• Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     C'est une de nos randos incontournables lors de nos séjours en Lozère, les fameuses "échelles de Cinglegros", ce rocher un tantinet éloigné du Causse, dominant le Tarn à la hauteur du hameau de la Sablière.

    Depuis le Causse, pour y accéder, descendre par un couloir "le pas des Trois Fondus", puis prendre une suite d'échelles métalliques sur environ 80m de dénivelé, arriver dans un étroit couloir et grimper sur le rocher de Cinglegros par une succession d'escaliers métalliques, dont le dernier bien branlant et ce, depuis plusieurs années. Une fois là-haut sur ce nid d'aigle, apprécier la vue à 360° sur les Causses de Sauveterre et Méjean, et bien entendu les gorges du Tarn en enfilade nord-sud, et si la chance est là, admirer les vols majestueux des grands planeurs, les vautours.

     la voiture est garée dans le hameau du bout du monde, La Bourgarie, et tout de suite le sentier Martel descend en balcon sur les gorges du Tarn.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegrosla belle croix de pierre marquant une des deux entrées du hameau de La Bourgarie.

    La sente bien marquée mais pas toujours facile s'engage dans une végétation fournie

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    la vue se dégage rapidement sur les gorges, le cheminement va se faire en balcon

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     puis nous arrivons à la Source du Bout du Monde, où coule un filet d'eau venu du Causse, tout là-haut 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    beaucoup de fleurs sur cette partie du sentier, dont ces Raiponces.

    Puis c'est l'arrivée au dessus du point de vue "star" de ce sentier, une belle arche le baus del biel, prononcer "baousse" sans toutefois trop appuyer sur le "e" final.

    En langue occitane signifiant sensiblement, le "rocher escarpé de l'extase", traduction libre et adaptée.

    Baus rocher escarpé, pic, éperon etc.

    Biel déformation de bialar, ou belar désirer, s'extasier

    mais au delà de cette beauté de la nature, jeter un coup d’œil vers le pointe de la flèche rouge...vous le voyez ? 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    un coup de zoom et le voilà, un vautour fauve quillé sur la branche d'un pin maigrichon, mais que fait donc là ce grand planeur ?

    Probablement piégé par les courants aériens il attend les courants d'air chaud pour décoller sans risque, allez, il lui faudra encore un peu de patience, c'est bien trop tôt, le soleil n'a pas encore réchauffé l'air.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    tout en bas, le Tarn serpente entre les hautes falaises des deux Causses 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Sauveterre en face, roches découpées, les points de vue sont superbes, ici un bivouac pour une nuit à la belle étoile

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    le sentier Martel n'est pas de tout repos, mais ce n'est qu'un début ! 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    enfin, nous arrivons aux choses sérieuses..., le Pas des Trois Fondus est juste là, à nos pieds impatients. 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    avec toutefois un avertissement non inutile

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Devant nous, le beau rocher de Cinglegros 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Mais pour y grimper, il faut tout d'abord descendre, sur plus de 80m par une cheminée, puis des barres scellées dans la roche puis enfin des échelles dont une longue et quasi verticale.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    un léger décalage entre nous pour parer aux éventuelles chutes de pierres 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    les échelles... 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Wouahou ! 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     ouiiiii !

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    puis quelques ressauts, pas toujours faciles  

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    et nous voilà tout en bas du ravin, maintenant il faut grimper sur le rocher, hélas "poussés " aux fesses par des imbéciles pressés (pourquoi venir ici si ce n'est pas pour apprécier?) , nous n'aurons pas le temps de faire des photos de la montée des grands escaliers de fer 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     sur le premier balcon, déjà les vautours nous survolent, curieux

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    nous laissons passer les gens pressés, et continuons la grimpette 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    pour arriver au sommet avec vue imprenable sur les gorges, vers l'aval.

    Attention, tu vas te faire piquer ta casquette  par un vautour ! 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Vue sur la Causse, d'où nous venons

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Après une belle pause dans un recoin ombragé, survolé par nos amis les grands planeurs, il nous faut redescendre de notre perchoir, les grands escaliers sont sous nos pieds  

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     

    avec les vautours au dessus de nous

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    En bas, nous filons entre les deux falaises pour prendre un sentier confidentiel, pas facile à trouver ni à suivre, le sentier Gaupillat qui va nous emmener au Pas de l'Arc, direction la Bourgarie...

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    sentier enserré dans une végétation qui reprend ses droits, il n'est pas facile à suivre, parfois il faut un  peu "improviser" la progression est lente et délicate

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     

    mais avec des passages grandioses au pied de falaises verticales et nues

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    sous le regard de nos amis

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

     

    là, au dessus du sentier, un habitat troglodyte que nous avions visité lors de notre précédente venue ici.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    la poursuite du cheminement devient de plus en plus difficile, le soleil tape fort, presque plus d'eau dans les gourdes et la grimpette !

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    pour arriver au Pas de l'Arc, superbe trou dans la roche, chez nous on dirait que c'est un "garagaï" 

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    petite pause dans le courant d'air frais qui y circule avant d'attaquer la suite de la remontée vers le sentier Martel, une centaine de mètres plus haut

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    et enfin, nous arrivons à la source du Bout du Monde, début du sentier Martel sur cette partie des Gorges, vue ce matin en commençant la rando.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    encore un peu de grimpette, et en vue de la Bourgarie, pause sur un tapis de fleurs et d'herbe avant de reprendre la voiture.

    Fin d'exceptionnelle rando.

    Causse Méjean, le rocher de Cinglegros

    Une magnifique rando, courte,  10km, mais éprouvante et sportive, pour un cumul de dénivelé d'environ 500m.

    *** Comme quoi se fier aux seuls chiffres (10km et 500m de dénivelé), ne donne pas toujours un bon exemple du niveau de difficulté.

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Causse de Sauveterre, le sentier du bout du mondeLes gorges du Caramy »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Juin à 08:32

    Oh la la, j'ai souffert en vous suivant pendant cette belle rando ! Et oui, des "couillons" il y en a partout, qui sont pressés et ne prennent pas le temps d'admirer de beaux paysages. Les gorges du Tarn nous les avons faites plusieurs fois, mais ... surtout en bateau ! Bises et bon W.E

    2
    Michel038
    Dimanche 9 Juin à 23:35

    Bonjour Jean Luc, encore une balade que nous avons en commun, ce qui est souvent le cas, même pour les plus improbables . Je lis ce blog depuis des années toujours avec le même plaisir, soit en pensant que je vais faire la rando un jour, soit en retrouvant les souvenirs de l'avoir faite. Il y en a une dont je ne me souviens pas avoir vu trace ici, c'est "les canalettes du Larzac", ou "canoles du Larzac", modestes, mais  assez amusantes

      • Lundi 10 Juin à 06:54

        Bonjour Michel

        Je ne connais pas cette rando, les canoles du Larzac, dommage mais surement y retournerons-nous l'an prochain.

        belles randos

        jluc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :