• Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Situé entre Sisteron et Gap, le pic de Crigne se distingue des autres sommets environnants par sa silhouette peu ordinaire visible lorsque l'on arrive de Gap à la hauteur de la Saulce. Une silhouette de gueule de loup hurlant sous la pleine lune.

    C'est probablement ce qui lui a donné son nom.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne 

    le pic de Crigne en contre jour en milieu d'après-midi

    Hautes Alpes, le pic de Crigne 

    belle ressemblance... 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     petit montage photo

     *****************

     

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    attention0

     Attention une  partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages aériens non sécurisés

    - vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

    - pluie

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures de montagne adaptées 

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

     En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     C'est tout là-haut sur le bout du museau de ce loup minéral que nous allons. Pour cette rando, exceptionnellement, nous ne ferons pas une boucle, par conséquent :

    - Nous prévoyons une voiture à chaque bout.

    - le dénivelé montant sera différent du descendant.

    Une voiture est garée au point de départ à la Grande Queylane en plein cœur des vergers de pommiers des Alpes, l'autre, pour le retour à Le Villar, là aussi en plein milieu des pommes.

    Le sentier balisé jaune nous dirige vers la bergerie de Basse Crigne, il suit un moment le torrent presque à sec de La Pisse, puis s'en écarte en de nombreux lacets

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     rude montée, tout d'abord dans les gros galets charriés par le torrent, puis ensuite dans la forêt de résineux

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

     torrent La Pisse (eh oui !) 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

     le pourcentage de pente est élevé...

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     rapidement la vue sur le Val de Durance s'ouvre en grand, en bas l'autoroute des Alpes, le canal, la Durance et des pommiers à l'infini.

    Devant nous, la superbe falaise de la Pisse, infranchissable pour nous pôvres marcheurs, nous suivons le sentier qui contourne cet obstacle par la droite dans le petit col

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     la falaise de la Pisse

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     une montée raide mais qui se passe sans trop de difficultés, les nombreux lacets coupant la pente de façon efficace.

    Nous passons la clôture de barbelés définissant le parc d'élevage des chevaux et par un charmant sous bois, nous arrivons à la bergerie de basse Crigne.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Bergerie à flanc de montagne au pied des falaises qui font suite, à l'ouest, au pic de Crigne

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     le sentier jaune file à gauche vers la bergerie ruinée de haute Crigne, nous le laissons, à partir d'ici nous serons en hors sentier, jusqu'au pic.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     petite pause à la fontaine, à sec, joliment remise en état et dégagée des hautes herbes

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    où un lézard des murailles se réchauffe la carcasse au soleil, peu enclin à s'enfuir à notre arrivée.

    en haut en face, les falaises et à droite le rocher de Chantelle, le pic de Crigne y est caché derrière, invisible pour le moment 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    Il n'y a aucun sentier de tracé, juste quelques drailles horizontales probablement faites par les chevaux qui d'ordinaire sont ici en liberté, quelques belles traces de crottin nous le montrent. 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    la dernière fois où nous sommes venus ici nous avons fait de grands détours en cherchant un hypothétique sentier, aujourd'hui nous décidons de grimper presque en ligne droite, au plus court à travers la végétation Depuis la bergerie, 190m de dénivelé en direct pour aller au pied des falaises, encore une bonne centaine ensuite pour aller au sommet du pic.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    A la base de la grande falaise, nous faisons une petite pause, les choses sérieuses vont commencer. Le temps de boire et de ranger les bâtons qui vont devenir gênants pour la suite.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    par un passage étroit et en balcon au dessus du vide, nous filons vers le pic 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

     un peu de grimpe verticale pour passer un ressaut au dessus "de rien", la corde est toutefois bien utile 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    puis par une sente rude mais sans difficulté nous arrivons au sommet du pic, altitude 1260m, soit un dénivelé de 625m en tout juste 3 km...et ce n'est pas fini.

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

     au sommet avec le sourire !

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     en bas, vers la Saulce, le val de Durance et l'autoroute

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     de l'autre côté, au loin, les falaises de Céüse grignotées par les nuages

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Nous ne sommes pas au bout de notre rando, il nous faut maintenant revenir sur nos pas, au pied de la longue falaise, par le même chemin...

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     repasser le ressaut avec la corde

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    suivre la trace des chèvres sur l'étroite corniche 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    Arrivés en bas nous suivons, toujours en hors sentier, la base des falaises, une vague draille y est tracée mais enfouie dans la végétation  il nous faut la chercher souvent et passer en force dans les "buissons qui piquent".

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    long cheminement au pied de cette paroi interminable et nous retrouvons un sentier (arrivant de l'autre versant) qui file sur les crêtes 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    puis nous retrouvons un balisage jaune qui longe la piste des crêtes en direction du col des Selles. 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     là, un poteau porte une flèche "le Villar" nous suivons cette sente qui dégringole en un beau sous bois dans la Combe de Rochebonne

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     sente étroite rendue délicate par la forte pente et par les nombreuses "pignes" de pins qui roulent sous les chaussures

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    le torrent de la Combe de Rochebonne est à sec, pas de soucis pour le traverser. Peu après une grande cascade dissuade de vouloir continuer la descente par le lit du torrent

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    nous sommes à l'endroit marqué "la Porte" qui par ailleurs porte bien son nom.

    Nous prenons une sente qui se faufile dans la végétation, puis grimpe au pied de cette nouvelle falaise et la suit presque horizontalement...j'ai dit "presque" !

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

     Hautes Alpes, le pic de Crigne

    un regard arrière sur la Porte , belle échancrure dans la paroi rocheuse, et profondément creusée par le torrent

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    le sentier tourne à droite et commence la longue descente en lacets en direction de la 2ème voiture laissée au Villar. 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne 

    la Porte, seul passage pour revenir ici depuis les crêtes 

    Hautes Alpes, le pic de Crigne

    Une rando largement en hors sentiers balisés d'environ 9km700 pour un dénivelé cumulé positif de 880m et de 740 m en négatif.  

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

     

    « Var, les cuves du DestelSainte Baume, le pas de Brancaille »

  • Commentaires

    1
    CATALANE
    Dimanche 26 Août à 08:37

    Et bien dis donc, je ne vous suivrai pas ! C'était une sacrée rando que vous avez faite ! Rien que de voir les photos, je fais un malaise ! Je crois que je vais aller me recoucher ! hi hi hi. Bisous.

    2
    Le vieux scaf
    Dimanche 26 Août à 08:38

    Là tu devient trop audacieux, tous les deux collés aux parois.  C'est comme en plongée on finit par avoir trop confiance. Mefi !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :