• Le mont Lantin

    Petite rando bien pentue,  pour profiter de cette belle journée malgré un mistralet bien froid en matinée.

    Nous entrons dans le vallon des Escourtines, complètement à l'ombre et humide, au premier vestige de four à chaux (il y en a plusieurs) nous prenons la sente qui grimpe vers la Candolle dans la forêt de la Penne sur Huveaune

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin

    Nous passons le site de l'ancienne carrière de calcaire qui permettait l'alimentation des fours à chaux, dont le deuxième est tout près

    Le mont Lantin 

    vers l'ouest, le Tête Ronde des Escourtines est en plein soleil

    Le mont Lantin

    le deuxième four à chaux, bien sorti des broussailles, le sentier file vers les crêtes en pente raide

    Le mont Lantin 

    mais bientôt nous en sortons pour nous faufiler dans un vallon discret et gardé "un peu secret" qui part vers le sud, puis ensuite file vers l'ouest

    Le mont Lantin

    Tout au bout de ce vallon ombragé et frais, nous devons en sortir par la gauche pour rejoindre le sommet de la crête des Ouarres

    Le mont Lantin 

    où nous prenons en face, plein sud, le sentier qui monte régulièrement vers l'antécime est du mont Lantin, derrière nous s'étire Marseille

    Le mont Lantin

    Au sommet, nous dominons la mer et les calanques vers le sud et Marseille-est et le Garlaban au nord, les falaises de Soubeyranes de la baie de Cassis sont en fond, en plein soleil

    Le mont Lantin

    le sentier file vers l'ouest, longeant les crêtes qui dominent le camp militaire de Carpiagne, le vent venant nord-ouest nous prend par le travers, il ne fait pas chaud du tout !

    Le mont Lantin

    devant nous s'ouvre le gouffre du Mont Lantin (deux ouvertures non protégées)

    Le mont Lantin

    et en face, brille au soleil, notre objectif, la petite crête du Lantin

    Le mont Lantin

    nous sortons du sentier qui passe sous le Lantin et filons vers le sommet

    Le mont Lantin 

    la vue s'ouvre sur 360° superbe dans un ciel bleu nettoyé par le Mistral qui vient de prendre des forces

    Le mont Lantin

    au sommet derrière moi, plein ouest, le mont Saint-Cyr et le mont Carpiagne

    Le mont Lantin

    vers l'est, les falaises de Soubeyranes

    Le mont Lantin

    la mer et les falaises de Soubeyranes, le cap Canaille proche de La Ciotat, n'est pas visible, bien plus à l'est (beaucoup trop confondent falaises et cap Canaille, un cap n'est pas une falaise)

    Le mont Lantin

    Il faut bien descendre de ce petit sommet, si on ne veut pas faire demi-tour, il faut chercher le passage, une petite brèche le permet au prix d'un peu de désescalade facile malgré le vent

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin 

    Côté sud-ouest, le mont Lantin se présente sous la forme de deux couronnes superposées, nous prenons place pour la pause du médio, au pied de la plus haute (la plus petite) bien exposés au sud et complètement abrités du vent. Sieste quasi obligatoire...l'ensemble fait un peu désordre, certes, mais après notre passage aucune trace ne subsiste, mais qui, nous connaissant, en douterait ?

    Le mont Lantin

    pour descendre de cette couronne, il faut encore chercher une brèche, petit retour vers l'est et en voilà une, pas bien difficile qui nous ramène sur le sentier qui circule tout en bas

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin

    direction le mont Saint-Cyr mais nous n'irons pas jusque là

    Le mont Lantin

    Vue arrière sur le Lantin et ses deux couronnes superposées, au loin à gauche le Garlaban, au loin à droite les crêtes de Roussargues et le pic de Bertagne

    Le mont Lantin

    au col du Boucar, face au deux monts suivants , nous quittons le sentier pour descendre vers le col de Baralui par une sente étroite et fortement pentue

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin

    Le mont Lantin

    arrivés au col de Baralui, nous prenons le vallon de Luinant, retour vers l'est

    Le mont Lantin

    passage devant les ruines du Jas Henri et ses restanques qui se cachent désormais dans la végétation, ce qui les protège des casseurs en tous genres

    Le mont Lantin

    belle roche monolithique dans le vallon

    Le mont Lantin

    tout au bout toujours au soleil, la Tête Ronde des Escourtines et sur la droite le col de la Limite où il nous faudra remonter

    Le mont Lantin

    bifurcation vers le col de la Limite, petite grimpette en vue

    Le mont Lantin

    le puits de Luinant et son figuier, un peu cachés

    Le mont Lantin

    130m de dénivelé pour remonter à la Limite

    Le mont Lantin

    et ouf, nous y voilà, mais maintenant autant pour en redescendre vers le vallon des Escourtines

    Le mont Lantin

    descente moins agréable que la montée, même dénivelé mais sur une très courte distance et sentier caillouteux

    Le mont Lantin

    Dans le vallon, arrêt obligatoire pour que je salue "mon chêne" qui trône au beau milieu des vestiges du Hameau des Escourtines dont quelques ruines ont été sorties des broussailles, il y en a d'autres, j'y ai compté cinq à sept maisons en tout.

    Dans ces ruines ch'uis chez moi !

    Le mont Lantin

    descente du plateau pour rejoindre le point de départ, en bas du vallon.

    Le mont Lantin

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « La traditionnelle crèche des collines 2020La crête des Ouarres »

  • Commentaires

    1
    Laret Jean-Pierre
    Lundi 14 Décembre 2020 à 17:44

    Quelles superbes paysages et images..Merci, vous nous faites voyager dans ces paysages que nous aimons tant  !!!Hélas, cette année.... Marie-Madeleine et Jean-Pierre

    2
    alain
    Lundi 14 Décembre 2020 à 18:12
    Là, tu étais en plein dans ton jardin… et j’ai quelques interrogations….
    J'aime beaucoup ce secteur du mont Lantin . St Cyr , Carpiagne , Candolle et ca fait bien longtemps que je n'y suis pas allé. Tu m’as donné envie d’y retourner ..
    Je crois reconnaitre ce sentier "un peu secret" , est ce celui qui a plusieurs pierriers surtout vers le haut ?
    Il y a semble t’il , deux cavités dans ce secteur , une dans le haut , et une dans le bas et que je n'ai jamais trouvées .
    Tu les connais sûrement (je ne parle pas du gouffre du Lantin et de ses deux ouvertures).....
    Depuis le Lantin , est ce que tu descends par les « brèches Rougier » ou il y a-t’il un de tes passages secrets qui reste a trouver ?
    Depuis le Lantin , il y a quelques années , j’ai essayé de redescendre directement sur le col Limite et j’avoue avoir galéré pas mal , même si c’est faisable , mais il m’a semblé ne pas y avoir de véritable chemin ,. Ou alors , connu seulement des « sangliers » ?
    En tous cas , c’est une bien belle balade , comme quoi , il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour se remplir les yeux de belles choses
      • Lundi 14 Décembre 2020 à 21:23

        Salut Alain

        plusieurs réponses

        le sentier "secret" n'a qu'un seul pierrier assez court en sortie du vallon, mais il n'a rien de secret il est seulement peu connu.

        les cavités, il y en a une petite près du four à chaux, l'autre je ne vois pas

        Pour descendre du lantin, la brèche que je connais est probablement la 2 ème brèche Rogier, la 1 ère est certainement sur l'étage inférieur plus au nord

        le lantin est constitué de plusieurs étages avec des falaises en couronnes infranchissables sauf par quelques brèches, tout au moins sur ses parties nord, sud et ouest, par l'est c'est facile.

        descendre du lantin vers le col de la limite c'est faisable mais il n'y a pas de sentier sur tout le parcours, il faut donc bien connaître le coin et la configuration. garder en point de mire l'objectif.  sinon, plus loin depuis les crêtes bien avant le col du Boucar, une trace part (cairn) et arrive en longeant la falaise diagonale jusque dans le vallon de Luinant bien plus bas que le Baralui.

        adessias

         

    3
    Lundi 14 Décembre 2020 à 18:46

    Encore une bien belle balade, que dis-je, rando que j'ai faite grâce à vous et je t'en remercie Jean-Luc. Terminé "La fille de la Ste Baume", j'ai beaucoup aimé !!! Plein de bisous;

    4
    alain
    Mardi 15 Décembre 2020 à 10:12
    Merci Jean Luc pour tes réponses . J'ai essayé aussi le sentier qui débouche un peu plus bas que le jas Henri , celui avec les cairns ... Ce secteur de nos collines , relativement peu fréquenté , est pourtant il est très riche en possibles variantes .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :