• Les gorges du Caramy

     

     Une petite balade un tantinet sportive, juste un peu, dans la fraîcheur des gorges du Caramy, voilà le programme de cette journée depuis notre retour des gorges du Tarn.

    La voiture est garée sur l'ancien site de la carrière de bauxite, un coup d'peil sur le niveau d el'eau du cours d'eau, pour se décider de savoir, par où on va passer.

    Boucle en passant par le "saut du Cabri" et le barrage, ou par le labyrinthe sur la rive gauche ?

    Vu le débit de l'eau, la question est vite réglée, impossible de passer par le chaos rocheux qui fait suite au barrage.

    Ce sera donc le labyrinthe tracé de points rouges bien effacés, et qu'il faut suivre pour espérer aboutir plus loin, dans le lit du Caramy.

    Première vue sur les gorges, au dessus du Saut du Cabri, en bas l'eau gronde, la végétation en profite, elle est luxuriante.

    Les gorges du Caramy

    le sentier se faufile entre roches et végétation 

    Les gorges du Caramy

    puis nous arrivons au belvédère dont l'accès ne se fait que par une chaîne...

    Les gorges du Caramy

    Les gorges du Caramy

     Un peu de gymnastique et ça passe

    Les gorges du Caramy

    pour se contorsionner dans les failles et entre les yeuses 

    Les gorges du Caramy

     On tourne à droite, à  gauche, il semble que l'on revienne au point de départ, puis il faut chercher les fameux points rouges, un vrai labyrinthe. 

    Les gorges du Caramy

    les gros blocs espacés de failles souvent profondes sont à sauter, des uns aux autres 

    Les gorges du Caramy

    puis, après un court passage sous les yeuses, la sente bien tracée dégringole dans les gorges 

    Les gorges du Caramy

    ça descend "sévère" avec quelques ressauts non négligeables 

    Les gorges du Caramy

    Les gorges du Caramy

     Les gorges du Caramy

    puis après avoir rejoint un petit bout de piste de l'ancienne carrière une autre sente fortement pentue nous emmène au bord de l'eau 

    Les gorges du Caramy

    ici, sous les feuillages denses et en compagnie du glou glou de l'eau... fort sentiment de quiétude et de sérénité

    Les gorges du Caramy

     les truites ne sont même pas affolées par notre présence

    Les gorges du Caramy

    ni les libellules fortement colorées 

    Les gorges du Caramy

     un "plouf" bien distinct indique qu'une grenouille vient de plonger pour se mettre à l'abri, laissant des ronds dans l'eau.

    Les gorges du Caramy

     Les gorges du Caramy

     un peu de crapahut pour ne pas suivre le sentier qui grimpe en s'éloignant un peu trop à notre goût du lit du Caramy 

    Les gorges du Caramy

     Les gorges du Caramy

     après quelques passages où il nous faut improviser pour rester au plus près de l'eau, nous arrivons à la source de Figuières.

    cette source ne semble jamais tarie, au plus fort de la sécheresse, c'est elle qui alimente le cours d'eau, aujourd'hui sont débit est très gros, un vrai affluent 

    Les gorges du Caramy

     passage du chenal et de l'ancienne martelière, un béal allait, parallèle au Caramy, jusqu'à la ferme Rimbert située plus en aval

    Les gorges du Caramy

     le confluent de la source et du Caramy 

    Les gorges du Caramy

    campanules sur le bord du sentier 

    Les gorges du Caramy

    puis pause de courte durée sous les ombrages des platanes de la ruine de la ferme Rimbert 

    Les gorges du Caramy

    le sentier devient plus large, les genêts embaument l'air 

    Les gorges du Caramy

    les phalangères se font discrètes, tout au bord de l'eau 

    Les gorges du Caramy

    le large sentier est quitté, nous suivons les berges, rive gauche, au mieux 

    Les gorges du Caramy

     une libellule bleue, superbe.

    Les gorges du Caramy

    la corde où des gamins, par forte chaleur viennent se pendre pour un plongeon de type "Tarzan"  en grimpant le long du tronc penché au dessus de l'eau 

    Les gorges du Caramy

    puis, arrivés au pont Romain de Cassède, nous revenons en sens inverse, mais sur l'autre rive 

    Les gorges du Caramy

     la sente est nettement moins marquée 

    Les gorges du Caramy

    parfois très très au bord de l'eau 

    Les gorges du Caramy

    puis après une pause méritée sur "notre plagette" nous reprenons le sentier rive droite, coup d’œil rapide à la ruine qui est de plus en plus mangée par la végétation 

    Les gorges du Caramy

    et remontée en quelques lacets sur le plateau en direction du GR 

    Les gorges du Caramy

    qui va nous ramener au point de départ 

    Les gorges du Caramy

    petite halte de nouveau, à la ruine d'une bergerie, dangereuse d'accès 

    Les gorges du Caramy

    et retour au point de départ, au sortir de la forêt, le soleil nous cogne dessus jusqu'à la voiture...Fin de belle balade au bord de l'eau 

    Les gorges du Caramy

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Causse Méjean, le rocher de CinglegrosVar, rando autour de Cabasse »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Juin à 16:54

    Et bien dis donc, j'ai bien cru que les ruines de la Ferme Rimbert, c'était notre mazet du côté d'Uzès. La même baraque dis donc ! Mais non ... Bises les amis.

    2
    Mercredi 12 Juin à 22:57

    Bonsoir Jean-Luc,

    Il semble bien que nous ayons eu la même idée au même moment, ou presque. Et que nous ayons photographié la même campanule ... Blague à part, j'aime bien voir tes images du lapiaz rive gauche où je n'ose plus mettre les pieds depuis quelques années. Grand merci.

    Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :