• Le Mourre d'Agnis

     

     Direction Mazaugues dans la partie la plus à l'est du massif de la ste Baume, objectif, le Mourre d'Agnis.

    Mourre...museau 

    Agnis...l'agneau

    Le mourre d'Agnis devrait son nom à la forme de la montagne dans sa partie la plus à l'ouest. 

    Le Mourre d'Agnis

     Cette rando  va démarrer par la visite de la glacière Pivaut, très bel exemple merveilleusement restauré de ce passé où des hommes depuis le milieu du XVIIème siècle récoltaient la glace dans les collines provençales et la stockaient  dans des puits bâtis et semi-enterrés. Les métiers de la glace dans le massif de la ste Baume ont perdurés jusqu'à l'apparition des procédés de fabrication industrielle. Plusieurs glacières sont situées sur cette partie de la ste Baume, côté Mazaugues. D'autres moins nombreuses se trouvent dans les hauteurs du vallon du Fauge ou aux Encanaux côté ouest.

    Le Mourre d'Agnis

     

    La glacière Pivaut ou glacière du Gaudin date du XIXème siècle, ce sera l'une des dernières construites. La fabrication industrielle et le transport rapide de la glace par chemin de fer vont mettre à mort cette technique et les métiers de la glace naturelle.

    D'une hauteur de 23m et d'un diamètre de presque 18m elle pouvait conserver jusqu'à la saisons d'été plusieurs milliers de tonnes de glace récoltée en hiver dans les 3 bassins de gélation qui sont attenants à la construction. Chaque bassin avait une capacité de 750m3. 

    Le Mourre d'Agnis

     Nous filons à travers bois, rejoindre le large sentier qui va nous emmener au pied de la montagne, le gué sur le Gaudin est vite passé.

    Le Mourre d'Agnis

    A travers les feuillages, dernier regard sur ce bâtiment témoin de ce passé qui a enrichi pas mal de personnes et tué beaucoup d'autres.  Dans la "bataille" de la glace, les morts étaient nombreux. 

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

     

    Houx en fleurs

     Nous rejoignons la piste balisée vert/blanc doublé de rouge qui va nous emmener aux ruines du hameau de la Salomone, une maison forestière flambant neuve y a été construite, visiblement occupé par un berger que nous verrons plus loin.

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

    La nouvelle maison forestière sur l'emplacement des ruines de la Salomone.

    Le Mourre d'Agnis

     Le berger prépare son troupeau avant de partir à l'assaut de la montagne, nous le reverrons là-haut sur les crêtes.

    Le Mourre d'Agnis

     Une vaste prairie s'ouvre devant nous avec les ruines d'un magnifique mas, la Taoule.

    Le Mourre d'Agnis

    Le Mourre d'Agnis

     très grande propriété, apparemment bâtie sur plusieurs étages, comme en témoignent ces belles voûtes. 

    Le Mourre d'Agnis

     En face de nous sur les crêtes, la Quille du Tillet, trône au sommet du Mourre d'Agnis. De gros nuages noirs arrivent, nous avons un instant de doute, y allons nous tout de même ?

    Le Mourre d'Agnis

     Même pas peur des nuages ! yes c'est parti pour commencer la grimpette.

    Le Mourre d'Agnis

     un très beau sentier passe sous couvert de végétation, il nous faut souvent écarter les branches ...et recevoir de pleines bouffées de pollen ! 

    Le Mourre d'Agnis

      Le Mourre d'Agnis

     fleurs d'Amélanchier 

    Le Mourre d'Agnis

     La dernière partie grimpe sérieusement et revient dans l'axe du massif

    Le Mourre d'Agnis

     pour déboucher sur les crêtes, la Quille du Tillet est là devant nous, percée de ces deux trous (regards) axés nord-sud et est-ouest qui servaient à viser des lieux bien précis.

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

     La pyramide du Mourre d'Agnis, ou plutôt la Quille du Tillet sur la ligne de crêtes entre Signes et Mazaugues. Les limites entre plusieurs communes étaient souvent matérialisées par des ouvrages bâtis en pierres sèches. On se souvient , c'est ici,  des "bornes" qui marquent les limites entre Ollioules et Evenos. 

    Ici le bâti a une forme tronconique et est percé de parts en parts par un regard qui permet de viser l'alignement de Signes sur Mazaugues. La Quille du Tillet sur le Mourre d'Agnis alt 919m, est haute de 4.30m .

    Le Mourre d'Agnis Nous cheminons sur le sentier des crêtes, il nous faut trouver un coin pour la pause abrité du vent froid (oui, nous sommes en mai! ) et si possible, rêvons un peu...au soleil.

    Pique nique vite avalé, nous repartons avant d'avoir trop froid. Plus loin, sur les crêtes, au carrefour du sentier qui descend plein sud sur la ferme d'Agnis nous retrouvons le troupeau vu en bas. Il est monté par le sentier ultra raide et passablement aérien que nous allons prendre à la descente.

    Le Mourre d'Agnis

     Un Patou croisé ?

    Le chien fait admirablement son travail, sa seule présence fait rentrer les brebis dans le rang !

    Le Mourre d'Agnis

     A gauche versant nord, un sentier seulement indiqué par un cairn et balisé par les crottes du troupeau qui vient d'y passer, dégringole le long de la robine. 

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

     Vue arrière

    la descente est rapide !

    Le Mourre d'Agnis

     Pour revenir à la Salomone à travers une belle forêt

    Le Mourre d'Agnis

     Nous revoilà sur la piste de parcours "aller", nous allons le quitter pour un sentier peu marqué qui passe par les vestiges du hameau du Clos de l'Héritière. Là aussi les ruines attestent d el'importance de ces constructions.

    La Salomone, la Taoule, le Clos de l'Héritière et bien d'autres sont les témoins de ce passé glorieux du temps de la Glace Naturelle travaillée par les paysans. 

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

     La glacière Pivaut émerge de la forêt avec  en arrière plan, le bau de st Cassien, nous arrivons à la fin de notre balade. 

    Le Mourre d'Agnis

     Le Mourre d'Agnis

     Cheveux d'anges.

    Une balade de 16km300 pour un cumul de dénivelé de 540m.

     

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    Le Mourre d'Agnis

    « La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'AubagneSte Baume, le pas de la Cabre »

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Mai 2016 à 07:25

    Très belle balade dans les premières photos les pieds dans l'eau j'ai aimé, mais il y a des paysages vraiment superbes, je t'envie de pouvoir voir tout ces paysages superbes, et marcher surtout pour le moment je suis coincée avec un lumbago oh ! comme j'aimerai aller de nouveau sur les chemin

    bises et bonne journée et surtout prends bien soin de toi

    lyly

    2
    le vieux scaf
    Samedi 14 Mai 2016 à 07:47

    Je montais souvent au plateau d'Agni en partant de Signes où nous avions un cabanon.

    Un endroit magnifique pour y tirer les Chas-chas pendant la chasse. Et là il y faisiat un froid sibérien.

    3
    Samedi 14 Mai 2016 à 09:00

    Bien belle balade encore en votre compagnie. Et oui, j'ai entendu parler de ces "glacières". Incroyable que la glace puisse tenir ainsi pendant des mois ! Les anciens savaient quand même ce qu'ils faisaient ! (Et nous en attendant, nous nous gelons ! Quel printemps pourri, vraiment ...). Bisous les amis.

      • Mardi 17 Mai 2016 à 21:05

        Coucou Monique

        en effet nos collines provençales étaient un véritable "grenier" à glace domestique depuis le milieu du XVIIème siècle jusqu'à la fin du XVIIIème.

        Dans mon prochain roman, qui est en cours d'impression, il y a un récit sur ces travailleurs de la glace et la bataille qu'ils se livraient pour être les premiers à livrer tôt le matin sur le marché des grandes villes.

        Un pan de notre patrimoine historique bien peu connu.

        bises amie

        jl

    4
    Mercredi 18 Mai 2016 à 09:41

    un monde minéral de calcaire que j'aime plus la forêt dites fossile, c'est un beau massif. Il y a des année on faisait pas mal d'exercice intercorps.

     

    cueille un peu de pèbre d'aïl et garde la santé Jean luc

     

    Patrick

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :