• Les cuves du Destel

     

     Le Destel, ce ruisseau, presque un torrent, mais à sec depuis belle lurette, est un lieu de randonnée fort prisé de ceux qui ne rechignent pas à marcher dans les cailloux, à sortir les mains des poches pour cheminer et à faire un peu de grimpe facile, mais rude, pour sortir des gorges.

    La voiture est garée dans les gorges d'Ollioules, le long du ruisseau à sec lui aussi, la Reppe. A noter que la Reppe est canalisée sous terre, comme nous le verrons.

    La route est traversée, le parapet escaladé, nous voilà dans le lit de la Reppe, devenu un cloaque par tous les déchets qui y sont jetés.

    Une des portes d'accès à la Reppe souterraine est là.

    Les cuves du Destel

    avec ses escaliers qui descendent dans la galerie, quelques amateurs d'eau "beurk" y vont parfois...chacun ses goûts. 

    Les cuves du Destel

     Le Destel se jetait dans la Reppe, s'y jette encore mais seulement quand il vient de faire un gros orage, sinon, c'est sec de chez sec. Par ci par là, quelques belles mares montrent que les dernières pluies ont "mouillé" le lit du Destel.

    Les cuves du Destel

     De gros blocs, tombés de la falaise toute proche, sont à contourner

    Les cuves du Destel

    puis parfois il faut sauter de roches en roches 

    Les cuves du Destel

    quelques jolies, mais petites ripisylves  abritent des insectes et des têtards

    Les cuves du Destel

     plus loin, les grandes dalles inclinées arrivent, nous passons "jeter" un coup d’œil à la grotte de la Bombe, juste par habitude.

    Les cuves du Destel

    puis encore plus haut, nous montons par une sente raide mais courte, à la très belle Grotte à la Pierre Christianisée, une ancienne stalactite, décrochée du plafond fut gravée de plusieurs croix datant du VI ème siècle.

    Les cuves du Destel

    Une belle croix en bois la surmonte, celle-ci est démontable pour ne pas servir de pal aux grimpeurs qui viennent ici se faire plaisir sous la roche en dévers, en cas de chute ce serait disons...douloureux !

    Les cuves du Destel

    la grande grotte est aménagée par un ermite, sous la surveillance de la roche "pieuvre". 

    Les cuves du Destel

    Retour dans le lit du Destel, une autre ripisylve précède une belle marmite à franchir 

    Les cuves du Destel

    Les cuves du Destel

     puis encore des roches à enjamber

    Les cuves du Destel

    et encore des mares à franchir sans trop mettre les pieds dans l'eau verdâtre 

    Les cuves du Destel

     Les cuves du Destel

     la marmite est ici "normalement" franchie à l'aide d'une chaîne, celle-ci n'y étant pas je passe sans elle, elle était cachée, tout en haut.

    Les cuves du Destel

    le cheminement est varié, mais toujours en équilibre plus ou moins instable 

    Les cuves du Destel

     arrive la loooongue série de chaînes horizontales sur une série de dalles très inclinées et glissantes

    Les cuves du Destel

     Les cuves du Destel

     Les cuves du Destel

     encore des marmites à franchir

    Les cuves du Destel

    puis celle-ci, bien difficile sans la chaîne (cachée elle aussi) 

    Les cuves du Destel

    et à la fin de la première partie, la grande marmite infranchissable pour les randonneurs "normaux". 

    Les cuves du Destel

    il faut sortir des gorges par le côté droit (rive gauche) , une série de chaîne permettent de passer les parois verticales 

    Les cuves du Destel

    Les cuves du Destel

    les prises sont bonnes, mais il faut tout de même tirer un peu sur les bras 

    Les cuves du Destel

    Les cuves du Destel

     la vue s'ouvre sur les gorges du Destel que nous venons de passer, une sente étroite et rude permet de revenir un peu plus en amont, nous préférons continuer de grimper sur les crêtes

    Les cuves du Destel

    longue remontée sous un soleil accablant, filer de roches en roches, toutes acérées. 

    Les cuves du Destel

    nous rejoignons le sentier, et enfin, l'endroit que nous avions prévu pour notre pause, la Cabane des Carriers et le Four à Cade 

    Les cuves du Destel

     Four reconstruit à l'identique de ce qui se faisait dans la région au XIX ème siècle.

    Les cuves du Destel

    en face, dans une trouée de la végétation, le château d'Evenos sur son piton rocheux qui surplombe le Destel 

    Les cuves du Destel

    Après la pause nous filons sur l'ancienne branche du GR51, maintenant débalisé et repeint en tracé bleu , la vue s'ouvre sur les îles

    Les cuves du Destel

    la descente en direction de la barre de Taillan est  agréable

    Les cuves du Destel

    jusqu'au carrefour de sentiers, marqué par une table et des bancs, là nous prenons le sentier très dégradé de la barre de Taillan 

    Les cuves du Destel

    les arbres morts ne semblent gêner outre mesure qui que ce soit (dans la Sainte-Baume on ferme les sentiers pendant plus de 6 mois, mais il faut dire que là-bas, le bois est nettement plus précieux, c'est du chêne...ici le pin n'a aucune valeur, alors...) 

    Les cuves du Destel

    la descente continue vers les gorges d'Ollioules, nous passons sous la belle Grotte du Pin, puis retour  vers la Reppe, le parapet, la route et la voiture.

    Les cuves du Destel

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

     

     

     

     

    « Réglementation d'accès en forêtMassif de l'Etoile, le ravin de la Mauvelle »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Juin à 19:20

    Je connais bien les gorges d'Ollioules, je les ai empruntées maintes et maintes fois quand j'habitais Toulon (il y a 45 ans quand même) , la route était vraiment tortueuse, mais je n'ai bien sur pas crapahuté comme vous carrément dans les Gorges. Et le village d'Evenos, j'y suis aussi allée plusieurs fois, même il n'y a pas très longtemps, les ruines du château pour moi sont très belles ! Souvenirs, souvenirs ... Allez, bisous, bisous les amis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :