•  

        Nous voilà de retour dans ces belles gorges du Caramy, au départ du saut du Cabri.

    Le programme de notre rando va se décider au fil de nos pas et de nos envies. Mais tout d'abord, nous laissons le saut du Cabri de côté pour filer vers le labyrinthe des avens, gouffres et failles dans la roche calcaire. Un circuit de plus en plus difficile à suivre car les jalons rouges sont très effacés, et ici, dans ce dédale il est très facile de tourner en rond.

    Il est tout de même important de bien regarder où mettre les pieds, il y a plus de trous profonds que de surfaces disponibles.

    Gorges du Caramy, des grottes

    Gorges du Caramy, des grottes

     arrivés au niveau du belvédère, nous nous apercevons que la petite chaîne bien utile, surtout pour le retour, n'est plus là. Nous cherchons un passage de substitution sans pour autant perdre de vue le parcours du labyrinthe

    Gorges du Caramy, des grottes

     et voilà, nous sommes revenus sur le tracé initial, le détour n'était pas si compliqué que ça à trouver.

    Gorges du Caramy, des grottes

    parcours tout autant ludique que délicat, nous avons parfois l'impression (mais ce n'est qu'une impression) de passer plusieurs fois au même endroit

    Gorges du Caramy, des grottes

     petite écart pour aller sur le belvédère des chèvres, absentes, elles sont probablement encore au chaud dans la bergerie 

    Gorges du Caramy, des grottes

     avec vue sur les gorges au sortir du Saut du Cabri, en bas le fracas de l'eau est en concurrence avec le bruit du vent violent dans les gorges.

    Gorges du Caramy, des grottes

    puis c'est le début de la descente par une sente tortueuse et fortement pentue 

    Gorges du Caramy, des grottes

    avec quelques passages amusants... 

    Gorges du Caramy, des grottes

    où il faut sortir les mains des poches. 

    Gorges du Caramy, des grottes

     Gorges du Caramy, des grottes

     

    Nous arrivons ensuite sur l'ancienne piste de la carrière que nous suivons sur une centaine de mètres avant de prendre le discret sentier qui descend vers la Baume Saint Michel du Caramy

     La Baume Saint Michel de Caramy

    Gorges du Caramy, des grottes

    Ce grand porche, l'un des plus grands des gorges du Caramy, a été occupé dès le Néolithique ancien, par les premières communautés paysannes du sud de la France. Il a été ensuite un abri peint et un lieu de taille du silex local au Néolithique final.

    Les peintures préhistoriques ont été lessivées au Moyen-âge, sans doute avec la volonté d'une christianisation des gorges, et on y a implanté une petite chapelle troglodytique dédiée à Saint-Michel.

    Gorges du Caramy, des grottes

      Au fond de cette partie, sur la gauche, un mur maçonné et crépi, montant jusqu’au plafond, est percé d’une entrée aux bords décalés. Elle donne accès à une petite pièce qui a vraisemblablement servi de chambre à l’ermite Sutton.

    Inscription au plafond de la chambre de l'ermite, le Pentacle n'est, hélas, plus visible.

    Gorges du Caramy, des grottes

    A droite du mur de cette chambre, un autre mur montant jusqu’au plafond, occupe la majeure partie du fond de la grotte. C’est sur la partie gauche de ce mur, la plus haute, que se trouvent les vestiges de la peinture polychrome de saint Michel archange.

    Cette peinture, aujourd’hui très dégradée et dont il ne subsiste que la partie supérieure, devait mesurer quand elle était entière, 1,90m de large pour 1,20m de haut. 

    Il faut ajouter que certains visiteurs irresponsables s’amusent à mouiller pour en aviver les couleurs et avoir « leur belle photo ». 

     Gorges du Caramy, des grottes

     derrière le mur bâti et crépi et semi effondré, les stalactites et autres concrétions calcaires 

    Gorges du Caramy, des grottes

     Gorges du Caramy, des grottes

     Au niveau inférieur, une faille dans la roche nous offre une beau chapelet de Gorgones suspendues au plafond

    Gorges du Caramy, des grottes

     il faut se faufiler en "mangeant" les toiles d'araignées, mais c'est faisable

    Gorges du Caramy, des grottes

     pareil pour en sortir...

    Gorges du Caramy, des grottes

     Nous contournons la baume et revenons un peu plus bas sur la piste, que nous descendons cette fois, en direction d'une sente aussi discrète que pentue pour arriver sur la rive gauche du Caramy

    Gorges du Caramy, des grottes

     

    un sentier y trace son chemin, pas toujours facile car il faut éviter les arbres morts entraînés par le courant, et parfois ne pas hésiter à passer tout près, mais alors tout près, de l'eau

     Gorges du Caramy, des grottes

     Gorges du Caramy, des grottes

     Il y a eu pire avec un niveau de l'eau nettement plus important

    Gorges du Caramy, des grottes

    Gorges du Caramy, des grottes

     Pour éviter de trop remonter vers le plateau et afin de rester au plus près du fil de l'eau, il nous faut passer par des endroits...disons délicats.

    Gorges du Caramy, des grottes

     et en bas, encore enjamber vieux troncs et arbres tombés

    Gorges du Caramy, des grottes

     Nous arrivons à la source de Figuières, qui est toujours en eau avec un débit bien souvent supérieur au Caramy lui-même ce qui est encore le cas aujourd'hui

    Gorges du Caramy, des grottes

     le confluent source à droite et Caramy à gauche

    Gorges du Caramy, des grottes

     Direction la ferme de Rimbert cette belle vieille ferme, maintenant abandonnée mais qui fût une grande propriété. Nous prenons un sentier qui monte sur le versant, en vue d'aller à l'une des grottes ornées, la grotte Chuchy, du surnom de l'épouse de son "inventeur".

    Gorges du Caramy, des grottes

     rude grimpe, où il est plus facile de partir en arrière sur le dos, que vers l'avant !

    Gorges du Caramy, des grottes

    petite grotte, bien visible d'en face, c'est la plus haute des quelques grottes ornées de dessins à l'ocre rouge

    Gorges du Caramy, des grottes

    A l'abri du vent et face au soleil, c'est ici que nous faisons notre pause du médio en compagnie, hélas par la pensée, de nos ancêtres qui ont dessiné ces figures superbes

    Gorges du Caramy, des grottes

     

    Gorges du Caramy, des grottes...

     Art pariétal à Chuchy dessins à l'ocre rouge 

    La scène de chasse 

    Une femme sortant de son habitation lève les bras au ciel pour rabattre un renard en fuite vers son mari armé d’une fronde. Le chasseur suivi de deux chiens a déjà abattu un premier renard qui gît à terre, la tête renversée, les pattes étalées

    la scène de la chasse au renard (1)

    Gorges du Caramy, des grottes

     la scène de la chasse au renard (2)  la femme aux bras levés à gauche de sa cabane n'est presque plus visible

     Gorges du Caramy, des grottes

    détail du renard

    Gorges du Caramy, des grottes

    en face, la scène cultuelle

    une idole  dont le visage ne possède que deux yeux est accompagné à gauche de cinq bâtonnets verticaux coiffés d’un point (hommes stylisés ?) et à droite de quatre croix, symboles de quatre stylisations féminines. Quatre points et un signe soléiforme dominent l’ensemble tandis que, à la base, une ligne ondulée coupe une figure tronconique.

    scène de l'Idole (presque plus de détails visibles)  

    Gorges du Caramy, des grottes

    le  symbole soléiforme

    Gorges du Caramy, des grottes 

    vue panoramique sur la vallée du Caramy depuis la grotte 

    Gorges du Caramy, des grottes 

    au loin, l'ermitage Saint Probace 

    Gorges du Caramy, des grottes

     Il nous faut redescendre, ce qui est bien plus difficile que de monter

    Gorges du Caramy, des grottes

    en bas, sur les berges, nous revenons vers le saut du Cabri, le vent violent qui souffle en fortes rafales nous dissuade de revenir par le GR qui circule rive droite sur le Claou de la Chevalière. 

    Gorges du Caramy, des grottes

     remontée de la fissure en petite cheminée

    Gorges du Caramy, des grottes

    puis les pieds quasiment dans l'eau 

    Gorges du Caramy, des grottes

    Au pied du barrage, au Saut du Cabri, nous remontons la sente tracée dans la bauxite 

    Gorges du Caramy, des grottes

    qui grimpe sous le belvédère 

    Gorges du Caramy, des grottes

    et revient vers le sentier escarpé de ce matin 

    Gorges du Caramy, des grottes

     puis c'est le labyrinthe entre les gouffres que nous prenons en sens inverse.

    et retour à la voiture, fin de rando.

    Gorges du Caramy, des grottes

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     


    2 commentaires
  •  Profitons de cette belle journée ensoleillée, bien que froide, pour aller faire une belle balade dans les calanques, le belvédère d'En vau est un excellent choix.

    La voiture garée au parking du col de la Gardiole, nous filons, chaudement couverts, sur la longue piste des crêtes de l'Estret, puis nous la quitterons pour une sente discrète qui chemine dans un décor minéral superbe, le sentier du Docteur Albert. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    cheminement sur un beau sentier empierré soutenu par un muret en pierres sèches 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     le soleil bien bas en cette saison vient de surgir de derrière les falaises de Soubeyrannes qui sont floutées dans une brume de mer épaisse 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    sur notre gauche, le vallon de l'aiguille plonge dans un décor resté sauvage 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     quelques marches taillées dans la roche nous emmènent sur un balcon qui domine le vallon des Pételins

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    qui s'ouvre en grand devant nous  

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     la sente devient plus escarpée et descend dans les profondeurs du vallon

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Calanques, le belvédère d'En Vau

     par de multiples lacets qui dominent le vide

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     tout en bas, nous rejoignons le vallon de la Réserve et le sentier remonte facilement sur le versant opposé

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     en direction du collet de la Réserve

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     et ensuite dégringole, le mot n'est pas trop fort, dans le vallon de la Fenêtre, le décor purement minéral redevient un petit peu lus végétal, mais sans plus.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     nous remontons en face, laissant dans notre dos le vallon pour filer vers le col de la Fenêtre par le sentier Bibi nord, la fameuse fenêtre du vallon est visible, belle arche naturelle percée dans la roche

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     belle remontée aux multiples lacets et nous sommes au col de la Fenêtre, à la croisée avec le sentier Edgard Garrigue balisé en bleu 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     direction, le col de l'Oule par ce sentier bleu, bientôt, au loin, apparaît le pin incliné de la pointe de l'Eissadon

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    puis, au col, nous prenons la large sente qui monte vers le Belvédère d'En Vau, but de notre balade. Sur notre gauche, au loin, encore dans la brume de mer, les falaises de Soubeyrannes peinent à se dégager, même et pourtant nettement plus près, la crête du Portalet est dans le flou

      Calanques, le belvédère d'En Vau

     Tout au bout, arrivés au belvédère, la vue sur la Pointe de Castelvieil s'ouvre sans pourtant être parfaitement nette, En cette saison et vers le coup de midi, la calanque d'En Vau orientée sud est est bien dans l'ombre froide

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    côté sud est, en bas, au pied du belvédère, l'entrée de la difficile d'accès, calanque de l'Oule, baigne dans le soleil 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Nous nous réfugions dans l'abri Yves Azémas, abri rustique s'il en est, mais devenu mythique dans ce coin des calanques.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     On y est bien dans cet abri, mais il nous faut repartir, laissons les falaises de L'Eissadon et du Dévenson sur notre gauche et revenons sur nos pas jusqu'au col de l'Oule

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    au col, nous prenons un bout du GR qui descend dans le vallon d'En Vau, puis par une sente oubliée, nous revenons vers la maison forestière de la Gardiole 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     cheminement dans un étroit vallon, bien abrité du petit vent, et même sans la présence d'un soleil lumineux, il n'y fait pas froid

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     un laurier-tin en fleurs donne un peu de couleur

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     de grands pins d'âge fort honorable arborent ce sentier

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    puis nous arrivons au croisement de sentiers de la Gardiole, et revenons vers le parking 

    Calanques, le belvédère d'En Vau 

    Les falaises de Soubeyrannes sont à peine moins dans la brume...Fin de balade. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Une petite rando agréable de 11km environ pour un cumul de dénivelé d'un peu moins de 500m.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique