• Hautes Pyrénées, Gavarnie, la brèche de Roland

     Première journée  de mon séjour avec mes deux amis dans les environs de Gavarnie. Au programme de cette belle journée, la brèche de Roland.

    *********

     Selon la légende, la brèche fut ouverte par Roland, le neveu de Charlemagne, alors qu’il tentait de détruire son épée Durandal en la frappant contre la roche à l’issue de la bataille de Roncevaux. Voyant qu'elle ne se cassait pas, il l'aurait envoyée de toutes ses forces dans la vallée et la légende dit qu'elle se serait plantée dans une falaise à Rocamadour dans le Lot, soit à environ 300 kilomètres en direction du nord-nord-est.

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    *************

        La voiture est garée au col des Tentes, altitude 2207m, il y a déjà pas mal de véhicules, nous ne serons pas seuls sur le sentier. Les restes de neige ne sont pas bien loin, ça risque d'être "chaud", si l'on peut dire, pour monter à la brèche.

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    le cheminement de début est facile, il y a même quelques vestiges d'un goudronnage pour faciliter l'accès aux fauteuils roulants... 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     sur le versant où nous allons, les névés sont importants et encore bien bas en altitude

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    quelques rares fleurs parsèment le cheminement dans les rocailles  

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     chardon fausse carline

    dans la ravine sur notre gauche, les moutons sont en liberté, aucun chien ne les surveille, n'y aurait-il aucun loup dans ces montagnes ? Il en est de même pour les grands troupeaux de vaches, un peu plus bas en altitude, d'ailleurs elles se promènent même sur la route, imitant, en cela, les vaches corses. 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     dans le fond de la vallée, la brume persiste

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     le sentier perd son goudron, la suite est un peu plus rocailleuse  

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    arrivée au "Port de Boucharo", au-delà c'est l'Espagne, altitude 2271m. 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     un randonneur nous propose de nous faire la "photo de famille" ! 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     une  croix gravée sur la roche, un "39" qui pose question .

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    panorama arrière, notre sentier quitte le Port de Bocharo pour filer sur le versant opposé à celui qui nous a amenés ici. 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     Quelques moutons cherchent de quoi se nourrir dans ces caillasses

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    Le sentier traverse maintenant une zone aride, de gros blocs parsèment le cheminement,  

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     

    la grimpe continue...

     Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     puis...les premiers grands névés arrivent, la trace est bien faite mais la prudence reste de mise

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     nous approchons de la partie qui devrait nous emmener au refuge, le névé recouvre le sentier, sa fonte crée un torrent qui nous laisse dubitatifs quant à la suite de la rando, comme de nombreux autres randonneurs.

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    je vais "voir" d'un peu plus près si nous pouvons passer sans prendre trop de risques inutiles 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     il faudrait traverser ici, je préfère renoncer et mes amis de même. Nous faisons un belle pause au soleil, avec la neige autour de nous, superbe !

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     La descente commence avec les traversées de névés qui sont nettement plus mous que ce matin, il est bon de bien regarder où on met les pieds

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

     Bientôt, ce que la météo locale avait prévu, arrive. De gros nuages recouvrent les cimes et s'engouffrent dans la brèche, puis ce sont les roulements de tambour annonciateurs d'orage. Aucun regret d'avoir fait demi-tour, revenir dans la descente de la brèche sous l'orage et dans ces conditions d'enneigement  n'aurait pas été sans souci !

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    nous mettons les vêtements de pluie et retour au parking par le même cheminement. Heureusement il pleut, mais il ne fait pas froid. 

    Hautes Pyrénées, la brèche de Roland

    Doronic dans la rocaille

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Devoluy, la Tête du Pin, les ArchersGavarnie, la grande cascade »

  • Commentaires

    1
    Loridon
    Mardi 14 Juillet à 13:12

    çà devient épique quand on témoigne de notre belle Provence.

    2
    Mardi 14 Juillet à 21:24

    Et oui, tu t'es  dans mes Pyrénées maintenant !!! Bizarre  ! Bisous !

    3
    Laret Jean-Pierre
    Mercredi 15 Juillet à 10:59

    Quelle santé que la vôtre et quelle condition physique !! Bravo...Et merci pour ces beaux paysages, Jean-Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :