une merveille de la Nature, déjà sa forme...vous voyez ? ça ne vous rappelle rien ? mais oui voyons, c'est bien ça...un sexe féminin.

    Cette grotte m'a fait écrire un récit dans mon dernier roman "Petits mensonges entre amis", il faut dire qu'elle est chargée de symboles, de mystères et de pouvoirs.

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Pendant des siècles, les femmes en mal d'enfantement venaient y jeter des "cocounets", petits reliquaires faits de coquilles d'œufs évidées et contenant un personnage en papier, la "légende" dit que souvent ça fonctionnait, d'ailleurs cette pratique est toujours en vigueur...il suffit de jeter un coup d'œil au sol, dans le fond sombre de la grotte et vous allez, comme moi écraser du pied, par mégarde...une coquille d’œuf. (Véridique...le culte y est toujours pratiqué, mais chut, c'est un secret... )

    Bien entendu, ce mystère s'accompagne de rites païens, j'en parle dans mon roman.

    *****

    EXTRAIT :

    La route de Plan d’Aups est totalement à l’ombre de la montagne, il fait froid et la fatigue commence à gagner le petit équipage.

    Ils prennent une chaude collation à l’auberge et ensuite ils suivent la carraïre qui longe la falaise, vers l’est, en bordure des champs, puis ils s’engouffrent dans les sous-bois.

    Ils cheminent sur un sentier étroit et malcommode qui se faufile dans une forêt épaisse et dense, même la puissante lumière du ciel de Provence n’arrive pas à percer la voûte formée par les arbres.

    Aimé doit aider les deux femmes à franchir quelques passages difficiles, la pente est rude, le sol boueux est glissant.

    Quelques signes apparaissent, Tanette est soulagée, elles sont sur le bon chemin, le rite va pouvoir commencer.

    Le premier symbole est là, majestueux. Un chêne multi centenaire trône dans la clairière qui s’ouvre devant elles.

    — Aimé, mon fils, va t-en là-bas voir si j’y suis...

    Docile, le muet obéit, il entre dans les fourrés et en profite pour chercher quelques sanguins. 

    — Il vous faut ôter votre manteau, maîtresse, découvrir un peu de votre ventre et vous frotter au vieux chêne en tournant autour de lui et en récitant la prière que vous avez apprise.

    Violette est en transe, elle se frotte vigoureusement, pourtant elle sait que tout ce qu’elle fait désormais est interdit par le curé, ces rites sont païens, elle ne pourra même pas se libérer à confesse, ni même en parler à sa mère.

    Les deux femmes sont pâles comme des mortes, mais il faut continuer, elles n’ont plus le choix.

    De loin en loin, quelques cailloux ovoïdes jalonnent le parcours, ça correspond bien à ce que la Noireaude lui a dit, il reste d’après ses calculs encore une heure de marche dans ces conditions. Il ne faut pas faiblir.

    Tous les vingt cailloux en forme d’œuf, Tanette dit à Aimé de les laisser seules à nouveau, le rite doit être réalisé uniquement en présence de femmes, aucun homme ne doit voir ce qu’elles font.

    Elles sortent de la biasse une poignée de cailloux blancs et, sur un lit de mousse elles disposent les petites pierres pour former une sorte de cœur, pointe en bas, plus haut que large, avec en son centre un galet rond. 

    « Ce cœur symbolise le sexe de la Femme, il faut en déposer régulièrement jusqu’à l’arrivée à la grotte, le caillou en son milieu…c’est l’orifice par où le pichoun tant désiré va arriver… »

    Ces explications, c’est Noireaude qui les a chuchotées à voix basse en prenant des airs mystérieux.

    C’est un secret de Femmes Initiées. 

    Au détour du sentier, la grotte s’ouvre devant elles. Aimé est resté en arrière, il en profite pour se reposer un peu.

    — Dors un peu mon fils, tu as le temps, nous viendrons te réveiller quand ce sera l’heure de redescendre.

    Esprit simple, il ne cherche pas à comprendre, il va pisser un peu plus loin et s’allonge au pied d’un cèdre immense. Se reposer alors qu’il fait jour, ça ne lui arrive pas si souvent, moins de cinq minutes après il ronfle, le dos calé contre l’arbre, son chapeau de berger à large bord sur les yeux.

    « Les femmes c’est compliqué et mystérieux, au moins les brebis je les comprends… » Se dit-il avant de sombrer. 

    La grotte étroite et sombre a la forme d’une vulve, un sexe de femme géant qui pourrait avaler l’inconscient qui voudrait s’y risquer. Le sol descend dans les entrailles de la terre sans que l’on puisse voir jusqu’où il va, mais qu’importe, elles ne sont pas venues pour visiter.

    On dit qu’un imprudent s’y serait aventuré, un long cri aurait suivi sa chute dans les ténèbres, sans que le bruit de son écrasement au fond ne soit entendu.

    Il paraîtrait que ce boyau est sans fond. 

    Il reste un rite majeur à effectuer, jeter les offrandes au plus profond de la grotte.

    Les deux femmes, en grand secret, ont travaillé à la fabrication des ces reliquaires, des coquilles d’œufs savamment évidées ont été garnies de petits personnages découpés dans du papier.

    Ces cocounets doivent finir de convaincre les déesses qui hantent la forêt, à donner la fertilité au ventre de Violette.

    Il lui faut pour cela réciter une sorte de prière dans une langue inconnue, trois fois, à chaque fois elle jette au loin un cocounet qui file dans les entrailles noires de la grotte magique.

    Pour finir, Violette accroche aux épines de la roche des rubans multicolores en remerciement, les déesses aiment les rubans, ce sont des femmes...

     ....

    Tanette est terrorisée, un peu à l’écart et à genoux, elle prie la Vierge Marie, et tremble de tous ses membres.

     

    Epuisées et apeurées par tant de magie, elles reviennent sur leurs pas jusqu’à l’auberge, sans qu’un seul mot ne soit échangé.

    *****

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     formes étranges sculptées par une nature mystérieuse, des chapelets d'œufs ...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     sans beaucoup d'imagination, on peut un voir un bassin féminin, cuisses et genoux...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     un beau drapé, là bas tout au fond, dans le noir...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    encore des chapelets d'œufs...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Je suis toujours fasciné par cette grotte, même si je commence à bien la connaître, sans me presser, je remonte vers la sortie...

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Retour à l'air libre, la forêt est toujours aussi calme, je descend vers la piste Giniez,

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    traverse le beau bois d'Ifs géants 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    dépasse l'oratoire dédié à la sauvegarde du Roy (St Louis)  

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    sort de la forêt et laisse derrière moi ce massif chargé de mystères et de sacré. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

     Une balade d'environ 10km500 pour un dénivelé de 450m. 

    Ste Baume, la grotte aux œufs et autres curiosités

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires