• Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Réduits à limiter, pour un temps, les distances et dénivelés de nos randos, nous ne faisons que de petites balades qui si elles sont courtes n'en sont pas moins superbes.

    Une virée sur un tronçon assez caché de notre Huveaune et un pique nique sous les arbres magnifiques de la Taurelle, cette propriété agricole aujourd'hui réduites en l'état de "bel endroit de promenade", ce sera notre programme de ce jour.

    Partis du petit parking du Pas de Peyruis sur la route reliant Saint Zacharie à Plan d'Aups, nous filons sur la grande piste forestière qui file vers la Taurelle.

    Au loin, sur notre droite, l'imposant massif de la Sainte Baume n'arrive pas à percer la brume haute. Dans le Vé des deux collines proches nous devrions avoir la vue sur le col de Saint Pilon et les falaises...

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Nous quittons la piste pour une sente moins marquée, moins connue (quoique !) mais nettement plus belle qui nous fait passer tout près d'un bassin, construit de la main de l'homme des siècles derniers, où en saison, grenouilles et autres petits animaux batifolent.

    Le chant d'amour des grenouilles au petit matin de printemps, ici, est un enchantement. 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Une sente passe en lisière de forêt et suit un ruisseau qui va, plus bas, alimenter l'Huveaune, un étang assez grand retient une eau, qui n'est plus aussi précieuse que du temps des anciens. Quelques grosses carpes se distinguent sous cette eau boueuse, curieuses, quand on s'approche, elles viennent en surface.

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    une sente non balisée, suit d'assez près les lacets d'une Huveaune qui se faufile dans une végétation inextricable, que se passerait-il si, un des ces jours, notre Ubelka (ancien nom de l'Huveaune) se mettait en colère ? Rien ne résisterait. 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    Ce jour, malgré les pluies passées, Ubelka est  calme, l'eau coule sans force et accepte cet étranglement.

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    Nous filons ainsi sur cette sente jusqu'à rejoindre la piste que nous prenons pour revenir sur nos pas en direction de la Taurelle.

    La vieille bâtisse est mangée par des lierres envahissants, mais qui ont l'avantage de "tenir" les murs qui sans ce soutient seraient écroulés depuis longtemps.

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    Un peu plus loin, la maison forestière des gardes nous attend sous des chênes centenaires 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Le plus beau des ces arbres magnifiques est équipé d'un banc qui va être parfait pour notre pause de midi. 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    devant nous, une belle allée de tilleuls attire notre attention, autour de l'un d'entre eux, ça bouge ! 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Approchons-nous, mais pas trop.

    Un trou dans le tronc vermoulu abrite un gros nid de frelons d'Europe, ils ont à faire et ne s'occupent pas de nous, mais attention, n'allons pas trop près et ne faisons aucun geste brusque.

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Un garde surveille l'entrée principale, en le regardant pendant quelques minutes, il est bien visible que c'est une sentinelle !

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    La parc à chevaux des gardes est vide, les fils des clôtures sont encore en place.

    Le grand bâtiment de ferme se cache derrière les mûriers.

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     sur les arbres, les gendarmes,  Pyrrhocoris apterus, établissent leur quartier d'hiver, ça grouille .

    Pourquoi ces punaises portent-elles ce nom ? La raison pour laquelle les insectes de l’espèce Pyrrhocoris apterus sont désignés comme des "gendarmes" dans le langage courant remonte au 17ème siècle. En 1690, le roi Louis XIV créé en effet une garde militaire appartenant à la Maison militaire des rois de France. Cette garde est composée de gendarmes (les gendarmes de Berry) habillés d’un uniforme rouge et doré, complété d’un chapeau, de manchettes et de bottes noires. Les chevaux légers que montent ces gendarmes sont également recouverts d’un drap rouge. Ces motifs et couleurs ont donc inspiré nos ancêtres qui ont se sont mis à appeler les Pyrrhocoris apterus des gendarmes...

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     un faucheux cherche l'ouverture de mon sac

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

    la vie ici est paisible, quelques belles fleurs d'automne donnent un peu de couleur lumineuse à la végétation. 

    Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     Sainte Baume, la Taurelle et l'Huveaune

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Siou Blanc, la tête de la MarquiseL'île du grand Gaou »

  • Commentaires

    1
    LORIDON
    Lundi 22 Octobre à 15:34

    Très beau ! J'apprécie mal car une crise d'arthrose et des médocs violents. Pas drôle l'âge.

    2
    Mardi 23 Octobre à 10:29

    Petite votre balade peut être, mais magnifique !!! Allez, bisous les amis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :