• Var, la forêt des Morières

     

         Nous voilà de retour dans cette belle forêt des Morières, encore un tant soit peu préservée. Il faut dire que les enjeux  sont importants, exploitation forestière, éoliennes et panneaux solaires détruisent des hectares de forêt pour des raisons faussement écologiques.

    Nous garons la voiture au petit parking du chêne de Mistral, il fait frisquet, les mares et flaques d'eau sont bien gelées. 

    Var, la forêt des Morières

    Le sol craque sous nos pas, nous prenons la piste sur quelques centaines de mètres puis rapidement nous bifurquons sur une sente qui s'enfonce dans la forêt de yeuses. Les sous bois de chênes verts sont sombres, les arbres (yeuses) ne laissant que peu de passage aux rayons du soleil. 

    Var, la forêt des Morières

    Nous faisons un petit aller et retour au puits de Junca, remarquable par ses barbacanes qui permettent de récupérer les eaux de ruissellement pour aider à le remplir, c'est qu'ici, comme partout en Provence, il fut un temps où l'eau était considérée comme précieuse et chaque goutte récupérée. 

    Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     les barbacanes typiques du puits de Junca, de semblables existent au Puits de Citerne Neuve.

    Nous poursuivons notre cheminement dans le bois de yeuses, la sente est tortueuse, c'est superbe.

    Var, la forêt des Morières

     Nous arrivons dans une grande clairière, et filons vers le collet de Bouche Ouinte puis sur la piste du Centre, les troupeaux de vaches sont de sortie avec les jeunes veaux.

    Var, la forêt des Morières

     la sente du Puits des Bidoufles est remontée, la vue s'ouvre sur les Friginiaires de Valbelle, prélude aux superbes Aiguilles du même nom qui se trouvent tout au fond du vallon

    Var, la forêt des Morières

    et invisibles de notre point de vue. 

    Var, la forêt des Morières

    encore un peu de grimpette facile et au détour d'un virage, le Puits des Bidoufles est là. 

    Var, la forêt des Morières

    Puits bâti de pierres sèches pour recouvrir un trou d'eau affleurant aujourd'hui bien plein. 

    Var, la forêt des Morières

    le sentier rejoint celui de la Barre des Bidoufles, les roches sculptées par l'érosion deviennent de plus en plus nombreuses, beaucoup sont en forme de champignons. 

    Var, la forêt des Morières

     quelques ressauts sont à monter ou descendre, (aïe mes genoux ! ) 

    Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     puis un autre ressaut plus important, équipé d'une chaîne et d'une corde sécurisant le passage. Environ 4m de verticalité, mais en descente il ne faut pas hésiter à "y aller" franchement, les prises bien qu'invisibles d'en haut, sont bien là.

    Var, la forêt des Morières

    pour arriver dans un étroit couloir sombre 

    Var, la forêt des Morières

    peu après, le sentier nous emmène à l'Arche de Garoute, parfois appelée "Pont Naturel" un bassin artificiel servait là aussi à abreuver le bétail. 

    Var, la forêt des Morières

    Changement de direction et nous remontons au pas du Pilon, longue remontée. 

    Var, la forêt des Morières

    puis descente sur le versant opposé.

    Nous prenons une sente discrète qui va nous emmener au point de pique nique, sur une roche plate et fortement ensoleillée. 

    Var, la forêt des Morières

    Var, la forêt des Morières

     bel endroit offrant un superbe point de vue, déconseillé par fortes chaleurs !

    Un sentier nous dirige vers la roche sculptée par la nature, posée sur un tout petit socle, elle est appelée "le cou de la Marquise".  

    Var, la forêt des Morières

     retour sur le sentier de Citerne Neuve où les crocus annoncent le printemps (!) en sortant la tête de sous les feuilles de chênes.

    Var, la forêt des Morières

    Direction plein ouest puis par une sente qui remonte nous arrivons à la "Baumo des Lume" (non pas de S à Lume, en Lengo Nostro )  

    Var, la forêt des Morières

    Dépose des sacs et des bâtons de marche, nous fixons la frontale et hop, dans le trou ! 

    Var, la forêt des Morières

     Le faisceau puissant de nos lampes nous fait découvrir un décor multicolore.

    Var, la forêt des Morières

    colonnes, stalactites et draperies aux teintes diverses au gré des oxydes et du calcaire. 

    Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     mais il faut en repartir, direction l'air libre.

    Var, la forêt des Morières

    et un sentier qui va nous diriger vers un abri de berger 

    Var, la forêt des Morières

    aménagé sous roche, l'abri de l'Avelanier. 

    Var, la forêt des Morières

     Var, la forêt des Morières

     puis ce sera la baume du Paradis

    Var, la forêt des Morières

    et la sente va dégringoler dans le vallon où d'autres belles roches étonnantes ont été taillées par la nature.

    Retour au parking par un sentier qui coupe les lacets de la piste et fin de rando. 

    Var, la forêt des Morières

    Une balade de 13km500 pour un cumul de dénivelé de 515m.

     

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Luberon, les gorges de CombrèsMoustier ste Marie, le sentier de la chaîne »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Février à 17:15

    Une superbe balade très variée d'après vos photos. Le Var reste encore relativement sauvage. J'adhère à vos remarques concernant les éoliennes et autres affreusetées que l'on veut nous fourguer pour des raisons soit-disant écologiques...  Je ne connaissais pas le terme "barbacanes" et votre article m'a incitée à faire quelques recherches à ce sujet. Merci pour toutes ces informations. Cordiales salutations.

    2
    Michel des Godillots
    Mercredi 7 Février à 17:44

    salut Jean-Luc,

    comment ai je pu rater ces deux grottes alors que je l'ai faite plusieurs fois cette rando,???,,,je devais être empégué,,,ma parole !!!

    S'il te plait , pourrais tu m'envoyer ce tracé si tu l'as enregistré , afin que je le programme pour la prochaine sortie des Godillots de La Destrousse.

    Merci ami et à bientôt sur les sentiers

    3
    caty louis
    Jeudi 8 Février à 16:02

    Salut Jean-luc

    Je suis comme Michel des Godillots

    Pourrais tu m'envoyer le trace de cette belle rando

    Merci Jean-luc

    4
    Samedi 10 Février à 20:43

    Ah, le Var !!! Justement hier j'en discutais avec ma petite-fille qui est partie ce matin justement du côté de Toulon. Tu le sais, j'habitais là-bas dans mes jeunes années (1969-1975) et que j'étais heureuse, que j'aimais  !!! Nous y revenons souvent, mais avec beaucoup de nostalgie, mais ... nous ne crapahutons plus ! Bisous, bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :