•  Maintenant tout le monde de la rando connaît le belvédère de Titou Ninou dans les calanques, un point de vue exceptionnel, ce n'était pas le cas, il y a encore une demi douzaine d'années.

    Nous avons décidé d'y aller par l'arrière du massif, à savoir au départ du Bd de la Grotte Rolland, puis le sentier noir qui monte vers le col de la Selle, le plateau de l'Homme Mort, pour le retour, nous verrons sur place à ce moment là.

    Petit ciel avec de rares éclaircies et froid, mais la petite grimpette de la grotte Rolland va nous réchauffer et assez vite nous allons enlever quelques couches. 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Le sentier noir monte raide, puis contourne le sommet de Marseilleveyre, nous laissons de côté le sentier jaune qui y va.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    en peu plus en hauteur, le soleil fait son apparition, ce n'est pas de refus. 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Malgré quelques nuages de traîne comme on dit à la télé, le ciel de Marseille est dégagé, le seul effet bienfaiteur du Mistral

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    au col de la Selle nous filons vers le col Sans Nom, puis par plusieurs ressauts, le sommet ouest du plateau de l'Homme Mort, le vent nous incite à remettre ce que nous avons enlevé plus bas, vestes et bonnets sont ressortis du sac.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     nous sommes côté nord et en plein dans le vent, ça "caille" ! 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    comme prévu, au col Sans Nom, nous prenons une belle rafale en survitesse par effet de col, nous ne nous attardons pas et après un court regard vers l'arrière, nous grimpons au sommet Ouest 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou 

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Le sommet de Marseilleveyre au soleil

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Sur le plateau de l'Homme Mort, étrangement, le vent n'est pas si violent et nous permet de profiter du panorama, dont nous ne nous lassons pas 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    en bas le grand Malvallon, au loin l'île de Jarre 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Au plan de Coulon, nous quittons le sentier bleu  pour prendre le vert qui va vers le Malvallon sud 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    droit devant nous, la partie orientale des calanque s'étire sur plusieurs kilomètres, Melette, Sormiou, Morgiou et plus encore 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Nous quittons le sentier vert pour rejoindre le petit col qui précède le belvédère de Titou Ninou qui surplombe la calanque de Podestat et fait face à l'archipel des îles de Riou, 350m plus bas.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     petite pause qui ne s'éternisera pas, même au soleil il fait frisquet, nous irons faire notre pause un peu plus loin, sur un autre balcon, totalement abrité du vent et bien chaud.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     en bas, calanque de Podetstat, anse du Piadon, anse du Livre et anse de l'Escu

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Voilà, ici on est nettement mieux, l'endroit n'est pas aussi mythique que Titou Ninou mais totalement abrité du Mistral qui est au plus fort de la journée.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    Pour le retour, nous revenons sur nos pas au Plan de Coulon, puis prenons le sentier vert qui descend dans le vallon de l'Homme Mort en direction de Fontaine de Voire 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     sentier qui dégringole littéralement vers le cirque de l'Homme Mort, les éboulis sont nombreux, les  petits cailloux qui roulent sous les pieds aussi

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     exercice de "planté de bâton" 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     dans le cirque, nous laissons derrière les grottes jumelles de Xavier Dechaux, j'en ai déjà parlé ici, pour remonter par le sentier rouge qui laisse de côté et en bas, la Fontaine de Voire

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     longue remontée, en face de nous, le sommet de Marseilleveyre et à droite le fond du vallon des trois Gancets où nous allons.

    Nous quittons le rouge pour prendre le jaune qui descend dans le vallon

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    en passant par un tunnel qui s'ouvre sur la piste des Goélands, et ses ressauts glissants car usés par des milliers de passages  

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     on se jette dans le trou sombre, pour ressortir à la lumière presque tout de suite

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     la descente est raide, les pins sont bien gentils de nous proposer leur aide

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     le fond du vallon des trois Gancets est arboré, les arbousiers y abondent

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    le vallon se resserre, passage entre de gros rochers 

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

     et nous arrivons dans le parc de Château Pastré que nous laissons sur la droite pour rejoindre le Bd de la Grotte Rolland.

    Petite rando calanquaise de 9km et environ 600m de cumul de dénivelé.

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

      

    Calanques, le belvédère céleste de Titou Ninou

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    4 commentaires
  •  

     

         Pour cause de Mistral violent et de peu d'abri dans la calanque de Podestat, la balade a été modifiée au dernier moment au profit de la superbe calanque de Sugiton, un parcours un peu plus court, bien que tout de même un peu plus "sportif" et l'assurance d'être complètement abrités du Mistral pour le pique nique. 

     Ceux qui ont répondu "présent" sont à l'heure au rendez vous à l'entrée du parc des Calanques, à Luminy.

    Il fait froid, mais le moral est au beau fixe, c'est l'essentiel.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Petit briefing de départ avant la photo du groupe prise par Léandre 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Bien emmitouflés, c'est parti pour la traversée du parc de Luminy

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    premier arrêt devant ce qu'il reste (en réalité, pas grand chose !)  d'un four à chaux, datant du temps où dans cette partie des calanques, l'activité humaine était importante, agriculture avec vignes et oliviers, fours à chaux alimentés par une carrière située un peu plus loin.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Au col de Sugiton, vite atteint, le mont Puget nous domine, et 2ème arrêt pour raconter l'anecdote du "sentier du Centaure".

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Direction Sugiton, tout en bas, en passant par le discret sentier rouge qui dégringole dans l'étroit couloir de la Cisampe 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    un peu moins confortable que la piste, mais offrant des points de vue extraordinaires 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     le large, le cap Morgiou, l'aiguille de Sugiton, la calanque ne se voyant pas encore car à la verticale, 200m en dessous, la descente continue

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    le couloir, un peu technique est passé sans problème, le Torpilleur, emblème de Sugiton est encore loin, en bas ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     descente raide et un tantinet sportive jusqu'à l'arrivée dans le domaine des escaladeurs, la base de la falaise des Toits.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    dans le cirque formé par la falaise des Toits, il n'y a plus le moindre souffle de vent, exposé au plein sud, c'est un vrai four solaire, certains grimpeurs sont en "petite tenue".

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    les regards se portent sur les escaladeurs pendus à la roche 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     pour beaucoup, ce sera une première que de voir ces "mange-pierres" de si près, cordes, mousquetons et chaussons d'escalade jonchent le sol, en quantité.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Encore pas mal de dégringolade au programme,  avant d'arriver dans la calanque

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     un bout de large sentier, et ça repart dans la végétation basse et dans les cailloux

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     et nous voilà sur la belle esplanade, juste en face du Torpilleur, ce grand vaisseau de pierre posé sur l'eau. 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     la calanque de Sugiton est en forme de Y, une des deux branches est  à l'ombre et le vent y rentre facilement, nous allons dans l'autre partie, exposée à l'Est, totalement abritée du mistral et avec du soleil latéral.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    non pas ici, trop froid ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     mais plutôt ici, sur la plage de galets, nous y serons bien, chacun trouve vite sa place et se réchauffe au soleil

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Nous sommes au ras de l'eau les vagues viennent mourir mollement sur la grève, sauf une, un peu plus nerveuse...n'est-ce pas Gilles ? cool

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    dans le contre jour, deux gabians vont concurrencer un cormoran qui pêche tranquillement devant nous, alignant des apnées à répétition. 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    L'ombre commence à gagner notre petit refuge, il va falloir repartir, pourtant on était bien ici ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     nos compères apprécient une sympathique et charmante baigneuse venue prendre son bain devant nous...

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     l'ombre recouvre la calanque, nous remontons vers la piste qui va nous ramener au col, encore un peu de grimpe sur un sentier étroit

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     pour arriver sur la large piste bétonnée

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    regroupement ici avant de remonter le serpent de la piste

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     laissant derrière nous le Torpilleur dans sa solitude

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     nous retrouvons le cirque des falaises du bas Puget et revenons au parking par la piste de Luminy prise à l'aller.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Une jolie balade de 8,5km pour un cumul de dénivelé d'environ 350m.

    Vent et soleil pour une journée agréable en plein air dans un décor, qui il faut bien l'avouer, est exceptionnel.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    crédit photo, Yvette, Alain etJluc.

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires