• La fable du corbeau et du renard

    revisitée en "parler Marseillais" ! 

     

     

     

    Pour les non initiés du "parler de chez nous",  se référer à mon dico Marseillais en annexe sur la page d'accueil de mon ancien blog "aioli"....... mais attention, il va y avoir du boulot de traduction.

      mouette12.gif

     

    C’était un beau gabian, qui furait les poubelles,

    Car y a plus de poissons au large de Pomègues.
    Il espinche et mate, à la pointe de l ' île,
    dans un trou de rocher, un moulon de bordilles.
    A L’espère, dès l'aube, affamé, fracassé,
    Il se cherche un asseti pour pouvoir mastéguer.
    En fouillant dans le tas, son œil est attiré,
    par un toc de camembert, qui sert à broméger,
    hélas, il était dur et à l ' intérieur vide.

    Je peux bien se dit-il me gratter l' embouligue,
    et comme l'on dit : « qui a bien dormi a dîné »,
    Il monte dans un pin pour faire un pénéqué.
    Arrive un calu, fin comme une esquinade,
    qui avait les boyaux mêlés comme une rague.
    En découvrant l’oiseau et son toc de fromage,

    aquelo empego, dit-il, cela est bien dommage,
    Je pourrais bien me faire péter le bédélé,
    moi, qui n’ai jamais su pêcher un pataclé.
    Ô gari ? chaspe moi, à moins que je ne rêve,
    car de te voir ainsi, les yeux me parpelègent,
    tu es vraiment le plus beau de Marseille à Cassis,
    Si je ne t 'avais vu, je serais mort d'estransi,
    si tu chantes aussi bien que ta robe est jolie,
    mes esgourdes croiront ouïr...tè vé...Pavarotti.
    Le gabian sur sa branche, de rire s'estrasse,
    aquêu cabot, qui pour manger s'escagasse,
    j'ai aussi faim que lui et voudrais bien charcler,
    mais au lieu de baffrer, je vais bien m'esclaffer.
    il lâche le camembert moisi que le stassi achoppe,
    comme un cacou d'Endoume qui frotte sa minotte,
    et part en cavalant, comme un petit boumian,
    qui a chipé vingt ronds au bain des Catalans.


    Moralité.

    Si un jour, par un nervi, tu te fais pessuguer,
    ne soit pas le couillon qui est toujours aganté.
    Tu bromèges un peu... comme avec les girelles,
    Et tu attends que ça pite... pescadou de Marseille ! 

     


    100x65-c-d6e1ff-copie-1.png

     

     

     


    5 commentaires
  •  

       En cette fin juin, dernier jour de notre virée en Devoluy, notre choix s'est porté sur une rando-escalade, le pic de Céüse en passant par la cheminée de la Via Ferrata.

    Toute petite Via, peu fréquentée, verticale et courant dans une cheminée qui permet d'accéder rapidement sur le plateau, dans le vallon d'Aiguebelle.

    La marche d'approche est longue, environ 3km et plus de 450m de dénivelé, mais ce parcours combine rando et Via Ferrata, le seul ennui, s'il y en a un, c'est de porter sur tout le parcours le matériel de Via, absolument indispensable., casque, baudrier, longe avec amortisseur, dégaine et gants.

    Départ du parking situé tout près de l'auberge des Cavaliers et nous attaquons immédiatement la grimpette vers la crête des Guérins 

    Via ferrata au pic de Céüse

    La montée est silencieuse, la chaleur commence à monter...elle aussi ! 

    Via ferrata au pic de Céüse

    arrivés après de nombreux lacets sur le sentier qui longe le bas des falaises, un rapace, haut perché, nous surveille du coin de l’œil.  

    Via ferrata au pic de Céüse

     en face, le massif de Céüsette pointe vers le ciel et les ardents rayons du soleil

    Via ferrata au pic de Céüse

    Et voilà, nous sommes au pied des falaises, au lieu dit "les Scies" du fait des longues stries laissées par les différents oxydes sur la roche blanche 

    Via ferrata au pic de Céüse

     Nous continuons en direction du Pas du Loup (sans y aller) en suivant le balisage spécial Via Ferrata, qui bientôt grimpe rude pour aller se coller directement au pied du rocher, c'est là, nous y sommes.

    Une minute de repos pour souffler, puis nous nous équipons.

    attention0

     

    Complètement verticale sur plus de 40m avec un passage dans une cheminée, cette via permet d'arriver rapidement sur le plateau sommital, les équipements de via ferrata sont ici indispensables .

    casque d'escalade

    baudrier cuissard

    longe avec absorbeur d'énergie spécial via ferrata

    dégaine courte pour se vacher éventuellement le temps d'une photo ou d'une pause.

    gants éventuels

    Via ferrata au pic de Céüse

    Courte mais belle Via très bien équipée, l'engagement vertical est immédiat

    Via ferrata au pic de Céüse

     La Gazelle garde un léger espace entre nous et me suit

    Via ferrata au pic de Céüse

    changement de pied, les appuis sont placés des deux côtés de la deuxième cheminée, plus étroite, attention, au seul endroit où on peut se poser sur la roche, pousse une belle ortie très agressive ! 

    Via ferrata au pic de Céüse

     l'ascension est rapide, la vue se dégage très vite

    Via ferrata au pic de Céüse

    une étroiture avec un nouveau changement de bord 

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

     et c'est l'arrivée sur le magnifique plateau d'Aiguebelle

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

     le soleil ardent est contré par un vent léger, l'herbe est tendre et verte, les fleurs abondent...bel endroit !

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

     Œillets de Dieu 

    Via ferrata au pic de Céüse

     Nous remettons le matériel dans le sac, et filons vers les marais de Raux en suivant le sentier qui descend dans le vallon du ruisseau, à sec, d'Aiguebelle

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

     la sente vire vers la droite, nous sommes au bord de la falaise, le grand entonnoir qui s'ouvre devant nous est la cascade d'Aiguebelle, qui sera bien mieux visible d'en bas.

    Via ferrata au pic de Céüse

    Via ferrata au pic de Céüse

     Centaurée

    Via ferrata au pic de Céüse

     Bifurcation, tout droit retour direct, à droite direction les marais de Raux en longeant le mince cours d'eau qui s'en écoule et tombe lui aussi plus bas par une cascade que nous verrons plus tard

    Via ferrata au pic de Céüse

    Arrivés sur le plateau, le pic de Bure, majestueux couvre le champ de vision, la prairie immense est complètement fleurie 

    Via ferrata au pic de Céüse

    nous contournons le marais en veillant à ne pas y pénétrer et nous arrivons sur la crête des Lumières en traversant le fin cours d'eau de même nom 

    Via ferrata au pic de Céüse

    Direction, le sentier des cascades qui circule au pied de la falaise, pour redescendre, le sentier est escarpé, probablement peu parcouru car la végétation y est envahissante 

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

    descente raide dans les Lazers géants et odorants 

    Via ferrata au pic de Céüse

    quelques bouts de cordes aident à la descente 

    Via ferrata au pic de Céüse

    Via ferrata au pic de Céüse

     puis c'est la cascade des Lumières, un peu d'eau y coule dans un agréable glou-glou

    Via ferrata au pic de Céüse

     Via ferrata au pic de Céüse

     une grenouille attend sagement notre départ "si je reste immobile, ils ne me verront pas" ! 

    Via ferrata au pic de Céüse

    le sentier revient vers le point d'accès aux falaises,  la cascade de Raux et celle d'Aiguebelle sont à sec, nous continuons

    Via ferrata au pic de Céüse

    et par les lacets pris ce matin à la montée, nous revenons au point de départ 

    Via ferrata au pic de Céüse

    Via ferrata au pic de Céüse

    Une rando-escalade de 10km200 pour un dénivelé d'environ 650m.

     

    Via ferrata au pic de Céüse

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires