•     Nous sommes déjà venus sur l'archipel des iles du Frioul et comme nous aimons bien prendre le temps de visiter et admirer les divers sites, que ce soit les ruines des forts ou les calanques nous n'avions pas eu le temps de visiter Ratonneau,

    La rando sur Pomègues c'est ici clic...

    Les iles du Frioul sont composées de quatre iles, Pomègues, Ratonneau, If et son château devenu célèbre, et un ilot légèrement enlargué, le Tiboulen de Frioul.

    Pomègues et Ratonneau sont reliées entre elles par la digue Berry qui partage la passe en deux entité bien distinctes, le port de plaisance appelé Port Frioul et la baie du grand Soufre, préservée et  plus naturelle.

    Notre balade assez courte au demeurant se limitera donc aujourd'hui par ce grand beau temps à l'ile Ratonneau, son fort et l'hôpital Caroline, les calanques y sont moins nombreuses que sur Pomègues mais plus grandes.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Nous quittons le port de la Pointe Rouge et Corail noir met le cap sur Port Frioul, traversée relativement courte.

    Moins d'une demi heure plus tard corail Noir est amarré au quai des visiteurs

    Iles du Frioul, Ratonneau

    et abandonné à son triste sort,  il passera la journée en solitaire, en cette saison et en semaine les plaisanciers sont assez peu nombreux à venir s'amarrer ici. C'est la première fois qu'il a plusieurs dizaine de mètres de quai pour lui seul ! cool

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Nous filons vers le fort Ratonneau, en passant devant la Capitainerie, le quai d'Honneur

    Iles du Frioul, Ratonneau

    et l'étonnante chapelle posée sur son caillou

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Pour aller au fort deux chemins possibles, soit par la petite route soit par un sentier dit "difficile" c'est bien sûr notre choix surtout qu'il se limite à une sente qui monte un peu et dont la difficulté se limite aux nombreux cailloux qui roulent sous les pieds

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Mauves (Lavatères arborescentes)

     mais Frioul est réputée non seulement pour ses vestiges et son aridité,  mais aussi pour sa flore variée, en ce presque début de printemps (c'est après demain le printemps !) les fleurs commencent à sortir.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     la fin du sentier difficile

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Giroflées

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Goeland Leucophée... gabian aux pattes et bec jaune

      visite sous l'oeil vif et inquisiteur des gardiens de l'île, les gabians, ils sont partout  !

    Iles du Frioul, Ratonneau

     En arrivant sur le plateau du fort, nous avons une vue panoramique sur Port Frioul et à droite la calanque de Morgiret

    Les vestiges du fort sont devant nos yeux, bétons et ferrailles rouillées abondent

    Iles du Frioul, Ratonneau

    croix de béton armé, abri à munitions non terminé ou leurre de cimetière pour éviter les bombardements ?

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Réalisé initialement sous Louis XIV le fort a été reconstruit, agrandi et modifié plusieurs fois et principalement sous l'occupation allemande par ajout massif de béton armé.

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     porte datée de 1886/1889

    Iles du Frioul, Ratonneau

     galeries pour abri à munitions, un olivier, l'arbre de la paix, y a poussé...ironie de la Nature

    Iles du Frioul, Ratonneau

     La vue s'ouvre sur 360° dont Marseille au loin avec la Bonne Mère sur sa colline, et au premier plan, l'Hôpital Caroline .

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Seules les constructions en pierre de taille ont résisté aux outrages du temps et des embruns salés

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Une route permet d'accéder rapidement à l'Hôpital Caroline, nous lui préférons un sentier qui descend en bord de mer coté Ouest et qui passe au dessus de la calanque de port de Banc

    Iles du Frioul, Ratonneau

     De nombreux arbustes aux milliers de fleurs jaunes jalonnent les bas cotés, Lotier faux Cytise

    Iles du Frioul, Ratonneau

     L'hôpital Caroline est en travaux, (euh je dirais qu'il est "éternellement en travaux" ) et non accessible au public non autorisé comme on dit.... passons notre chemin, dommage !

    sarcastic L’Hôpital Caroline a été construit sur l'île de Ratonneau, au large de Marseille entre 1823 et 1828 par Michel-Robert Penchaud.
    Le but de cet hôpital était d'accueillir les voyageurs arrivant sur Marseille et qui étaient mis en quarantaine notamment lors de soupçons de fièvre jaune.
    La construction répondait à plusieurs préoccupations des services sanitaires :
    · nécessité d'avoir un lieu aéré, car on compte sur le vent pour chasser les miasmes de la maladie
    · proximité de la mer pour faciliter les communications, et permettre de pomper l'eau dont on a besoin pour laver les sols
    · isolement strict, pour la quarantaine
    · facilité de garde et de surveillance.
    Le projet exécuté à partir de 1823 peut abriter 48 malades et 24 convalescents. Tous sont cantonnés dans des quartiers distincts, isolés entre eux, coupés de l'extérieur par une enceinte. Au centre du dispositif, la capitainerie est le lieu d'où l'on peut tout voir, se rendre partout. À mi-chemin entre malades et convalescents, la chapelle visible de tous prend la forme d'un temple grec.

    Parties vitrées entre les colonnes, permettant aux malades d'assister aux offices depuis les fenêtres des dortoirs, son podium sert de sas pour entreposer matériel et médicaments nécessaires aux malades.

     

     Direction la pointe Nord de Ratonneau, le Cap Croix et sa batterie

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Etrange galerie sous la batterie, lavoirs, fours nombreuses ramifications éboulées...

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Le Cap croix qui domine la mer, face à Marseille.

    C'est bientôt l'heure de la pause et vu le beau soleil j'ai bien envie d'une baignade, direction la calanque de l'Eoube dont une partie est super bien ensoleillée, un étroit sentier envahi par les plans de Lys maritimes et d'Asphodèles nous y conduit.

    Inquiète et l’œil mauvais, une gabiane couve son nid,

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Au retour nous verrons l'objet de son attention, un bel oeuf gris, où est passée la mère ?

    Iles du Frioul, Ratonneau

     La calanque de l'Eoube est pour l'instant déserte

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Belle eau cristalline très très tentante...mais glacée, tant pis j'ai dis que je voulais prendre le bain, j'y vais  !

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Nous décidons de revenir au port par la face Est, et contournons la plage st Estève, très fréquentée en été, en face, le château d'IF

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Le Pavillon Hoche, quartier des officiers

    Iles du Frioul, Ratonneau

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Orchis

    Pour terminer cette balade, nous reprenons Corail Noir et nous faisons  un tour de l'ile, sens horaire.

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Remontant le long de Pomègues, nous passons sous la tour de Pomeguet qui surplombe l'actuel centre d'aquaculture

    Iles du Frioul, Ratonneau

     puis le sémaphore sur son rocher perché

    Iles du Frioul, Ratonneau

     les intrigantes calanques du Cap Caveaux

    Iles du Frioul, Ratonneau

     Puis de l'autre coté après avoir traversé la baie du Grand Soufre, nous contournons la pointe Brigantin

    Iles du Frioul, Ratonneau

     pour passer sous le Cap croix puis l'Hôpital Caroline

    Iles du Frioul, Ratonneau

     et retour au port d'attache, la Pointe Rouge.

    Ratonneau, aux iles du Frioul

     

    Une balade d'environ 7 à 8 km pour moins de 200m de dénivelé en cherchant bien les points hauts, mais sur Frioul, on ne vient pas abattre des kilomètres ni du dénivelé, mais musarder en regardant les vestiges, les fleurs, les oiseaux, la mer...

     

    Iles du Frioul, Ratonneau

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

       Les 3 arches du Malvallon mais aussi bien d'autres belles choses encore.

    C'est une rando au parcours corsé et varié que j'ai concocté aujourd'hui, à savoir au programme,

    - l' escalier des Géants dans le vallon de Callelongue, la grotte st Michel d'eau douce, le pas de la Demi Lune, le vallon supérieur de la Mounine, sommet de Marseilleveyre, col de la Selle, le col Sans Nom qui sera le lieu de la pause pique nique, descente vers les 3 arches du Malvallon et juste avant d'arriver au plan des Cailles remontée vers le col de la Galinette et retour par le jaune jusqu'à Callelongue.

    De quoi se faire un petit plaisir.

    Départ de Callelongue, puis nous enfilons l'avenue des Pébrons qui rectiligne, nous emmène rapidement à pied d’œuvre dans le vallon de Callelongue, devant nous de gauche à droite, le rocher st Michel et ses grottes, les Lames et son pas de la Demi Lune, le rocher des Goudes.

    Etant plus en avant, la perspective montre le rocher des Goudes plus haut que le rocher st Michel, mais en réalité c'est le contraire...

    Calanques, les 3 arches...

     Quelques passages "délicats" demandent de respecter les consignes suivantes

    attention0

    Attention cette rando peut être DANGEREUSE et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages aériens

    - pluie ou vent violent

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures  adaptées

    - présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     Le vallon de Callelongue se rétrécit très vite et s'enfonce en grimpant dans un étroit goulet où mettre les mains devient vite indispensable

    Calanques, les 3 arches...

     quelques chaos rocheux à escalader facilement

    Calanques, les 3 arches...

     et c'est l'arrivée devant mur parfaitement lisse...en apparence, en effet de toutes petites entailles permettent de passer, il suffit juste de bien poser le premier pied. Un itinéraire bis est prévu sur le coté droit, marqué en pointillé jaune.

    Calanques, les 3 arches...

     L'escalier des Géants c'est une toute petite grimpe de mise en condition, mais à  ne pas négliger, surtout le matin tôt, la roche est souvent humide, donc glissante.

    Calanques, les 3 arches...

     Après jonction avec le sentier rouge, nous remontons sur une courte distance le vallon de Miougranier (miougranier... mille graines, la grenade, le fruit... bien sûr ! )

    La grotte Bouvier ouvre sa grande "bouche", en regardant attentivement et sous un certain angle, on y voit les amygdales, la Gazelle m'a donné envie d'y aller grimper un de ces jours, juste pour le plaisir.

    Calanques, les 3 arches...

     Suite sur le sentier jaune qui grimpe à droite et nous arrivons à la grotte st Michel d'eau douce, nous n'y resterons pas longtemps, nous connaissons bien toutes les grottes du rocher un article y a été consacré il y a déjà un certain temps, c'est ici, clic.

    Calanques, les 3 arches...

     les grandes orgues de la grotte, au fond vers la gauche

    Calanques, les 3 arches...

     Direction le sud par l'étroite corniche, nous passons sous la grotte de l'Hermite sans y entrer

    Calanques, les 3 arches...

     et pressés d'y arriver nous filons vers le pas de la Demi Lune, le temps est parfait pour y passer, pas de vent et rocher bien sec,

    Calanques, les 3 arches...

     Devant nous les Lames des Goudes, dentelles de roche

    Calanques, les 3 arches...

     le sentier est étroit et aérien mais parfaitement stabilisé,

    Calanques, les 3 arches...

     chacun son tour

    Calanques, les 3 arches...

     pour en profiter pleinement, et prendre le temps de s'arrêter et faire le plein de sensations

    Calanques, les 3 arches...

     les pas de la Demi Lune s'ouvre plein Est, une rafale de vent traverse la fenêtre avec force

    Calanques, les 3 arches...

     ça décoiffe !

    Calanques, les 3 arches...

     Belle vue aérienne sur l'archipel des iles de Riou

    Calanques, les 3 arches...

     calée au pied de la paroi et exposée plein Est, la rare végétation a ici un peu d'avance.

    A partir d'ici nous allons suivre un de nos "sentiers gardés secrets", il va nous emmener directement dans le vallon supérieur de la Mounine,

    Calanques, les 3 arches...

     première asphodèle de la saison

    Calanques, les 3 arches...

     quelques vires aériennes bien exposées

    Calanques, les 3 arches...

     une cheminée à monter, une autre à descendre

    Calanques, les 3 arches...

     Et nous rejoignons le vallon supérieur de la Mounine  pour passer le ressaut du Pas Supérieur, pas difficile à condition de prendre par le bon endroit !

    Calanques, les 3 arches...

     là aussi, chacun son tour

    Calanques, les 3 arches...

     la remontée du vallon supérieur est sans problème quoique rude, derrière nous le rocher st Michel et la baume de la Mounine là où nous avions posé notre crèche traditionnelle, clic ici pour la balade.

    Calanques, les 3 arches...

     remontée vers le sommet de Marseilleveyre, les ruines de la vigie

    Calanques, les 3 arches...

     la grande croix qui domine Marseille

    Calanques, les 3 arches...

     

    Calanques, les 3 arches...

     La rade et l'archipel des iles du  Frioul, ce sera par ailleurs la rando maritimo-pédestre de demain.

    Nous filons vers le col de la Selle par le sentier bleu qui serpente sur la dorsale rocheuse

    Calanques, les 3 arches...

     puis c'est l'arrivée au col sans Nom, pause pique nique dans les buissons de romarin, au soleil.

    La descente vers les 3 arches se fait par le discret sentier pointillé jaune, qui offre quelques passages amusants et nous évite le grand pierrier

    Calanques, les 3 arches...

    Calanques, les 3 arches...

     Il est trop tard dans la journée pour admirer les jeux de lumière des rayons solaires entre les arches, mais on ne peut pas tout avoir...

    Calanques, les 3 arches...

     Calanques, les 3 arches...

    Descente dans le Malvallon avec quelques arrêts dans nos grottes favorites, voir ici l'article sur les grottes du Malvallon, clic

    Calanques, les 3 arches...

    puis arrivés à la jonction avec le sentier qui traverse le plan des Cailles, nous remontons par un sentier raide vers le col de la Galinette, et rentrons à Callelongue par le sentier jaune, La Gazelle ne cédant pas à ma proposition de repasser par le Pas de La Demi  Lune dans l'autre sens.  (heureusement pour moi ! rire cool)

    Calanques, les 3 arches...

     En vue du sémaphore et de Callelongue il va falloir de nouveau affronter la ville et le bruit après une journée de calme et de solitude dans notre massif des calanques.

    Calanques, les 3 arches...

     Une balade d'environ 10km600 et de largement plus de 750m de dénivelé en cumulé, mais dans les calanques, le plaisir ne se mesure pas au dénivelé et encore moins à la distance parcourue...

    Calanques, les 3 arches...

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.
     Pour les secours composer le 112

     

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires