• Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     

     Pour cette petite balade dans le massif de Garlaban, nous avions dux objectifs :

    - remonter le vallon des Escaoupres exclusivement par le lit du ruisseau.

    - profiter du soleil bas de mi décembre qui éclaire la Baume Sourne, la "grotte sombre" qui en cette époque de l'année ne l'est pas du tout.

    Phénomène rare le soleil éclaire le plafond de la grotte. Il faut juste que ce jour là il y ait du soleil (pas évident à la mi décembre) et que nous y soyons à la bonne heure de la journée, surtout que cet éclairage ne dure qu'environ 45mn dans le meilleur des cas.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    clic pour agrandir la carte

    Nous partons d'Allauch du petit parking situé devant le Théâtre de la Nature, une piste bétonnée contourne deux ou trois maisons puis un sentier fait suite qui s'enfonce en montant dans une petite forêt de pins.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Nous rejoignons ainsi le sentier qui descend de la chapelle ruinée (N.D de la Croix, Santo Crous la Luencho)

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    Santo Crous la Luencho encore debout à cette époque lointaine,

    il n'en reste que quelques pierres de fondations et des...souvenirs.

    le sentier maintenant balisé traverse le lieu dit le Duché et grimpe vers le col de Puits Rouge et passe sous le sommet du Peynaou

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     La piste nous entraine vers les grottes des Pestiférés

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Nous y ferons un simple aller et retour,

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    Des grottes des Pestiférés, belle vue sur les collines du massif

    puis nous descendrons dans le vallon attenant, pour passer devant la source de Pitchoun Ome (petit homme)  où il y a peu d'eau et beaucoup de saletés...mad

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Le sentier fait une boucle serrée en traversant le vallon des Escaoupres, nous nous enfonçons dans la végétation dense et humide de la pluie des jours précédents et la remontée du ruisseau à sec commence.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    Pas mal de petits ressauts, quelques marmites faciles à passer

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Le fond du vallon est étroit, j'espère secrètement que les "valeureux" chasseurs alaudiens nous ont vus et qu'ils n'ont pas trop la détente facile...

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Le vallon croise le sentier marron au "pas du Boeuf" et continue sa remontée

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Puis le lit du ruisseau s'élargit et  le grand méandre des Escaoupres s'ouvre devant nous avec tout juste quelques trous contenant de l'eau

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     La cascade à sec est franchie en passant coté rive gauche, par un petit pas d'escalade facile

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     les marmites sont alignées, remplies d'une eau rare mais limpide

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Puis c'est la croisée avec le sentier qui monte vers le pas des Bartaveles et le pas dei Menoun. Un petit barrage orné de cannes marque bien le lieu, nous sommes à l'aplomb de la source du Chien,juste là à droite sur le talus.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Ici aussi hélas, pas mal de détritus...mad

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Nous continuons sur notre lancée, direction le pas des Escaoupres, tout là haut

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    laissant à droite la source de Font Berguette si chère à petit Marcel

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     puis le bout du Pounche des Escaoupres est lui aussi laissé derrière et par un hors balisage,

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    nous retrouvons bien plus loin, la piste qui nous emmène au col de Baume Sourne, jolie pinède avant de prendre le sentier qui va nous emmener à l'entrée de la grotte sombre, le timing est bon, seul le ciel risque de nous gâcher l'éclairage du plafond de la grotte.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Nous allons profiter de 15mn de soleil pâle mais suffisant pour profiter de cet instant unique dans l'année

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     l'éclairage naturel par le soleil du plafond de la grotte, qui en cet instant n'est plus du tout sombre.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     le plafond de Baume Sourne sans aucun éclairage artificiel.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Rapide pause pique nique au dessus de la grotte, le ciel s'assombrit, Marseille en bas est presque invisible

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Descente par le sentier qui passe sous le Taoumé, file vers le Jas de Batisto et son figuier

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     où d'étranges euphorbes s'épanouissent

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     nous arrivons au pas du Boeuf que nous avons croisé ce matin, remontée vers la piste qui va nous ramener au col de puits Rouge, puis au parking par le même chemin qu'à l'aller.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     vue sur le bas du vallon des Escaoupres

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

     Notre Dame du Château sur la colline d'Allauch.

     

    Une balade d'environ 14km500 et d'un cumul de dénivelé de 620m.

    Massif de Garlaban, la Baume Sourne

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.
     Pour les secours composer le 112

    « Calanques, le rocher st Michel et plus...Luberon, les gorges du Regalon »

  • Commentaires

    1
    bonnemine alix
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 19:41

    Très bel éclairage. La balisage est le travail de l'équipe à Louis Chancrin. Bizzzz à Vous deux

    2
    le vieux scaf
    Jeudi 24 Décembre 2015 à 08:02

    Au gros cerveau avec mes 5 kms et mes 200 me de dénivellé je suis bien modeste. Mais ave le chien Payo ça nous convient, car je ne pourrais pas refaire vos randos, acrobatiques en plus

    Joyeux Noel. ce soir on fait vietnamien.

    3
    guglieri
    Vendredi 25 Décembre 2015 à 09:13

    salut jean luc,pour info lou menoun c'est un bouc de 4 ans,châtré il sert à conduire le troupeau...mena qui veut dire mener en français.amitiés charly

    4
    Vendredi 25 Décembre 2015 à 09:50

    Charles,

    pour une fois que je peux dire...je le savais !

    rirecool

    sauf pour son âge, mais bon.

    amitiés l'ami et joyeux Noël.

    jluc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :