• Calanques, la cheminée du Diable

     

     

        C'est la saison idéale pour réaliser ce genre de rando-escalade, du beau temps mais pas de forte chaleur et pas encore trop de monde sur les chemins.

    Après le Grand Couloir du massif de ste Victoire c'est au tour du Val Vierge dans les calanques et tout particulièrement la cheminée du Diable au dessus du pas de l’œil de verre.

    Une rando déjà faite plusieurs fois mais toujours avec beaucoup de plaisir.

    Calanques, la cheminée du Diable

     Pour ce type de rando, la remarque suivante est de rigueur

    attention0

    Attention cette rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages vertigineux 

    - risque d'orage

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures adaptées 

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

    - Le sentier rouge depuis le cirque d'Esculape (aplomb du Torpilleur) jusqu'à la calanque de l’œil verre est très dégradé et est extrêmement dangereux.

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     Nous partons de l'école d'architecture de Luminy, le grand parking étant pratique pour se garer, la piste large file en pente douce vers le col de Sugiton, devant nous le mont Puget accroche quelques nuages bas d'entrées maritimes, le ciel restera gris une bonne partie de la journée.

    Calanques, la cheminée du Diable

     le sentier rouge file vers la calanque st Jean de Dieu, plus communément appelée "calanque de l'Oeil de Verre, en effet un gros œil en céramique versant des larmes de sang y est incrusté dans  la roche, sur les hauteurs, nous le verrons en passant.

    Calanques, la cheminée du Diable

     Deux volatiles (perdreaux ?) filent devant nous et foncent se cacher dans les taillis

    Calanques, la cheminée du Diable

     Dans le contre jour, la grande Candelle et le Candelon émergent, offrant à notre convoitise le couloir, long et étroit, nous l'avons déjà monté  et descendu  plusieurs fois, mais je pense que d'ici peu il sera à nouveau au programme des randos  musclées.

    Calanques, la cheminée du Diable

     Nous laissons les sentiers et pistes qui descendent vers la calanque de Sugiton, le Torpilleur mérite le temps d'une photo

    Calanques, la cheminée du Diable

     Nous sommes pressés d'arriver à la calanque, là, la grimpe commencera, le sentier à partir d'ici est très abimé, de nombreux arbres couchés le barrent, mais surtout il est très abimé par les éboulements et présente quelques passages ...disons délicats.

    Calanques, la cheminée du Diable

     Dans la calanque l'eau est superbe, le silence des lieux est tout juste rompu par les coups de canons de la mer dans une grotte au niveau de l'eau.

    La grimpe commence, le sentier est raide, à partir d'ici nous avons environ 300m de dénivelé d'un seul tenant pour sortir du Val Vierge, et encore une centaine pour le col de la Candelle

    Calanques, la cheminée du Diable

     Une première halte pour se débarrasser des pulls, non seulement on se réchauffe vite avec la grimpe mais le Val Vierge est très abrité, il y fait souvent très chaud, complètement impraticable en été.

    Calanques, la cheminée du Diable

     la calanque et la Lèque (roches plates au bord de l'eau) sont maintenant tout en bas

    Calanques, la cheminée du Diable

     le pas de l'Oeil de Verre est là, dalles lisses et presque verticales, quelques barreaux scellés dans la roche, deux chaines successives, pas mal de cailloux qui roulent, facile !  Mais la prudence est de mise...surtout quand ça parait facile.

    Calanques, la cheminée du Diable

     la Gazelle passe tout ça en vitesse, pressée d'en découdre

    Calanques, la cheminée du Diable

     mais...attends moi ! he

    Calanques, la cheminée du Diable

     il faut lever les yeux de la roche pour voir l’œil de verre et ses larmes de sang, il est beau, il est grand, mais les yeux collés à la chaine que l'on grimpe il est facile de ne pas le voir.

    Calanques, la cheminée du Diable

    Le Val Vierge s'ouvre devant nous, quand on ne connait pas on peut se demander par où on va s'en sortir.

    Des sorties, il y en a, mais aucune n'est simple et facile, nous avons choisi la cheminée du Diable tout au bout, nous laissons de coté le sentier vert des corniches Paretti, (une autre fois peut être) le sentier noir des corniches du CAF (déjà fait) .

    Calanques, la cheminée du Diable

     pierrier, chaos rocheux, le décor change mais pas la grimpe, raide et continue

    Calanques, la cheminée du Diable

    Calanques, la cheminée du Diable

     il faut commencer à poser les mains...

    Calanques, la cheminée du Diable

    Calanques, la cheminée du Diable

     Un arbre qui aide bien...

     Calanques, la cheminée du Diable

     le passage le plus technique, la cheminée du Diable, bien repérer où passer avant de s'engager

    Calanques, la cheminée du Diable

     c'est parti !

    Calanques, la cheminée du Diable

     ben...oui ça monte vite et verticalement

    Calanques, la cheminée du Diable

    Une petite vire aérienne

    Calanques, la cheminée du Diable

    et c'est fini

    Calanques, la cheminée du Diable

      sortie  du Val Vierge.

    La grimpette n'est pour autant pas finie, à moins de filer vers l'Est et le Devenson, mais notre objectif c'est le col de la Candelle, nous n'y allons pas par le GR au dessus de nous mais par un sentier discret qui serpente dans la végétation et qui arrive, juste au col.

    Sur l'autre versant, le "saut du chat" dans la brèche du cap Gros, attire notre attention, le sentier est débalisé et déséquipé de son câble mais toujours très tentant

    Calanques, la cheminée du Diable

     des nuages bas montent de la mer et n'annoncent rien de bon

    Calanques, la cheminée du Diable

     La grande Candelle dans les nuages

    Calanques, la cheminée du Diable

     Au col il y a beaucoup de monde, comme souvent. Nous filons en direction du  Mont Puget par le sentier vert/jaune et faisons notre pause pique nique dans un abri de pierres qui nous protège du petit vent.

    Calanques, la cheminée du Diable

     Après la pause, remontée vers le sentier Frager qui  contourne le mont Puget et nous filons vers la cheminée de Guillemin pour redescendre vers le chemin du Centaure et le col de Sugiton

    Calanques, la cheminée du Diable

     descente du sentier entre les aiguilles

    Calanques, la cheminée du Diable

    Calanques, la cheminée du Diable

    Calanques, la cheminée du Diable

     Direction le col de Sugiton, en bas nous pouvons voir les vestiges du jas ruiné.

    Ruines qui sont le témoin d'un passé où l'homme  cultivait la terre aride de cette partie des calanques

    Calanques, la cheminée du Diable

    Une rando malgré tout musclée de 14km et 620m de dénivelé en cumulé

    Calanques, la cheminée du Diable

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.
     Pour les secours composer le 112

     

    « ste Victoire, le Grand CouloirLascours, le Grand Vallon »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Mars 2015 à 07:15

    Bonjour les amis,

    Encore une belle combinaison, bravo ! Tu parles de la corniche du CAF, avais tu écrit un billet ?

    Bon weekend, Gérard

    2
    Vendredi 13 Mars 2015 à 07:50

    C'est énorme des randos de ce calibre, à faire peur, tu devrais l'encorder la gazelle car tu n'en trouveras jamais une pareiile

    3
    Vendredi 13 Mars 2015 à 08:15

    Toujours aussi "fada" l'ami !!!! Bon WE et bisous.

    4
    Vendredi 13 Mars 2015 à 08:20

    @Gérard Barré

    oui cet article  est ici : http://aioli.over-blog.com/article-rando-le-pas-de-l-oeil-de-verre-et-la-candelle-97184869.html.

    Ce jour là le mistral en furie nous avait empêché de trouver le petit passage qui relie le pied de l’arête au couloir du Candelon.

    Mistral qui nous a mis par terre . Dans ce cas tu n'insistes pas et tu renonces.

    Le piège c'est que lorsque tu es sur le sentier au cirque d'Esculape ou dans le val vierge tu ne sens pas le vent (phénomène connu des escaladeurs dans ce coin) et quand tu débouches au pied de la Candelle le mistral est renforcé par l'effet de couloir.

    bon WE l'ami

    jluc

     

    5
    Vendredi 13 Mars 2015 à 08:23

    @vieux scaf

    non pas de corde ici, nous préférons l'agilité et la maniabilité.

    bien sûr c'est à faire quand la roche est parfaitement sèche.

    amitiés, bises à Dany

    jl

    6
    Vendredi 13 Mars 2015 à 09:55

    Merci Jean-Luc. Après avoir visité la page en lien, pour moi la corniche du CAF partait à droite depuis le couloir du Candelon pour atteindre le départ des Corniches Paretti et s'échapper par le Petit Couloir du Devenson. La dernière fois (30/10/14) avec ce projet en tête, pas en forme, je m'étais arrêté à la bifurcation dans le Couloir du Candelon (ce jour là, j'avais visité le plateau qui domine les Pierres Tombées).

    7
    Vendredi 13 Mars 2015 à 10:06

    @Gérard B

    oui c'est ça, mais vu dans l'autre sens, presque en haut du couloir, avant la vire horizontale équipée de la chaine, il y un étroit passage à droite qui t'emmène au pied de l'arête, de là en veillant à ne pas partir n'importe où de nombreux sentiers sont dirigés vers les diverses parois d'escalade, tu arrives au dessus du pas de l'oeil de verre en passant par le pas d'Alberte et cette vire très aérienne qui en rebute plus d'un. là tu es en plein dans le Val Vierge. Ensuite tu peux enquiller par les corniche Paretti et le reste...bien sûr.

    Mais avant de prendre le vert des corniches Paretti tu peux aussi prendre le rouge qui monte à la cheminée du Diable.

    salut

    jl

    8
    Vendredi 13 Mars 2015 à 10:35

    Merci de tes précisions. À bientôt les amis.

    9
    mygabeille
    Samedi 14 Mars 2015 à 21:00
    Toujours aussi périlleuse tes randos mais un plaisir de te suivre
    dit moi qui à fait cet oeil aux larmes qui saignent ? Il a une signification particuliére ? Il est vrai que sa place est bien trouvée mais je pense qu'il n'a pas été placé là par hazard ...je pense que tu vas bien m'en trouver l'explication tu connais tant tes calanques... baisers
    10
    Samedi 14 Mars 2015 à 21:53

    @Mygabelle

    Merci de suivre ces randos de loin mon amie très chère, que j'aimerais pouvoir t'y emmener !

    Pour ce que j'en sais cet oeil a été posé dans les années 60 par le CAF, du fait du nom de cette calanque (son surnom plutôt) Oeil de verre viendrait de la déformation françisée de Aigues veyre les eaux claires (pour simplifier). Son vrai nom étant calanque st Jean de Dieu.

    aigues veyre avec l'accent d'ici et oeil de verre tu vois le rapprochement phonétique...

    Cet oeil en céramique peinte est régulièrement restauré par le CAF et est devenu un incontournable de cet endroit, il n'a jamais été abimé ou vandalisé car très difficilement accessible.

    bisous bisous ma Mygabelle.

    11
    guglieri
    Dimanche 20 Décembre 2015 à 09:27

    salut jean luc,dans un des commentaires il y a des mots en provençal...il faut savoir que claire s'écrit :claro et non veyre et que vèire c'est le verbe voir...l'eau c'est l'aigo et en provençal maritime ou graphie mistralienne c'est l'article qui précede le nom ou le substantif qui prend le pluriel:exemple l'aigo ,lei ou li aigo on peut mettre un s à lis ou leis pour raison de phonie...je ne suis pas un prof de provençal  mais je pense qu'il faut un peu préserver la lengo nostro.amitiés et à bientôt charly

    12
    dominique
    Mardi 19 Avril 2016 à 16:03

    Bonjour 

    Nous avons réalisé la boucle LUminy - Morgiou - Sugiton- Oeil de verre- Cheminée du diable- mont puget chemin du centaure il y a qqes jours, Très sympa ! quelle drôle d'idée d'équiper le pas de l'oeil de verre plutôt que la cheminée du diable plus difficile et même pas indiquée sur la nouvelle carte des calanques ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :