•  

        Au début décembre dernier nous avions posé notre petite crèche traditionnelle dans les calanques, cette fois ci c'était dans un creux de la méconnue baume de la Mounine, face nord du rocher st Michel.

    Mi janvier, il nous fallait l'enlever.

    Nous n'allons pas nous contenter d'y aller en direct, ajoutons y quelques beaux passages et par la même tant que nous y sommes, quelques petites difficultés.

    Au programme, le sentier du Président au départ du Mont Rose, puis au col de Brès, la corniche Salis dite aussi corniche rose du fait des traces de retardant largués par les Canadairs, la Pointe Piazza, le pic des familles, le col Moutte, Béouveyre, col des Chèvres, Marseilleveyre, descente du vallon supérieur de la Mounine, remontée hors balisage vers la baume, puis le sommet du rocher st Michel, pour le retour, nous verrons, en fonction de la forme, des envies et éventuellement de la météo.

    La crèche de la baume de la Mounine

     Au départ de la Madrague-le Mont Rose, le sentier du Président, GR 98, ne présente aucune difficulté, mais offre de très beaux points de vues.

    Le rocher st Michel (2)

    sentier agréable et varié

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

     le doigt de Salomon

    Le rocher st Michel (2)

     petits escaliers taillés dans la roche

    Le rocher st Michel (2)

    étroit goulet "la vierge et ses capucins" (appellation maintenant oubliée semble t'il)

    Le rocher st Michel (2)

     Au col de Brès, nous quittons le GR pour le discret sentier de la corniche Salis qui va rejoindre la pointe Piazza, offrant un beau panorama sur l'ile Maïre, et les Goudes

    Le rocher st Michel (2)

     la corniche Salis et ses rochers roses (effet colorant du retardant utilisé dans les largages des Canadairs)

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

     la pointe Piazza

    A la pointe Piazza, nous rejoignons le balisage jaune qui arrive des Goudes

    Le rocher st Michel (2)

     passage au pied du pic des familles et descente dans les cailloux vers le col Moutte

    Le rocher st Michel (2)

     où nous remontons le long pierrier qui nous amène à Béouveyre balisage marron sud

    Le rocher st Michel (2)

     à Béouveyre nous nous dirigeons vers la brèche balisée en bleu, direction le col des Chèvres

    Le rocher st Michel (2)

     brèche suivie d'un petite cheminée équipée d'un câble, le tout ce matin là est très humide et glissant.

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

     passage rapide au col des Chèvres et remontée vers le sommet de Marseilleveyre, dans le ciel les nuages sont effilochés par le vent, qui va l'emporter? vent ou nuages...

    Le rocher st Michel (2)

     arrivés au dessus du vallon supérieur de la Mounine, notre objectif est en vue, la baume de la Mounine, (tâche marron sur la roche) face nord du rocher st Michel, abri-bivouac de pas mal d'escaladeurs.

    Le rocher st Michel (2)

     la descente dans le vallon supérieur est raide, beaucoup de végétation et pas mal de ressauts à désescalader

    Le rocher st Michel (2)

     puis le point fort de cette descente, le pas supérieur, double mur vertical, les prises y sont mais bien les chercher avant de s'y engager surtout à la descente...

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

     puis belle remontée hors balisage vers la baume, passage sous les branches basses des yeuses et remontées dans les cailloux qui roulent sous les pieds

    Le rocher st Michel (2)

     la baume de la Mounine, spacieuse, mais orientée plein nord, ne voit pas souvent le soleil

    Le rocher st Michel (2)

     démontage de la crèche et récupération des minis santons

    Nous filons vers la plateau sommital du rocher St Michel haut lieu de l'escalade, il n'est pas rare de voir brutalement surgir une tête casquée du bord de la falaise !

    Le rocher st Michel (2)

     pique nique bien abrité du vent frais mais quasiment sans soleil, on ne peut pas tout avoir, du moins pas toujours !

    Le rocher st Michel (2)

     Au premier plan le rocher des Goudes en forme de pain de sucre, en bas Maïre, Tiboulen et le village des Goudes

    Le rocher st Michel (2)

     plein Sud-Est, l'archipel des iles de Riou.

    Nous décidons de rentrer par le sentier du Président en intégralité, pour le rejoindre, il faut descendre du rocher st Michel, nous prenons un sentier connus seulement des chèvres, et encore pas toutes (! yes ) et nous rejoignons rapidement le sentier rouge du vallon de Miougranier puis au dessus des Goudes le GR sentier du Président

    Le rocher st Michel (2)

    Le rocher st Michel (2)

     Remontée au col de Brès par le ressaut du pas Edgard Garrigue

    Le rocher st Michel (2)

     et direction la Madrague par le chemin emprunté le matin

    Le rocher st Michel (2)

    Boucle sportive de 11km500 pour un cumul de dénivelé d'environ 800m.

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

        Ce samedi matin, une très grosse houle d'ouest décourage nombre de bateaux de sortir en mer, houle soutenue par un mistral soufflant à 25/30 nœuds, bref une mer pas vraiment calme c'est le moins qu'on puisse dire.

    Mais voilà nous sommes en gros manque de plongées et pour une fois que nous sommes arrivés à nous réunir, nous n'allons pas rester sur le quai.

        Appareillage de Corail Noir et c'est parti, nous commençons à prendre les vagues dans le nez.

    Direction l'archipel de Riou, nous chercherons sur place un abri pour le bateau en priorité et un site de plongée...par défaut.

    beurkVers les "pains de sucre à Caramassagne, la houle est coupée par Riou mais le vent s'engouffre dans le goulet et prend de la vitesse, laisser le bateau ici sans surveillance c'est être quasiment assuré de rentrer au port à la nage.

    beurkOn va voir vers les arches de Plane, hummm guère mieux et la bouée d'amarrage pour bateaux de plongée à disparu, en tous cas nous ne la trouvons pas, mouiller sur le sable en pente douce ici...même cause mêmes effets...retour à la nage et déclaration de perte de navire.

    Nous sommes prêts à rentrer et terminer la matinée au port autour d'un café quand ...

    frown"et si on allait à la calanque de Pouars? là c'est abrité".

    hochements de têtes résignés...au moins on ne se sera pas fait gansailler* sur le bateau pour rien

    * gansailler...se faire remuer genre "secouez moi secouez moi" pub de boisson à l'orange !

    Allons y, cette calanque est un vrai abri pour les bateaux quand le mistral se déchaine, vraiment idéal, mais pour plonger profond faudra creuser dans le sable !

    Cette calanque a une particularité, un tunnel long mais peu profond s'ouvre directement sur la mer libre, ce sera par là que nous passerons pour aller visiter les lieux.

    Le ressac va entrainer un fort courant en va et vient dans le boyau, on va bien rigoler.

    Ile Plane, la calanque de Pouars

    Ile Plane, la calanque de Pouars

     Mise à l'eau dans la calanque, tout est calme un banc de saupes broute dans les herbiers de posidonies, et ne s'offusque pas de notre présence.

    Direction le tunnel, et dès l'entrée du boyau nous ressentons la poussée de la veine d'eau remuée à l'autre bout par la grosse houle, un coup en avant, un coup en arrière puis une forte accélération...au fil de l'eau quoi !

    Ile Plane, la calanque de Pouars

     De l'autre coté, complètement à l'ombre de l'ile Plane, il y a peu de lumière malgré la faible profondeur, au maximum 30m, en creusant.

    Quelques beaux dentis sont en billebaude, un mérou égaré, une murène affolée ne nous a pas vus arriver, un chapon agacé par la caméra...

    Ile Plane, la calanque de Pouars

    Ile Plane, la calanque de Pouars

    pour le retour, nous revenons par le tunnel, on aime se faire bousculer, et ensuite retour au grand calme dans l'eau limpide de la calanque, tiens une jolie nacre, Pinna Nobilis.

    Allez zou, le résumé en un clip vidéo, c'est ici :

     

    un clic en bas à droite sur le ti'rectangle et la vidéo passe en plein écran

     

    L'ile Plane se caractérise par son profil...plat ! Tout juste 22m en son point culminant, de son vrai nom Calsereigne (la calanque sereine ) nous ici on l'appelle Plane, c'est plus simple et on comprend tout de suite.

     


    7 commentaires