•  

        La falaise de Céüse est le paradis des escaladeurs, des amateurs de varape, des randonneurs qui n'hésitent pas à sortir les mains des poches pour grimper. Depuis juillet 2013, la petite via ferrata de Céüse est réhabilitée, complètement remise à neuf, c'est une vraie partie de plaisir.

     

    attention0

    Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

    - pas assez d'expérience en rando de montagne et passages aériens

    - vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

    - pluie

    - crainte du vertige

    - pas de chaussures adaptées ni équipement de via ferrata

     

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

     

    Complètement verticale sur plus de 40m avec un passage dans une cheminée, cette via permet d'arriver rapidement sur le plateau sommital, les équipements de via ferrata sont ici indispensables vu la verticalité et la hauteur.

    casque d'escalade

    baudrier cuissard

    longe avec absorbeur d'énergie

    dégaine courte pour se vacher éventuellement le temps d'une photo ou d'une pause.

    gants éventuels

    Cette via nous tentait depuis pas mal de temps, en ce matin de fin Aout, les conditions sont idéales, très beau temps bien sec, pas de vent. 

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0634 [640x480]

    Départ du col des Guérins juste après le village de Sigoyer, le cheminement d'approche de la falaise permet une mise en chauffe efficace, plus de 3,5kms de grimpette assez raide surtout dans la première et la dernière partie.

    ceuse 2806 [640x480]

      La falaise de Céüse vue depuis le col des Guérins

    Le balisage du parcours "spécial via ferrata " est différencié du balisage rando, bleu pour la V.F,  jaune  pour la rando.

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2061 [640x480]

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2064 [640x480]   Impossible de rater le départ de la voie, à condition de bien laisser de coté  tous les départs de voies d'escalade, suivre le bleu et les signalétiques.

      3,5km et plus de 500m de dénivelé plus tard nous sommes au pied de  la V.F.

    Une faille dans la falaise remonte jusqu'au plateau sommital, barreaux scellés et ligne de vie sont bien en place

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2069 [640x480]

      pause, équipement et serrage du baudrier, casque...  et c'est parti  !

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0634 [640x480]

    FILE0004 [640x480]

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2074 [640x480]

      règle de sécurité, un seul grimpeur par tronçon de ligne de vie entre deux points d'ancrage, soit au moins 5m d'intervalle.

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0635 [640x480]

      petit dévers facile à passer,

    FILE0019 [640x480]

    FILE0007 [640x480]

      dans la cheminée, regard vers ...le large

    via2 [640x480]

      Suite à un choc, la mini caméra placée sur mon casque est déréglée, elle "regarde" maintenant un peu trop haut, dommage pour le cadrage.

    FILE0025 [640x480]

      Un petit quart d'heure plus tard c'est le débouché sur le plateau

    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0637 [640x480]

    FILE0029 [640x480]

      avec le sourire !

    heureuse [640x480] résumé en vidéo de cette grimpette la falaise de Céüse est complètement verticale, Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2077 [640x480] Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0639 [640x480] le temps dégagé offre une vue  magnifique Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2081 [640x480]
    Le circuit "normal" de retour  passe par la crête de Lumineuse et les cascades, nous quittons le balissage bleu pour filer vers l'opposé, c'est à dire le pic à 2016m d'altitude et descente par le très beau et sportif  Pas du Loup. Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2083 [640x480] Le plateau commence à présenter son visage de fin de saison estivale, plus beaucoup de fleurs, sauf des gentianes champêtres et des herbes folles Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2085 [640x480]
    gentianes champêtres
    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2087 [640x480]
    Pause pique nique au bord de la falaise, sous un minuscule abri sous roche ombragé. Vols affolés de corbeaux à bec rouge (Craves)
    crave [640x480]
    Le cairn qui marque le sommet, orné des bâtons d'un groupe de randonneurs en pause. 2016m.
    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2090 [640x480]
    Descente le long de la crête jusqu'au sentier étroit  et vertigineux qui passe au Pas du Loup Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2091 [640x480] câbles horizontaux Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2092 [640x480] puis un vertical Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2094 [640x480] Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2095 [640x480] pour arriver sur un sentier humide et très garni en végétation
    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2096 [640x480]
    Aconit paniculé (très toxique)
    longue  vire horizontale
    Ceuse--via-ferrata-28-08-14 0662 [640x480] Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2100 [640x480] Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2099 [640x480]
    chèvrefeuille des Alpes

    Le chèvrefeuille des Alpes est un arbuste dressé d'1 m de haut qui peut atteindre jusqu'à 2 m.

    Ses feuilles caduques, sont pétiolées, grandes, oblongues et velues.

    Les fleurs sont rosâtres à étamines rouges. La floraison a lieu de mai à juillet. Les fruits sont toxiques
    le sentier circule sous la falaise
    falaise1 [640x480] où des grimpeurs sont à l'oeuvre Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2104 [640x480] En face dans une belle lumière,  le sommet de la "petite Céüse", Céüsette. petite Céuse [640x480] Retour au col des Guérins par le même chemin que le matin..mais cette fois tout en descente ! Ceuse--via-ferrata-28-08-14 2109 [640x480] Une rando-escalade d'environ 13km et largement plus de 820m de dénivelé positif alpinisme005
     
     
     

    2 commentaires
  •  

      Extrait de la fiche de lecture de cet excellent  roman paru en avril 2014 chez

    IS Edition

     

     

     

    L'accident – Aux confins de l'indicible

     

    Auteur : Jean-Luc ESPINASSE

    laccident
    Résumé (Cliquez ici pour tous détails et feuilleter le livre sur IS Ebooks) :


    Daniel Montvillard rentre de week-end avec sa femme et son fils lorsqu’un terrible accident, survenu dans de mystérieuses circonstances, brise sa vie.
    Convaincu qu'un événement extérieur a provoqué le drame dont il est le seul survivant, il décide de tout faire pour retrouver le responsable.
    Son enquête l'entraîne alors au coeur de la sombre forêt lozèrienne, dans l'univers inquiétant des romans de HP Lovecraft.
    Il y découvrira un secret terrifiant qui menace l'humanité tout entière, le faisant sombrer peu à peu dans la folie...

    Dans « L'accident – Aux confins de l'indicible », Jean-Luc Espinasse explore de nombreux thèmes d'actualité, ésotériques, ou imaginaires, notamment ceux inspirés de l'univers angoissant des livres du célèbre auteur HP Lovecraft.
    L'ensemble forme un ouvrage au départ intriguant (le décès inexpliqué du fils), puis captivant (la quête personnelle de Daniel Montvillard), et enfin particulièrement troublant avec la découverte... indicible que fait le héros.
    Une chose est sûre, aucun lecteur ne peut ressortir indifférent après avoir lu un tel livre...

     

    L'auteur :
    Après une brillante carrière dans la publicité et la presse quotidienne en tant que Directeur Marketing, Jean-Luc Espinasse décide de s'adonner à sa passion pour l'écriture avec une certaine réussite, puisqu'il a déjà publié trois romans par le passé.


    Cet écrivain basé à Marseille publie chez IS Edition clic son quatrième ouvrage « L'accident – Aux confins de l'Indicible », un livre énigmatique, ésotérique et surtout très angoissant dont il a le secret.
    L'homme qui faisait habilement rêver les gens grâce à la publicité, les fait désormais cauchemarder grâce aux livres...

     

    livre.gif

    Loin de moi l'idée de me faire passer pour un critique littéraire, d'ailleurs, je serais vite démasqué, mais comme pour les autres sujets traités, il s'agit de partager des opinions , des idées , des remarques. Vos commentaires étant toujours bienvenus , ils n'en seront que plus instructifs et constructifs.

    Il ne s'agit pas toujours, voire même assez rarement de romans à la mode, ni le dernier paru, mais tout simplement de ce que je viens de lire , je ne suis pas un accro du dernier prix littéraire et redécouvrir parfois certains auteurs oubliés est un plaisir vrai.

    Polars, thrillers, essais, "vraie littérature", documents historiques, fictions,  tout y passe, ma consommation de bouquins dépassant largement toutes autres consommations personnelles.

    L'opinion que j'en donne n'implique que moi, sans prétention, en se fiant seulement au " j'ai aimé ou je n'ai pas aimé" .


    votre commentaire