• Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     

     Retour dans nos chères calanques pour une rando courte mais musclée !

    Quand on dit marseilleveyre, il faut préciser s'il s'agit de la petite calanque ou du sommet, aujourd'hui ce sera le sommet.

    Le pas de la Cabre est un ressaut difficile à passer quand on est trop petit ou quand la roche est mouillée, mais il existe un passage assez délicat mais qui ne demande pas de grimper sur le mur lisse de la roche.

    Parking de la voiture au bout de l'avenue de la Grotte Rolland, puis direction le vallon des Aiguilles et ses falaises qui semblent infranchissables

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     la sente grimpe raide dès le début, une "fenêtre" dans les pins donne une belle  vue sur la rade sud

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    les hautes murailles sortent leurs têtes de la forêt 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    petit aller-retour au Trou de la Lune et nous revenons à notre affaire... 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    la montée dans le vallon des Aiguilles commence, ce vallon porte bien son nom 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    un replat et nous arrivons dans le cirque des Aiguilles, falaise semi circulaire hérissée de pitons rocheux

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    le pas de la Cabre est là, un mur où seules quelques petites encoches permettent quelques prises pour s'accrocher, mais il faut bien s'étirer... 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    et voilà,

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    La Gazelle prudente quant à son genou tout neuf et encore "en rodage" préfère passer par le contournement et arriver par une étroite corniche où les petits cailloux roulent sous les pieds 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    puis c'est la remontée dans le vallon étroit et pentu, le pierrier est laissé sur le côté pour éviter trop de descente de cailloux et pour grimper par la roche plus franche du côté

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     petite inclinaison sur la droite pour prendre la cheminée d'aragonite, belle roche dure et rouge,

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    si la grimpette est rude, les prises ici sont excellentes 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    à mi hauteur du couloir d'aragonite nous filons sur la corniche Marius en plein cœur du cirque des Aiguilles  

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    sentier souvent en balcon étroit et vertigineux  

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     suivi d'une corniche très aérienne 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     et la grotte Marius (dite aussi grotte de la Colonne) est là, bien cachée dans une végétation abondante 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    vue sur la rade sud depuis le cirque des Aiguilles 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    La grotte est ornée de grandes et belles orgues, en son centre une énorme base rocheuse est certainement tout ce qu'il reste d'une immense colonne effondrée depuis des siècles

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    la voûte très haute est en coupole 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     des cascades de calcaire en ornent les parois

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    ici les reliefs d'un repas de l'homme préhistorique !  une hache de silex et un bout d'os...

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     sur l'extérieur, une sorte de four solaire, les premières asphodèles étirent timidement leurs pétales

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     mais la grotte de la Colonne n'est qu'une étape, nous reprenons en sens inverse la corniche Marius et revenons dans le couloir d'aragonite

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    pour arriver, assez vite au col des Chèvres où le vent nous prend en écharpe. 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Vue sur les iles, Riou, Plane et les Congloues

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    Après réflexion, le vent violent nous fait renoncer à aller à la Tête du Trou du Chat comme prévu initialement, cette tête étant exposée à tous les vents, notre pause y serait peu agréable , nous prenons le sentier balisé bleu qui monte au sommet de Marseilleveyre

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    avec ses petits ressauts à passer 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    les ruines de la vigie de Marseilleveyre 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    la vue sur Marseille 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    la croix qui domine la ville du haut de ses 427m. Bien entendu, un pauvre imbécile a cru intelligent de la taguer...connerie quand tu nous tiens ! 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     nous faisons notre pause côté nord, bien abrités du vent de sud-est qui donne de belles rafales, puis l'inévitable photo depuis le trou dans le mur de la vigie avant de penser à redescendre.

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Descente par le sentier face nord, triple balisage bleu-jaune-rouge, nous suivrons le rouge jusqu'à sa rencontre avec le sentier noir qui nous ramènera au point de départ

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     Marseilleveyre par le pas de la Cabre

     nous quittons le bleu, puis le jeune et nous restons sur le rouge, en corniche jusqu'au petit carrefour situé sous le col de la Selle

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    et retour par le noir, fin de belle rando. 

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    Marseilleveyre par le pas de la Cabre

    Une belle boucle, courte mais sportive d'environ 6km pour un cumul de dénivelé de 500m.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Siou Blanc, les Bidoufles et la baume de LumeSainte Baume - Le pas de Brancaille, le pas de la Cabre »

  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Avril à 10:16

    Tu m'as fait rire avec ton "Et voilà !!!" C'était fastoche non ? En tous les cas, j'adore quand vous faites les calanques, toujours un régal pour les yeux ! Bises et bon début de semaine.

      • Lundi 1er Avril à 12:28

        coucou Monique

        je trouve que à chaque année qui passe la roche est de plus en plus difficile à escalader, c'est étrange !

        peut-être que le sol est de plus en plus bas et les parois de plus en plus verticales...ce doit être ça. cool

        Bisous amie, prends soin de toi

        jluc

    2
    francis
    Mardi 2 Avril à 11:41

    Salut j.luc , superbe rando dans mon jardin . Cette partie des calanques reste encore sauvage pour le moment .

    A bientôt sur les sentiers  amitiers  a Yvette . Francis

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :