• Luberon, la combe de Sautadou

     

     C'est à une petite balade au pied du Luberon, que je vous invite cette fois-ci.

    Un endroit où je n'étais pas allé depuis dix ans.

    Au départ de Lauris, la combe de Sautadou et grimpette jusqu'à la fameuse Tour Philippe, cette tour qui fait se poser tant de questions aux touristes qui passent devant en allant dans la forêt de cèdres de Bonnieux.

    Le village, charmant, de Lauris laissé légèrement de côté nous filons dans la direction de Recaute, un grand chêne équipé d'un banc pour le Papé, on se gare ici sur le petit parking.

    Luberon, la combe de Sautadou

    La combe de Sautadou commence ici, au début par une large piste devenue carrossable mais non goudronnée, quelques jolies fleurs bordent le chemin, largement éclairé par un soleil généreux...nous devrions avoir chaud aujourd'hui !

    Luberon, la combe de Sautadou

     Orchis pyramidal 

    Petit à petit le sentier devient plus étroit, à mesure que la pente devient plus sévère, un panneau assez ancien indique "chêne de Valbigonce à 1500m vieux chêne de 300 ans, ce n'est pas la peine faire le détour, il a été abattu il y a plus de dix ans, il n'en reste que la souche maintenant pourrie.

    Luberon, la combe de Sautadou

     nous entrons dans la combe pentue et étroite, le soleil ne nous épargne pas, heureusement, par endroit la végétation nous donne un peu d'ombre 

    Luberon, la combe de Sautadou

    Luberon, la combe de Sautadou

    ce chemin est l'ancien "chemin de Lauris à Bonnieux" pendant fort longtemps emprunté par les charrettes, il montre encore les vestiges de sa construction, murets de soutènement et bornes "chasse-roues". 

    Luberon, la combe de Sautadou

    Nous arrivons enfin sur le plateau, la pente s'atténue, oh surprise, là où il y avait une belle ruine et sa grande borie, il y a désormais une demeure restaurée dans la tradition luberonnaise, avec les pierres apparentes . Au  "bonjour" suivi de félicitations pour ce beau travail il ne sera répondu qu'un grognement, pas sûr que le maçon apprécie ces travaux difficiles.

    Luberon, la combe de Sautadou

    dans les broussailles, un réservoir a été dégagé des ronces et de l'oubli, pas obligatoirement restauré à l'identique (l'impluvium n'est pas respecté) il n'en demeure pas moins un beau témoignage de ce passé où l'eau était précieuse car rare. 

    Luberon, la combe de Sautadou

     Luberon, la combe de Sautadou

     le chemin qui passe ici sur un grand lapiaz laisse apparaître les traces creusées par des milliers de roues ferrées des charrettes, elle sont très nettes !

    Luberon, la combe de Sautadou

    tout au bout, la tour Philippe se détache de la végétation, approchons-nous... 

    Luberon, la combe de Sautadou

    Grande tour construite au XIXème siècle par un  gentil "fada" comme on dit ici, ( aujourd'hui on dit artiste ! ) qui voulait voir la mer depuis sa demeure, il n'a vu semble-t-il que l'étang de Berre, mais ce n'est déjà pas si mal.

    C'est actuellement une propriété qui ne se visite pas. 

    Luberon, la combe de Sautadou

    Nous suivons le balisage, qui nous fait approcher de la route de la forêt de cèdres.

    Luberon, la combe de Sautadou

     mais très vite, nous la quittons pour un chemin nouvellement tracé qui redescend dans la combe, le soleil cogne, l'ombre est rare.

    Luberon, la combe de Sautadou

     Luberon, la combe de Sautadou

     rapidement, sans avoir trouvé le moindre emplacement ombragé et confortable pour notre pause de midi, nous sommes revenus dans la combe de Sautadou.

    Luberon, la combe de Sautadou

     Ici, sous un petit chêne vert nous trouverons notre lieu de pause, ce n'est pas terrible mais nous n'avons pas trop de choix !

    la descente de retour continue sur le sentier du matin, offrant des vues différentes. 

    Luberon, la combe de Sautadou

     au détour d'un lacet serré, nous nous attardons sur une curiosité vue le matin, mais sans s'y arrêter, dans les yeuses, une belle grotte s'ouvre dans la paroi, grotte visiblement creusée par la cascade qui devait s'écouler ici dans des temps...forts lointains. 

    Luberon, la combe de Sautadou

     Luberon, la combe de Sautadou

    plus bas, nous quittons la combe de Sautadou, pour prendre le bout de GR qui va nous emmener dans la combe voisine, le combe de Recaute 

    Luberon, la combe de Sautadou

    une rude grimpette, qui va se terminer en plein soleil 

    Luberon, la combe de Sautadou

    avec ici aussi de belles surprises florales 

    Luberon, la combe de Sautadou

     glaïeul des moissons

    Luberon, la combe de Sautadou

     phalangère à fleurs de lys

    Luberon, la combe de Sautadou

    Au petit col qui sépare les deux combes s'ouvre une très belle vue, droit devant, tout là-haut c'est la crête de la forêt de cèdres de Bonnieux .

    la descente dans la combe de Recaute est délicate, le sentier extrêmement pentu et étroit

    Luberon, la combe de Sautadou

    en bas, nous trouvons une large piste forestière qui va nous ramener au point de départ.

    Luberon, la combe de Sautadou

     fleur de salsifis en phase terminale, prête à diffuser ses graines aéroportées, au moindre coup de vent.

    Luberon, la combe de Sautadou

     le banc du Papé reçoit son hôte ! fin de balade.

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Le tour des dents de Roque ForcadeLe Bénitier d'Agnis »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Mai à 11:22

    Nous sommes allés maintes et maintes fois à Bonnieux, et bien sur nous avons arpenté la magnifique forêt de cèdres. On aimait beaucoup, et je crois que la dernière fois c'était il y a deux ans ... Souvenirs, souvenirs ! Bises.

    2
    Dimanche 24 Mai à 19:20

    Il commence à faire chaud même le matin. nous partons de plus en plus tôt pour notre balade quotidienne.

    3
    lucas
    Lundi 25 Mai à 10:16

    c'est bon de  retrouver les chemins,  rando à la tour Philippe  envisager  bientôt pour nous aussi.

    Bises à vous les deux

      • Lundi 25 Mai à 18:08

        Coucou Brigitte au début je me demandais qui était ce Lucas qui nous faisait la bise...j'ai compris après.

        La tour Philippe pour vous deux, c'est de la promenade de santé pour quand vous serez vieux ! rire...

        bises 

        jluc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :