• Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    C'est une petite balade encore une fois dans le Vallon des Escourtines, confinement oblige.

    Balade dans un rayon de moins de 1km et dans un délai d'une heure.

    ****** 

    Sorti de la maison, je m'engage sous un beau soleil, dans le vallon des Escourtines

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    puis au premier carrefour de sentiers devant le grand pin probablement centenaire, il y a le premier four à chaux, sorti des broussailles et des ronces par les amis randonneurs-baliseurs du GIA GCSB. il est très abîmé, mais un œil averti le voit bien.

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    Je prends le sentier qui grimpe raide sur les crêtes qui dominent le vallon, rapidement la vue s'ouvre sur la vallée de l'Huveaune et au loin, la chaîne de l'Etoile et les contreforts du massif des sept collines (Garlaban).

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    à mes pieds, un cirque rocheux, probablement l'endroit où les cau-fournié,  venaient extraire les blocs de calcaire pour alimenter leurs fours à chaux. 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux 

     le sentier passe en balcon au-dessus de ce cirque et à l'opposé, passe sous une grande roche qui abrite une toute petite grotte bien cachée dans la végétation.

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     deux lacets plus haut, le second four à chaux, nettement mieux conservé, le double mur d'enceinte est encore bien visible, un pin y pousse en son centre, là où le feu brûlait les blocs de calcaire pour les transformer en chaux vive. 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     passé le long éboulis, un étroit passage est remarqué par deux dessins, ils y sont depuis plusieurs années, au moins trente ans, et sont en parfait état, que représentent-ils ? on dirait un scorpion...

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     la vue s'ouvre de plus en plus sur la vallée de l'Huveaune, on distingue même la chapelle Notre Dame du Château d'Allauch.

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    en face de moi, sur l'autre versant, la grotte des Escourtines, un petit abri sous roche très difficile d'accès, ne nous fions pas aux apparences trompeuses du zoom qui écrase la perspective. Ce  sera pour un prochain reportage, ce n'est vraiment pas loin de chez moi,  

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     le sentier continue de grimper, j'approche du but.

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     un dernier couloir étroit

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    et me voilà sur le plateau, en bordure de falaise, si on continue, on file vers la Candole, forêt de la Penne sur Huveaune ...

    Je quitte la sente pour rester en bordure de falaise, c'est là que je vais pique niquer, les pieds dans le vide.

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    en face de "ma" grotte et au loin, le sommet de Tête Ronde (non pas celui du Garlaban, mais celui de la Barrasse-La Millière) 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    en bas, 150m en dessous parmi quelques autres, ma maison cachée dans les pins... 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    vue panoramique de droite  à gauche le Mt Saint- Cyr, Tête Ronde, et la vallée de l'Huveaune .

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

     Retour au bercail, il est temps, le sentier est bordé d'amélanchiers en fleurs, de romarins et de kermès

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    les roches taillées par le temps et les vents 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    un ravin sur la gauche, il mène au cirque d'extraction des blocs de calcaire, dans ce fouillis de lierres et de ronces, il y a une trentaine d'années, j'y avais découvert les vestiges de la cabane des cau-fournié, c'est depuis inaccessible sans y aller à grands coups de sécateur...ce qui serait dommage. 

    Vallon des Escourtines, les fours à chaux

    Retour dans le vallon, fin de promenade d'oxygénation du neurone.

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

    « Devoluy, la via ferrata du défilé des EtroitsLes fleurs sauvages dans la colline »

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Avril à 15:48

    Un vallon dans le 1 KM du confinement quelle chance !

      • Samedi 18 Avril à 21:24

        eh oui Gérard, je sors de la maison et je suis dans la colline ça a des inconvénients et des avantages.

        500m devant c'est la ville, 500m derrière colline.

        amista

        jluc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :