• Garlaban, la Baume Sourne

     

     Une petite virée toute simple dans notre massif de Garlaban, pourquoi pas ?

    Au programme, départ du poney club d'Allauch, le Pounche des Escaoupres, le Taoumé avec la grotte de Grosibou, le col de Tube, la Baume Sourne (grotte sombre) le Jardinié, le Pas du Loup, le pas de Menoun, le col de Cante Perdrix et retour au parking du poney club.

    A peine arrivés au parking, la chienne Toutoune qui attend les randonneurs avec impatience pour les suivre en colline (elle connaît tous les sentiers) nous prend en charge, elle est accompagnée d'un autre chien plus petit et plus jeune (son fils ? ou alors c'est une "cougar" he) que l'on va baptiser illico "Toutounet" .

    Ils se mettent dans nos pas, à chaque bifurcation, ils sont un peu en avance sur nous, regardent en arrière et selon l'infléchissement de notre trajectoire, prennent le bon sentier.

    Garlaban, la Baume Sourne

    passé le col de Cante Perdrix nous quittons la large piste pour un sentier qui file sur le Pounche des Escaoupres, le Taoumé est loin devant. 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Sur les dalles du Pounche, Toutoune attend avec moi, quant à Toutounet, il file à droite à gauche, un vrai feu follet.

    Garlaban, la Baume Sourne

    Nous passons sur le côté et filons vers le Taoumé 

    Garlaban, la Baume Sourne

    la chienne connaît parfaitement "Le" passage sur l'étroite corniche 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Lors de la montée vers le Taoumé, les deux cabots filent devant, ils ont de l'énergie à revendre.

    Garlaban, la Baume Sourne

    Il y a du monde à la grotte de petit Marcel, (Grosibou) nous ne restons pas, (ils "tournent" un film) et montons sur le sommet de la roche, pile au dessus de la grotte 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

    pour une pause sur un balcon vertigineux bien abrité du Mistral. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    les deux chiens n'osent pas sauter par dessus la faille, et ne nous rejoignent pas, d'autant que "la pause" est un mot inconnu pour eux. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    Ils vont nous quitter  pour rester avec les deux personnes qui sont dans la grotte, nous les reverrons plus tard. Nous restons sur la croupe rocheuse, montons au sommet du Taoumé et filons vers le col de Tubé puis la Baume Sourne.

    Garlaban, la Baume Sourne

    Arrêt à la Baume, pour une petite et énième visite. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    Très humide le sol en forte pente est hyper glissant. 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

    Retour à l'extérieur, il est temps de notre pique nique, juste sur le côté de la grotte avec vue sur tout le vallon de Précatori. Au moment de repartir, les deux chiens sont de retour, visiblement la balade est finie pour eux, ils rentrent à la maison. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    Nous descendons dans la vallon jusqu'au "jardinié" ce terrain qui fut autrefois cultivé par l'homme et habité, il n'en subsiste que des vestiges de jardin et de verger. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    les lilas enfouis dans une végétation sauvage et agressive font ce qu'ils peuvent pour refleurir chaque année 

    Garlaban, la Baume Sourne

    cerisiers et fruitiers ont abandonné la lutte, ils font des feuilles, sans plus. 

    Garlaban, la Baume Sourne

    les figuiers, eux, ont abandonné depuis longtemps, les sumacs, pistachiers et salsepareilles leurs mangent tout l'espace. 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Après avoir détruit un piège à oiseaux (braconnage intello) nous filons vers le pas du Loup

    Garlaban, la Baume Sourne

    les gravures rupestres du XIXème siècle sont beaucoup usées, elles commencent à être connues et subissent l'abrasion des chaussures et des bâtons de marche. 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

    d'autres sont moins fréquentées car moins visibles, laissons-les en paix. Nous descendons dans le vallon des Escaoupres, le sentier en forte pente est très abîmé.

    Garlaban, la Baume Sourne

    pour arriver à la source du Chien, où coule un beau filet d'eau  

    Garlaban, la Baume Sourne

    pour remonter vers le Pas de Menoun et l'abri des Bartavelles, nous laissons de côté, la grotte de l'Etoile et la baume du Berger

    Garlaban, la Baume Sourne

     Garlaban, la Baume Sourne

     Passé l'abri des Bartavelles et le Pas de Menoun, nous passons derrière Tête Rouge et filons sur la piste du col de Cante Perdrix

    Garlaban, la Baume Sourne

    les fleurs sauvages donnent de belles touches de couleur 

    Garlaban, la Baume Sourne

    Lilas d'Espagne et chardons 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Salsifis sauvages "cornes de bouc" 

    Garlaban, la Baume Sourne

     Coquelicots...des bords des routes.

    Garlaban, la Baume Sourne

    Une jolie balade de 10km500 et tout de même 600m de dénivelé en cumulé. 

    Garlaban, la Baume Sourne

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Zeus Faber, un poisson de légendeMassif de Sainte-Baume, le Paradis »

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Mai à 20:44

    Pas possible, tu vas pas le croire, mais ce matin nous avons parlé de toi !!! Oui, oui ... Nous avons fait la grotte de la Cocalière avec nos amis du Quartier des Chénevières - de notre petit village de Générac) et à un moment donné le guide nous a dit que beaucoup "d'acrobates des parois verticales" venaient s'entraîner ici ! Non d'un chien ... Tu ne sais pas ce qu'il m'a dit mon homme ??? Appelles ton copain des calanques, il  faut qu'il vienne. Lui (mon homme) n'est pas du tout ordi, mais je lui fais régulièrement voir les photos que tu mets  de vos randos, et je t'assure, il fait presque des malaises rien qu'à vous voir crapahuter ! (il a le vertige !!!). Bon, suis flapie ce soir et vais me coucher de bonne heure. Bisous, bisous !

      • Samedi 6 Mai à 21:00

        Et moi je vous embrasse tous les deux !

        très beau week end ma belle.

        Jluc

    2
    Dimanche 7 Mai à 08:32

    de très belles photos

    En ce moment je passerai de temps en temps beaucoup de peine chez moi, nous nous préparons a accompagné un de mes frères hélas ! pour un voyage sans retour et à soutenir un autre de mes frères avec ce crabe car nous devons être là pour lui. 

     

    Je n’abandonne pas le blog, mais mes articles seront plus espacés, selon que mon envie soit là ou pas.
    Bises amicales

    Lyly

      • Dimanche 7 Mai à 08:50

        Mes pensées sont avec toi Lyly.

        Amitiés...et courage.

        Jluc

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :