•  

     

    Les gorges du Destel...l'intégrale

    Fin novembre 2014, en cette période de pénurie de randos pour cause de catastrophes météorologiques, je repense à cette superbe rando-escalade faite en avril dernier quand l'état des gorges s'y prêtait.

    Avec plaisir je la réédite ici.

    Les gorges du Destel...l'intégrale

         Cette rando sera scindée en deux parties bien distinctes et différentes, la remontée intégrale des gorges du Destel (affluent de la Reppe tout près d' Ollioules) et un sentier de retour qui nous fera redescendre dans les gorges depuis le GR51, sentier de rando-escalade assez difficile et très sportif.

     

    Les recommandations suivantes s'appliquent donc à la deuxième partie de la remontée des gorges et surtout à ce sentier .

    attention0

     

    Attention deux parties de la rando sont DANGEREUSES et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages vertigineux, aériens et relevant de l'escalade

    - vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

    - pluie

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures de rando adaptées 

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     

    Marmites du Destel 

      Le départ se fera sur la route des gorges d'Ollioules, s'y garer est difficile mais sur le petit parking situé à coté du centre de dressage canin, en semaine il est possible d'y laisser la voiture sans trop gêner. 

    Notre parcours démarre de l'autre coté de la route, une marque bleue à la peinture indique l'endroit où on peut sauter le muret et traverser la Reppe quasiment à gué.

    oopsAttention les voitures y circulent vite sur cette route et le bas coté est étroit.

    Remonter le sentier qui longe le lit du ruisseau, passer devant le four à chaux restauré

    gorges-du-Destel-04-2014 1111 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1115 [640x480]

    la Reppe avec encore pas mal d'eau

    gorges-du-Destel-04-2014 1117 [640x480]

    Bourrache

    gorges-du-Destel-04-2014 1119 [640x480]

    ciste cotonneux

    Malgré la route toute proche ce sentier est agréable, verdoyant et en cette saison bien fleuri, plus loin au confluent de la Reppe et du Destel suivre au mieux le lit du torrent, parfois et au début seulement un sentier y circule parallèle au lit de cailloux.

    gorges-du-Destel-04-2014 6538 [640x480]

    Rapidement on s'enfonce dans les gorges, il y fait sombre et frais

    gorges-du-Destel-04-2014 1134 [640x480]

    les premières cuves ou marmites apparaissent

    gorges-du-Destel-04-2014 1135 [640x480]

    parfois avec encore pas mal d'eau pas vraiment stagnante

    gorges-du-Destel-04-2014 1141 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 6545 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1144 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1148 [640x480]

    les gorges sont magnifiques, je crois pourvoir dire que ce sont certainement les plus belles que nous connaissons dans le genre.

    gorges-du-Destel-04-2014 6551 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1151 [640x480]

    Il y a des cuves, alors pourquoi ne pas y faire sa toilette...

    gorges-du-Destel-04-2014 6564 [640x480]

    savonnage (avec un galet qui ne mousse pas !)

    gorges-du-Destel-04-2014 6565 [640x480]

    fini de rire, la grimpe commence, longue chaine pas difficile mais il faut quand même tirer un peu dessus

    gorges-du-Destel-04-2014 1152 [640x480]   gorges-du-Destel-04-2014 6570 [640x480]

    un bain avec les têtards?

    gorges-du-Destel-04-2014 1157 [640x480]

    Vue arrière, superbe !

    gorges-du-Destel-04-2014 1161 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1164 [640x480]  des cuves, des marmites encore

    gorges-du-Destel-04-2014 1170 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1173 [640x480] longue dalle inclinée équipée d'une chaine, par sécurité surtout si la roche est humide

    gorges-du-Destel-04-2014 1179 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1182 [640x480]

    encore une chaine,

    gorges-du-Destel-04-2014 6581 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1187 [640x480] pour arriver devant une superbe muraille infranchissable

    gorges-du-Destel-04-2014 6583 [640x480]

    une déviation sur le coté nous emmène faire une détour pour éviter ce passage, balisage bleu (orné d'un dauphin visible sur la roche)

    passage de grimpe avec encore une chaine

    gorges-du-Destel-04-2014 6587 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1197 [640x480]

    puis une autre nettement plus longue et verticale

    gorges-du-Destel-04-2014 6590 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1203 [640x480]

    pour arriver à une bifurcation, soit suivre le balisage marqué sur un rocher : les "crêtes" et rejoindre le GR 51 (parcours facile)

    soit suivre "Destel" et redégringoler dans le lit du torrent  par un sentier ultra raide. Nous avons emmené les casques d'escalade, on va les mettre, précaution jamais inutile sur ces passages étroits où un caillou a vite faite de rouler.

    gorges-du-Destel-04-2014 1205 [640x480]

    re-descente dans le lit du torrent

    gorges-du-Destel-04-2014 1208 [640x480]

    et cheminement désormais un peu plus difficile que la dans première partie

    gorges-du-Destel-04-2014 6603 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1213 [640x480]

    gorges-du-Destel-04-2014 1221 [640x480]  humm superbe ce passage...mais oui ça passe

    gorges-du-Destel-04-2014 6607 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1227 [640x480]

    encore ....

    gorges-du-Destel-04-2014 6613 [640x480]

    un peu lisse mais en se transformant en ventouse on y arrive

    gorges-du-Destel-04-2014 1229 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1234 [640x480]

    plus haut le lit du ruisseau redevient civilisé et nous rejoignons le sentier qui passe juste en dessous du village de Broussan, rejoignant le GR 51 et le col du Corps de Garde

    gorges-du-Destel-04-2014 1240 [640x480]

    le cheminement sur le GR est facile, vue sur la rade de la Seyne et de Toulon

    gorges-du-Destel-04-2014 1247 [640x480]

      lavataire [640x480]

    lavataire maritime (rare et protégée)

    gorges-du-Destel-04-2014 1253 [640x480]

    tulipe sylvestre

      Coup de zoom sur le château d'Evenos, nous quittons le GR pour un sentier discret qui tombe littéralement dans les gorges,

    gorges-du-Destel-04-2014 1258 [640x480]

    en pierrier très pentu  et vertigineux

    attention0

     

    gorges-du-Destel-04-2014 6661 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1264 [640x480]

    il arrive sur une étroite corniche

    gorges-du-Destel-04-2014 1268 [640x480]

    où il nous faut descendre le long de la corde sur une minuscule vire très exposée

    gorges-du-Destel-04-2014 6667 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 6669 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1270 [640x480]

    la grotte du Destel, le château du Diable,

    la visite...ce sera pour une autre fois et rien que pour ça de façon à prendre le temps d'admirer ces merveilles de la Nature.

    Passage super délicat au dessus de l'Arche d'Alliance, pas plus d'un mètre de large

    gorges-du-Destel-04-2014 1278 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 6675 [640x480]

    en face de la grotte Monnier

    grotte Monnier [640x480]

    et au bout de l'étroite arche, descente en corde

    gorges-du-Destel-04-2014 1280 [640x480]

      gorges-du-Destel-04-2014 1282 [640x480]

    et voilà, l'Arche vue d'en dessous

    gorges-du-Destel-04-2014 1288 [640x480]

    L'Arche d'Alliance

    suite de la descente, pour arriver sur un sentier de chèvres qui nous ramène dans le lit du Destel proche du départ

    gorges-du-Destel-04-2014 6680 [640x480]

    et avec un sourire radieux . 

    Retour par le lit de la Reppe en veillant à ne pas manquer le gué pour rejoindre la voiture.

    gorges-du-Destel-04-2014 1290 [640x480]

    alpinisme005

    Une rando sportive d'environ 15 à 17 km, sans précision car le GPS traceur a perdu le signal plusieurs fois, et d'un cumul de dénivelé positif de 550m.



    7 commentaires
  •  

         Le sommet de Garlaban, gros mamelon, est orné d'une croix géante, elle se voit de très loin et tous les randonneurs qui marchent dans le massif y sont venus au moins une fois, ne serait ce que pour admirer la vue sur la vallée.

    Depuis le col de Garlaban, un ou deux sentiers bien marqués permettent d'y accéder facilement.

    Nous, nous aimons bien les sentiers "tordus", ceux pas très connus, pas souvent balisés et/ou présentant quelques passages ludiques. Ce sera encore le cas aujourd'hui lors de cette petite rando sportive.cool

    La croix de Garlaban

     

    Garlaban, la croix de Garlaban

    toutes les images sont cliquables pour agrandissement

     

    attention0

     

    Attention une grande partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

     

    - pas assez d'expérience en rando-escalade et passages aériens non sécurisés

     

    - vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

     

    - pluie

     

    - crainte du vertige

     

    - pas de chaussures de montagne adaptées 

     

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

    Le départ se fera de Lascours au début du sentier des Dansaïres que nous remonterons jusqu'à la source des Barquieu.

    Dans ce vallon, pour retenir la précieuse eau du ruisseau, l'homme y a creusé des petits bassins de rétentions, d'où son nom...barquieu.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Ce sentier, très beau, longe le vallon de Garlaban, d'abord dans une zone large où visiblement, il y a quelques décennies, l'homme cultivait ces terres pentues et avares, de belles restanques y sont encore visibles avec des ruines de bergerie, par çi, par là.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     le vallon de Garlaban, au dessus de la plaine de Lascours

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Montée régulière, sans aucun répit mais malgré tout pas trop dure.

    Garlaban, la croix de Garlaban

    les falaises des Dansaïres sont sur notre gauche,  creusées de grottes et cavités pour la plupart difficilement accessibles

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Un replat et c'est l'arrivée au bout du vallon, complètement sauvage et bordé de falaises lisses et verticales, dégoulinantes de l'eau des collines qui suinte de partout en ce moment.

    La source des Barquieu coule abondamment et noyant  le sentier, se jette dans le vallon en une belle cascade

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Direction la grotte dite, du Midi, ou du Papé, selon les envies, nous suivons le sentier jaune de gauche qui file vers le col de Garlaban, et rapidement, nous le quittons pour une sente qui grimpe rude vers la grotte, aucun balisage mais il est  assez évident ...quand on sait où se trouve cet abri sous roche, pas toujours visible selon où on se trouve.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     basse et  bien dissimulée, on ne voit la grotte qu'au dernier moment en arrivant.

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Nous comptions pique niquer ici,  mais l'herbe est mouillée, de grosses gouttes d'eau coulent de la voute et le soleil se cache, timide, derrière les nuages.

    Nous décidons de continuer, la pause ce sera pour plus tard.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     en dessous de nous, le vallon de Garlaban, les falaises des Dansaïres et tout au bout, Roquevaire.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Une fleur, une seule, une Molène donne de la couleur à la végétation rustre et piquante des lieux.

    Nous allons grimper à la croix de Garlaban, par un petit pas d'escalade, la sente qui y amène est assez facile à trouver, le premier "mur" par contre est assez haut

    Garlaban, la croix de Garlaban

      et demande une belle enjambée pour accéder au pierrier,  ensuite un contournement de roches et d'arbustes permet d'arriver au pied d'une belle cheminée dissimulée

    Garlaban, la croix de Garlaban

     les mains doivent être sorties des poches

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Nous grimpons l'un après l'autre et surtout pas en ligne , un caillou peu rouler facilement

    Garlaban, la croix de Garlaban

     les prises sont bonnes mais pas toujours faciles à trouver

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Allez, encore un effort

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Nous débouchons par un étroit goulet à quelques mètres de la croix

    Garlaban, la croix de Garlaban

     et de la belle, et bien préservée, table d'orientation.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     mais le vent frisquet et la transpiration nous incitent à redescendre, nous choisirons là aussi  un passage "tordu" pas du tout recommandable aux "non chèvres".

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Plus bas dans la direction du Pin vert, sur une croupe, le soleil, qui daigne enfin se montrer, fait briller une roche percée.  D'ici, l'endroit semble approprié pour que nous y fassions notre pause, allez, on y va !

    Garlaban, la croix de Garlaban

     avec la photo qui s'impose

    Garlaban, la croix de Garlaban

      vue panorama sur le mamelon de Garlaban et la cheminée par laquelle nous sommes montés, la grotte du Midi est à peine visible, pour qui connait.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     Nous revenons par un sage sentier vers la source des Barquieu  où nous rencontrons deux lectrices de ce blog, puis, en suivant le balisage jaune qui file vers la corniche du grand Vallon nous rejoignons le sentier qui dévale vers la Plaine de Lascours.

    Garlaban, la croix de Garlaban

     très beau sentier qui offre une belle vue sur les falaises des Dansaïres

    Garlaban, la croix de Garlaban

    et de superbes couleurs automnales

    Garlaban, la croix de Garlaban

    vers le bas, l'humidité de fin d'après midi rend les roches glissantes, prudence.

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Nous rejoignons le bas du sentier des Dansaïres et le parking.

    Garlaban, la croix de Garlaban

    Petite boucle de seulement 8,4km et d'un cumul de dénivelé positif de 630m.

    La croix de Garlaban

     


    2 commentaires