•  

     C'est une courte rando qui est prévue aujourd'hui, nous avons peu de temps et la météo devrait se dégrader dès midi. Une courte rando mais franchement sportive, un dénivelé de 600m sur environ 1km400 sur un total de 4km900 , oui il faut aussi redescendre et faire un petit parcours de liaison.

    La forme est là, la face sud de ste Victoire c'est devenu "notre terrain de jeu", l'affaire sera vite pliée !

    Départ du parking st Ser sur la route de Puyloubier, direction la chapelle par le sentier rouge que l'on va quitter très vite pour bifurquer sur la discret sentier bleu qui file dans le sauvage vallon de la Tine.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    attention0

     

    Attention cette rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

     

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages vertigineux 

     

    - risque d'orage

     

    - crainte du vertige

     

    - pas de chaussures adaptées 

     

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

     

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     Nous quittons le sentier rouge de la chapelle st Ser et commençons à monter dans le vallon de la Tine, le sentier est étroit, la pente est raide, dans un virage nous quittons là encore le sentier bleu pour une variante peu connue, non balisée, qui demande un peu de grimpe.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Une belle chaine de 10m de long environ pend le long d'un rocher presque vertical, ça démarre par une petite vire, puis ça grimpe tout droit ou presque.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     La Gazelle en grande forme passe en premier et escalade le rocher en un clin d'oeil...

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Nos règles de sécurité sont strictes, un après l'autre et jamais à deux sur le même tronçon de chaine.

    Les fixations tiennent sans problème mais les secousses engendrées sur la chaine par un des deux peut déstabiliser l'autre, alors chacun attend son tour, et ça limite le risque d'être victime d'une chute de pierre.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Encore un peu de sentier puis c'est le passage dans un très étroit couloir, une cheminée en légère pente

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     avec un beau ressaut à son extrémité

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     virage à droite et cheminement sur une corniche pas vraiment large !

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     pour, un peu plus haut, reprendre le sentier bleu que nous avions quitté pour cette variante amusante.

    Le fond du bas vallon est atteint, les parois d'escalade s'élèvent tout autour de nous

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Une longue cheminée permet de passer à l'étage supérieur

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     en arrière les falaises sont abruptes et d'une beauté sauvage

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Forte pente, quelques pierriers désagréables et une belle vire quasi verticale

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     franchie sans difficulté malgré un violent vent d'Est qui se lève

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Vent d'Est qui, à son habitude, emmène avec lui de gros nuages noirs annonciateurs de pluie,

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Une autre belle vire, il faut redoubler de prudence, le vent est violent et en rafales

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Mais maintenant nous sommes vers 850m d'altitude, le sentier devient un peu plus "civilisé" et les crêtes, aux alentour de 1000m approchent, le pic des Mouches 1010m est en vue vers l'Est.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    sur notre gauche, le Bau de l'Aigle, départ de notre sentier de descente, mais nous n'y sommes pas encore...

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     à partir d'ici, il n'y a plus de balisage, quelques sentes partent à droite, à gauche, on rejoint les crêtes bien visibles, comme on peut et surtout en fonction de la direction qui sera prise là haut, Est ou Ouest.

    ...950, 960, 980, 1000m, l'altimètre annonce l'arrivée imminente sur les crêtes, un cairn marque le point, nous ne sommes pas très éloignés du pic des Mouches , mais nous n'irons pas , nous voulons redescendre au plus vite...

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine -Il fait vraiment froid sous les nuages noirs avec ce vent violent

    -l'air sent la pluie, ça ne va pas tarder à tomber

    -nous voulons descendre avant que la pluie rende le cheminement glissant surtout qu'il y a une chaine à passer en descente.

     

    Le temps de boire un peu, de mettre une veste et nous filons vers la Bau de l'Aigle, direction le sentier rouge pointillé qui dégringole vers la chapelle st Ser

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     La descente est nettement plus délicate que  la montée, ce sentier nous le grimpons facilement, mais les pentes sont impressionnantes vues dans ce sens

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Nous prenons quand même le temps d'admirer quelques jolies fleurs de rocaille

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     mais les rafales sont de plus en plus violentes

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Longue ravine très pentue, frowninterdit de prendre de la vitesse ici !

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     passage sur le coté, une fissure permet de glisser une jambe après l'autre attention aux coincements !!!yes

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Nous approchons de la chaine dont l'extrémité est invisible, mais nous connaissons bien cet endroit, ça se termine par une vire assez aérienne  qui se passe sans mal.

    Il en aurait été autrement sous la pluie avec une roche ultra glissante

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     et coucou !

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     ben oui, le vent ne mollit pas, bien au contraire, ça décoiffe, c'est le cas de le dire...wink2

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     La chapelle est maintenant en dessous de nous, coincée sur sa petite plateforme sous de hautes falaises déchiquetées

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Une dernière chaine aide à passer une vire facile

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     et c'est l'arrivée à la chapelle...tiens la cloche a une drôle de position, coincée à l'oblique !

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Petit pique nique rapide en compagnie d'un groupe d'accenteurs alpins qui viennent mendier quelques miettes

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     et nous revenons vers la parking par le classique sentier rouge

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     qui laisse apercevoir de profil les roches lamellisées du vallon de la Tine

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     Une courte rando de 4km900 et 600m de dénivelé d'une seul tenant.

    La pluie arrivera lorsque nous serons rentrés chez nous...pile poil.

    Ste Victoire, Le vallon de la Tine

     L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.
     Pour les secours composer le 112

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •     Nous sommes déjà venus sur l'archipel des iles du Frioul et comme nous aimons bien prendre le temps de visiter et admirer les divers sites, que ce soit les ruines des forts ou les calanques nous n'avions pas eu le temps de visiter Ratonneau,

    La rando sur Pomègues c'est ici clic...

    Les iles du Frioul sont composées de quatre iles, Pomègues, Ratonneau, If et son château devenu célèbre, et un ilot légèrement enlargué, le Tiboulen de Frioul.

    Pomègues et Ratonneau sont reliées entre elles par la digue Berry qui partage la passe en deux entité bien distinctes, le port de plaisance appelé Port Frioul et la baie du grand Soufre, préservée et  plus naturelle.

    Notre balade assez courte au demeurant se limitera donc aujourd'hui par ce grand beau temps à l'ile Ratonneau, son fort et l'hôpital Caroline, les calanques y sont moins nombreuses que sur Pomègues mais plus grandes.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Nous quittons le port de la Pointe Rouge et Corail noir met le cap sur Port Frioul, traversée relativement courte.

    Moins d'une demi heure plus tard corail Noir est amarré au quai des visiteurs

    Iles du Frioul, Ratonneau

    et abandonné à son triste sort,  il passera la journée en solitaire, en cette saison et en semaine les plaisanciers sont assez peu nombreux à venir s'amarrer ici. C'est la première fois qu'il a plusieurs dizaine de mètres de quai pour lui seul ! cool

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Nous filons vers le fort Ratonneau, en passant devant la Capitainerie, le quai d'Honneur

    Iles du Frioul, Ratonneau

    et l'étonnante chapelle posée sur son caillou

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Pour aller au fort deux chemins possibles, soit par la petite route soit par un sentier dit "difficile" c'est bien sûr notre choix surtout qu'il se limite à une sente qui monte un peu et dont la difficulté se limite aux nombreux cailloux qui roulent sous les pieds

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Mauves (Lavatères arborescentes)

     mais Frioul est réputée non seulement pour ses vestiges et son aridité,  mais aussi pour sa flore variée, en ce presque début de printemps (c'est après demain le printemps !) les fleurs commencent à sortir.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     la fin du sentier difficile

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Giroflées

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Goeland Leucophée... gabian aux pattes et bec jaune

      visite sous l'oeil vif et inquisiteur des gardiens de l'île, les gabians, ils sont partout  !

    Iles du Frioul, Ratonneau

     En arrivant sur le plateau du fort, nous avons une vue panoramique sur Port Frioul et à droite la calanque de Morgiret

    Les vestiges du fort sont devant nos yeux, bétons et ferrailles rouillées abondent

    Iles du Frioul, Ratonneau

    croix de béton armé, abri à munitions non terminé ou leurre de cimetière pour éviter les bombardements ?

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Réalisé initialement sous Louis XIV le fort a été reconstruit, agrandi et modifié plusieurs fois et principalement sous l'occupation allemande par ajout massif de béton armé.

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     porte datée de 1886/1889

    Iles du Frioul, Ratonneau

     galeries pour abri à munitions, un olivier, l'arbre de la paix, y a poussé...ironie de la Nature

    Iles du Frioul, Ratonneau

     La vue s'ouvre sur 360° dont Marseille au loin avec la Bonne Mère sur sa colline, et au premier plan, l'Hôpital Caroline .

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Seules les constructions en pierre de taille ont résisté aux outrages du temps et des embruns salés

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Une route permet d'accéder rapidement à l'Hôpital Caroline, nous lui préférons un sentier qui descend en bord de mer coté Ouest et qui passe au dessus de la calanque de port de Banc

    Iles du Frioul, Ratonneau

     De nombreux arbustes aux milliers de fleurs jaunes jalonnent les bas cotés, Lotier faux Cytise

    Iles du Frioul, Ratonneau

     L'hôpital Caroline est en travaux, (euh je dirais qu'il est "éternellement en travaux" ) et non accessible au public non autorisé comme on dit.... passons notre chemin, dommage !

    sarcastic L’Hôpital Caroline a été construit sur l'île de Ratonneau, au large de Marseille entre 1823 et 1828 par Michel-Robert Penchaud.
    Le but de cet hôpital était d'accueillir les voyageurs arrivant sur Marseille et qui étaient mis en quarantaine notamment lors de soupçons de fièvre jaune.
    La construction répondait à plusieurs préoccupations des services sanitaires :
    · nécessité d'avoir un lieu aéré, car on compte sur le vent pour chasser les miasmes de la maladie
    · proximité de la mer pour faciliter les communications, et permettre de pomper l'eau dont on a besoin pour laver les sols
    · isolement strict, pour la quarantaine
    · facilité de garde et de surveillance.
    Le projet exécuté à partir de 1823 peut abriter 48 malades et 24 convalescents. Tous sont cantonnés dans des quartiers distincts, isolés entre eux, coupés de l'extérieur par une enceinte. Au centre du dispositif, la capitainerie est le lieu d'où l'on peut tout voir, se rendre partout. À mi-chemin entre malades et convalescents, la chapelle visible de tous prend la forme d'un temple grec.

    Parties vitrées entre les colonnes, permettant aux malades d'assister aux offices depuis les fenêtres des dortoirs, son podium sert de sas pour entreposer matériel et médicaments nécessaires aux malades.

     

     Direction la pointe Nord de Ratonneau, le Cap Croix et sa batterie

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Etrange galerie sous la batterie, lavoirs, fours nombreuses ramifications éboulées...

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Le Cap croix qui domine la mer, face à Marseille.

    C'est bientôt l'heure de la pause et vu le beau soleil j'ai bien envie d'une baignade, direction la calanque de l'Eoube dont une partie est super bien ensoleillée, un étroit sentier envahi par les plans de Lys maritimes et d'Asphodèles nous y conduit.

    Inquiète et l’œil mauvais, une gabiane couve son nid,

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Au retour nous verrons l'objet de son attention, un bel oeuf gris, où est passée la mère ?

    Iles du Frioul, Ratonneau

     La calanque de l'Eoube est pour l'instant déserte

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Belle eau cristalline très très tentante...mais glacée, tant pis j'ai dis que je voulais prendre le bain, j'y vais  !

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Nous décidons de revenir au port par la face Est, et contournons la plage st Estève, très fréquentée en été, en face, le château d'IF

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Le Pavillon Hoche, quartier des officiers

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Orchis

    Pour terminer cette balade, nous reprenons Corail Noir et nous faisons  un tour de l'ile, sens horaire.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Remontant le long de Pomègues, nous passons sous la tour de Pomeguet qui surplombe l'actuel centre d'aquaculture

    Iles du Frioul, Ratonneau

     puis le sémaphore sur son rocher perché

    Iles du Frioul, Ratonneau

     les intrigantes calanques du Cap Caveaux

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Puis de l'autre coté après avoir traversé la baie du Grand Soufre, nous contournons la pointe Brigantin

    Iles du Frioul, Ratonneau

     pour passer sous le Cap croix puis l'Hôpital Caroline

    Iles du Frioul, Ratonneau

     et retour au port d'attache, la Pointe Rouge.

    Ratonneau, aux iles du Frioul

     

    Une balade d'environ 7 à 8 km pour moins de 200m de dénivelé en cherchant bien les points hauts, mais sur Frioul, on ne vient pas abattre des kilomètres ni du dénivelé, mais musarder en regardant les vestiges, les fleurs, les oiseaux, la mer...

     

    Iles du Frioul, Ratonneau

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique