• Var, la grotte du vieux Mounoï

     

        C'est une rando encore une fois sur les traces de Pagnol mais...plus précisément sur les traces des lieux de tournage du film de Claude Berri en 1986,   Manon des sources.

    Situés non pas dans les collines de Garlaban mais sur le plateau de Signes dans le Var, ces lieux commencent à être connus des randonneurs.

     

    La nuit dernière la pluie est tombée en abondance, et ce matin le Mistral s'époumone à vouloir tout sécher, il a bien du boulot.

    Conclusion, un sol détrempé, boueux par endroit, et en plus on se gèle !

    Cette rando, nous l'avions déjà faite, aujourd'hui nous allons partir d'un autre point qui aura pour nous, a l'avantage de nous épargner des kilomètres en voiture et le parking sera nettement plus aisé. 

    La très belle grotte du Vieux Mounoï est le point fort de cette rando sur les traces de Manon des sources, c'est là où Manon, dans le film de Berri obture la source qui alimente le bassin des Perdrix et par là même, prive d'eau le village des Bastides.

    Ornée d'un lierre gigantesque cette grotte abrite aussi nombre boyaux et autres salles seulement accessibles aux spéléos, certains accès ayant été obturés par sécurité et préservation du site.

    *****************************

          Nous démarrons dans une épingle à cheveux de la toute petite route qui relie le parc de loisirs Ok Corral à Riboux.

    Tout de suite sur cette piste complètement dégagée, le mistral nous prend en charge et nous pousse allègrement, il en sera autrement au retour, vent de face.

    Direction le vallon des Martyrs où se trouve le charnier de Signes tristement célèbre.

    Première étape, remonter le vallon puis aller jeter un coup d’œil au fameux bassin des Perdrix bien caché dans un bouquet d'arbres.

    Le doute s'installe, la suite du parcours nous fait passer par le lit d'un ruisseau "normalement" à sec, mais plus en aval celui ci est bien en eau boueuse...

    Var, la grotte de Manon

     Le chemin qui remonte vers la bastide des Romarins ( en réalité nommée  bastide du Renard)  il nous sera impossible de l'emprunter, beaucoup trop d'eau, dommage, nous ne pourrons pas y rencontrer Manon en train de prendre son bain, espionnée par un Ugolin fou d'amour.

    sarcasticNote au lecteur : Il est préférable de connaitre un peu l'histoire pour suivre le récit...yes)

    Var, la grotte de Manon

    normalement ceci est un sentier ! la nature parfois reprend ses droits

    Var, la grotte de Manon

    Le bassin des Perdrix en l'état actuel, il a été construit tout spécialement pour le film

    bassin

     les hommes du village désespérés de ne plus avoir d'eau, curent le bassin, faute de mieux.

    Var, la grotte de Manon

     Devant l'impossibilité de réaliser notre boucle comme prévu, il faut sortir le plan B !

    coolAvantage de toujours avoir sur soi une carte des lieux, même sur une rando parfaitement connue, je ne le dirai jamais assez.

    Carte papier ou carte numérique sur GPS, peu importe...

    Ne voulant pas se contenter d'un simple aller et retour à la grotte située à l'opposé, nous cherchons un autre parcours en boucle

    La carte montre que l'on va pouvoir couper par ailleurs et rejoindre  la grotte du vieux Mounoï, la rando sera écourtée et nous ne passerons pas par la Bastide, mais c'est sans regret.

    A noter que dans ce coin c'est difficile d'improviser, on se retrouve très vite en zone interdite, la carrière d'agrégats de Croquefigue a été très largement agrandie il y a quelques mois et aucune carte n'est à jour.

    Tout ce qui concerne les sentiers passant par les gorges de Poussan et Croquefigue, c'est à oublier...

    Var, la grotte de Manon

     Nous filons sur une piste qui se transforme en sentier puis nous ramène sur la grande piste inondée du vallon de Mounoï

    Var, la grotte de Manon

     Dans la clairière du vieux Mounoï le puits profond a été "sécurisé" tant bien que mal

    Var, la grotte de Manon

     La ruine est là toujours aussi belle et chargée d'histoire

    Var, la grotte de Manon

    Var, la grotte de Manon

     Un sentier remonte sur le plateau supérieur et rapidement nous arrivons à la grotte, dissimulée à la vue, elle est maintenant bien indiquée par un cairn

    Var, la grotte de Manon

     le magnifique lierre, véritable pilier de soutènement de la voute

    Var, la grotte de Manon

     les troncs du lierre s'enserrent mutuellement, comme un couple enlacé

    Var, la grotte de Manon

     la grotte est vaste, de nombreux boyaux sont explorés par des spéléos, aujourd'hui l'eau suinte de partout, le sol est boueux et glissant

    Var, la grotte de Manon

    grotte 1

     Manon obturant la source pour punir le village

    grotte2

    Var, la grotte de Manon

     grotte-du-Mounoi-03-2014 0469 [640x480]

     les "méduses" du plafond

    Var, la grotte de Manon

     Un trou s'ouvre à la verticale  il donne dans un buisson d'épineux et est très dangereux en surface

    Var, la grotte de Manon

    Var, la grotte de Manon

    Panorama 2 [640x480]

     le lierre entoure toute la cavité, l'endroit est magnifique

    sarcasticPar pitié les randonneurs qui venez pique niquer ici, pensez à préserver ces lieux, nous y sommes venus il y a un an, entre temps l'endroit a été bien dégradé.

    Pour rappel, les peaux d'oranges, mandarines et bananes ne sont que très lentement dégradables et en attendant ...forment un beau tas d'ordures !

    Var, la grotte de Manon

    Nous quittons la grotte pour terminer notre parcours, non sans passer par le charnier de Signes dans le vallon des Martyrs

    Var, la grotte de Manon

     Le site du charnier à part quelques traces de moto cross ( eh oui, même ici ! ) est assez bien préservé

    Var, la grotte de Manon

    Le 18 juillet 1944, un jeune garçon, Joseph Call, dont les parents travaillent dans la forêt, aperçoit un car déposer 29 prisonniers encadrés par les Allemands. Un bûcheron de Cuges, Maurice Percivalle, passant aussi par là, entend au loin La Marseillaise. Il voit les hommes creuser leurs propres tombes. Le 12 août, neuf autres résistants furent fusillés sur le même site.

    Raymond Aubrac, alors commissaire de la République de la région, premier signataire de la pétition pour la réhabilitation de la Nécropole de Signes, a fait exhumer les corps.  Certains portaient des marques de strangulation, signes de tortures antérieures  ; des corps ont été recouverts de chaux vive. D’autres ont été enterrés vivants . Les familles ont dû reconnaître les corps mutilés au Pharo où ils furent transportés avant d’être inhumés à Saint-Pierre au cours d’un hommage républicain , cinq d’entre eux n’ont jamais été identifiés.

    Var, la grotte de Manon

     Nous finissons bien plus tôt que prévu, notre balade, retour à la voiture complètement ivres de vent.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient la cause.

    Pour les secours composer le 112

     

    « Mazaugues, les crêtes de la petite ColleLe ravin des Encanaux »

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Février 2015 à 08:36

    Ton éditeur m'a confié le titre de ton prochain livre en cours d'écriture "Sur les traces d'Hugolin"...?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 2 Février 2015 à 08:39

    superbe et magnifique endroit

    a bientôt

    lyly

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :