• Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Petite balade dominicale sur les rives de la Durance, du côté de moun païs d'enfance.

    Je comptais trouver un petit peu de fraîcheur au bord de l'eau, la chaleur écrasante a eu raison de mes velléités de randonnée. 39° vers 14 h00 !

    La voiture est garée à l'ombre près du bassin de Saint-Christophe, pour rejoindre la Durance, soit je prends la route où ça circule fort, soit le grimpe dans la colline pour faire un grand détour qui va m'éviter du goudron et des bagnoles.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    détour qui me fait revenir sur le bras de canal qui alimente le bassin, après avoir contourné une vigne, je trouve le pont

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    paysage paisible, pas encore tout à fait écrasé de chaleur

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    je débouche dans le grand carrefour des routes, je m'engage sur le pont de la route de Cadenet qui me laisse apercevoir les anciennes piles du pont (contemporain à celui de Pont de Mirabeau) 

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    je m'engage sur le sentier et la Durance se trouve à ma gauche

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Plus loin j'entre sous le couvert d'une petite forêt, là, le puits caché sous son manteau de lierre me dit que j'approche des vestiges du château

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    impression confirmée par l'allée de platanes 

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    sur une petite butte de poudingue les ruines du château s'élèvent majestueusement laissant apparaître aux yeux du visiteurs, les deux étonnantes cheminées, une par étage, suspendues dans le vide depuis des siècles.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    le sol où je suis est netement plus haut qu'à l'époque du château, il ne suffit que de constater la hauteurs des archères 

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    et l'enfoncement dans le sol des piliers de la structure, ici les vestiges d'une voûte sont à moins d'un mètre du sol.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson 

    Détail des décorations sculptées dans les colonnes de la cheminée

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    au sud de la butte, la suite des ruines

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson 

    avec la dangereuse ouverture de la citerne bâtie dans les sous-sols. Une petite ouverture dans la maçonnerie, un peu plus loin, laisse deviner la grande taille de cette citerne.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson 

    plusieurs mètres de profondeur, le malheureux qui y tomberait ne serait pas près de retrouver indemne, la sortie.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    fenêtre avec banc de pierre

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    rainure pour le système de fermeture de la grande porte (pont-levis ?) 

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    muraille d'enceinte et sa tour ronde, là aussi le sol est nettement plus haut qu'à l'époque

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    un escalier en paroi et sa porte...

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    là-bas, un étang formé par les eaux d'infiltration de la Durance, paix et sérénité.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson 

    De l'autre côté de l'étang, vers le nord, la Durance.

    De nos jours, la Durance maîtrisée n'est plus qu'une rivière assez large et peu profonde la plupart du temps, mais avant la construction du barrage de Serre Ponçon en 1959, du canal EDF, dit Canal de Provence, la Durance impétueuse et imprévisible était considérée comme un des trois fléaux de la Provence avec le Mistral et le Parlement d'Aix.

    Il est bien probable que pour les petites gens de la terre, la paysannerie, le Mistral et la Durance, malgré leur férocité étaient bien moins craints que le Parlement d'Aix et sa justice faite pour et par les puissants.

    Pour beaucoup, les inondations des terres ou la sécheresse due au vent, étaient moins graves que le risque de pendaison pour des motifs souvent peu importants.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Après ces considérations dont je m'entretiens quelquefois dans mes romans, je décide de revenir à la voiture, écourtant considérablement la rando initialement prévue, la chaleur suffocante ayant eu raison de mon courage pédestre.

    Les rives de la Durance, le château de St Esteve Janson

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Soirées littéraires à Sanary, Saint-Cyr et BandolDevoluy, la cascade de Saute Aure et le vallon des Aiguilles »

  • Commentaires

    1
    alain
    Dimanche 15 Août à 23:06

    Quelle belle balade , un secteur a decouvrir en ce qui me concerne ...

    Quant a la meteo , on en est tous au même point : cloués au sol par la chaleur 

    Vivement la fraicheur...

    2
    Lundi 16 Août à 07:50

    Il est certain que je ne t'aurais pas suivi dans cette rando, pourtant relativement facile par rapport à celles que tu fais d'habitude, car avec cette chaleur, j'évite un maximum les mouvements ! Allez, bisous et bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :