• Ste Baume : la voie Gombault, le sentier Estruch...

     Au printemps, cette face nord du massif de la Sainte Baume est toujours magnifiquement fleuri et malgré un genou récalcitrant nous ne pouvons résister à la tentation.

    La petite voie Gombault de rando-escalade suivie du sentier du vertige, Marcel Estruch, par où sortirons-nous de cette face nord ? de la solution la plus facile à la plus hardie, c'est le genou capricieux qui décidera. 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Ici à la jonction entre la voie Gombault et le sentier Estruch, environ 900m d'altitude

    *****

    La voiture est garée au parking des trois Chênes et rapidement nous filons vers le sentier Merveilleux, au pied des falaises.

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Ce parcours tient ses promesses de printemps humide et chaud, les fleurs sauvages abondent

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Raiponce

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Campanule

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Céphalantère

    Nous passons dans le sous-bois sombre du sentier Merveilleux, puis à la roche dédiée au docteur Poucel, qui en son temps avait ouvert ce sentier.

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     la couverture des houppes des arbres laisse à peine passer le soleil...

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Puis nous voilà au départ discret de la voie Gombault, une approche en pente raide, puis rapidement, une grimpe nettement plus verticale

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    le timide mais suffisant balisage noir évite de partir n'importe où avec des conséquences pouvant être désastreuses

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Allons-y ! 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    Nous nous espaçons par sécurité, une pierre pouvant toujours débouler sur le suivant...autant la voir et l'entendre arriver ! 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Voie Gombault, sentier Estruch...

     la grimpe est agréable, malgré la chaleur qui commence à inonder le massif, la face nord étant encore bien à l'ombre

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Voie Gombault, sentier Estruch...

     Voie Gombault, sentier Estruch...

     Où sont passées les belles chèvres sauvages du massif qui ne manquaient pas de venir mendier un peu de sel sur la peau transpirante, ? éradiquées en vue de la mise en place du PNR ?

    Cela n'aurait rien d'étonnant...les animaux en liberté ayant toujours fait peur aux hommes des villes.

    En tous cas, il n'y a même plus les traces visibles et olfactives de ces cabridés libres. frown

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    Grimpant nez contre la roche,  les narines se dilatent dans un beau bouquet de lavandes odorantes

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    Quelques passages aériens sans difficulté véritable 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    puis c'est la jonction avec le sentier Estruch qui longe la massif d'Est en Ouest 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     vue panoramique sur Nans les Pins en bas, la barre du Régagnas et du mont Aurélien puis au loin la montagne bleue, le massif Ste Victoire.

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Nous écoutons le fameux genou capricieux et renonçons à poursuivre la grimpe de la voie Gombault jusqu'en haut, ainsi que de partir sur l'Estruch vers l'ouest, dans sa partie la plus difficile. Nous filons donc vers l'est direction le bau de St Cassien.

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Parcours malgré tout souvent aérien et coincé entre la falaise et...rien !

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Voie Gombault, sentier Estruch... 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    Mélisse...en bout de course. 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     

    Le jardin aux asphodèles est traversé, les plantes sont sèches, leur saison étant finie depuis quelques semaines déjà, mais il y  en a eu certainement beaucoup, plus loin nous traversons un sous-bois nettement plus vert.

     Voie Gombault, sentier Estruch...

    Une belle vire aérienne 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

    encore des fleurs 

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Orchis

    Puis nous sortons du sentier dans sa partie la plus orientale, nous trouvons un panneau avertisseur nouvellement installé évitant de s'engager ici sans en être "conscient".

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Nous revenons vers le grand Hêtre foudroyé, la piste qui longe le sentier Merveilleux par le bas et revenons "tranquilous" au parking des trois Chênes.

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Gueules de loup

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     Digitale

    Voie Gombault, sentier Estruch...

     et tout là-haut incrusté dans la falaise, et invisible d'ici, le sentier Estruch où nous étions il y a peu.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Réglementation en forêt pour cet étéRougiers : le Castrum St Jean et la fontaine de Guillandière »

  • Commentaires

    1
    le vieux scaf
    Lundi 18 Juin à 16:38

    Belle balade retour de corse ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :