• Les pierres gravées du Garlaban...

     

    Dimanche 21 février 2016, c'était la balade du mois de notre association les Amis de l'HuVeaune.

    Balade dans le massif de Garlaban à la (re) découverte des pierres gravées par Monsieur Louis Douard artiste aux talents multiples.

    A noter que Mr Douard a exceptionnellement accepté de nous accompagner un dimanche pour commenter cette balade.

    Nous partons du parking du puits de Raimu, petite halte pour donner quelques explications sur l'origine de ce puits tout à fait décoratif et non fonctionnel.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis encore un arrêt, il y en aura beaucoup vu que Mr Douard connait "son" Garlaban comme personne.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Un exemple de rocaille réalisée par des maçons italiens, ils en avaient fait leur spécialité, il y en a beaucoup dans la région. Ici ce faux tronc d'arbre, était en réalité un pilier du portail d'une propriété.

    Une rocaille, c'est du béton travaillé de telle façon qu'il imite quasi à la perfection le bois, naturel ou travaillé en menuiserie.

    Les pierres gravées du Garlaban

    plus loin nous passons devant le mas de Massacan, avec là aussi commentaires sur le rôle de ce mas dans Manon des sources, mais aussi sur l'origine du mot "massacan".

    Les pierres gravées du Garlaban

    Plus haut sous la barre de st Esprit où restent encore quelques vestiges du village-décor créé par Marcel Pagnol (et son fidèle maçon Marius Broquier), Aubignane, dans le film Regain.

    Sur les barres l'arche d'Aubignane, quelques ruines et en bas, dans le haut du vallon de Marcellin, les vestiges de la ferme d'Angèle "la Douloire" et son puits, creusé pour les besoins de la construction des décors "en dur" du village d'Aubignane.

    La  balade du mois de novembre 2015, c'était en ces lieux, voir ici : clic .

    Les pierres gravées du Garlaban

     Les pierres gravées du Garlaban

    le puits d'Angèle, vrai puits aujourd'hui comblé par des pierres, comme beaucoup d'autres (par des imbéciles qui ne respectent rien).

    Les pierres gravées du Garlaban

    Du col d'Aubignane, nous laissons de côté et au loin, le Taoumé et les grottes des pestiférés.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous prenons la piste du Draioulet direction...les gravures.

    Mais en cours de route, de nombreux arrêts avec explications sur la flore des lieux.

    Globulaires, filaires, romarin, messugue, farigoule, chêne vert, et tant d'autre.

    Les pierres gravées du Garlaban

    globulaires

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous écoutons (presque religieusement) Mr Douard qui n'est pas avare de réponses à nos questions.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis c'est l'arrivée sur l'aire choisie pour le pique-nique. Mi ombre, mi soleil, avec du beau temps c'est parfait.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les gravures sont gardées pour la fin, nous reprenons la piste dans le sens de la descente et nous y faisons un long arrêt.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Toutes ne seront pas sur ces pages, il y en a une cinquantaine...à ce jour.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Mr Douard nous raconte sa méthode de travail, ses sources d'inspiration.

    Les pierres gravées du Garlaban

     

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    A la pétanque quand on perd 13 à zéro, il faut baiser Fanny ...c'est ici !

    Une Fanny tellement réaliste qu'elle donne presque envie de perdre...

    Les pierres gravées du Garlaban

    Je ne peux manquer de terminer cette petite expo des gravures par le portrait de Jean Giono, sans qui le succès de Marcel Pagnol n'aurait pas été ce qu'il est.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les adhérents des amis de l'Huveaune remercient chaleureusement Mr Louis Douard pour son travail, mais aussi pour sa disponibilité, sa gentillesse et le partage de son savoir.

     

    Les pierres gravées du Garlaban

     Nous reprenons le chemin du retour en passant par la visite de la grotte du Cerf, puis de la grotte du Plantier dite "grotte de Manon" .

    (et non ...pas de photos de la grotte de Manon, désolé !  he )  

    Les pierres gravées du Garlaban

     Beaux orchis 

    Les pierres gravées du Garlaban

    la grotte du Cerf

    Les pierres gravées du Garlaban 

    les falaises du Draioulet vues de l'intérieur de la grotte du Cerf.

    Retour tranquille vers le col d'Aubignane puis le parking de Raimu par le sentier des Piches.

    Les pierres gravées du Garlaban

      sarcastic  Comment va t-on faire pour se souvenir de tout ce qui nous a été si gentiment expliqué ?

    Les pierres gravées du Garlaban

    Une balade sous un soleil radieux d'environ 11km et un cumul de dénivelé de 403m.

    JLuc.

    « Sormiou, rive droite, rive gaucheMassif de Garlaban, la Baume Sourne - la Parloire »

  • Commentaires

    1
    rihak
    Mercredi 24 Février 2016 à 21:30

    merci pour cette balade dont tu nous avais donné la primeur il n'y a pas si longtemps........mais peux-tu me donner l'explication du mot "massacan" que je ne connais pas ?........et encore félicitations à Mr Douard.......

      • Mercredi 24 Février 2016 à 21:41

        Salut ami

        oui, nous y sommes retournés avec les amis de l'asso en compagnie de Mr Douard que tu as rencontré je crois.

        massacan est le nom qui était donné aux plus grosses pierres dans les constructions des mas, par extension c'est le nom qui a été donné aux maçons italiens devenus spécialistes en la matière. Il est étonnant que ce soit devenu si péjoratif, peut être du fait de sa ressemblance avec le mot "massacre".

        jl

    2
    Pinprene
    Mercredi 24 Février 2016 à 21:34
    Un trés bon moment merciii bises
    3
    lLORIDON gérard
    Jeudi 25 Février 2016 à 07:30

    De véritables œuvres d'art.

    4
    Jeudi 25 Février 2016 à 08:05

    de belles découvertes ces pierres gravées

    a bientôt

    5
    bonneminealix
    Jeudi 25 Février 2016 à 08:05

    Dans le Luberon le "massacan" est celui qui "massacre" tout

    6
    Jeudi 25 Février 2016 à 10:12

    Ce devait être un vrai régal d'écouter Me Douard commenter cette balade ! Et cerise sur le gâteau, vous avez eu très beau temps ! Merci pour ce beau partage. Bisous l'ami.

    7
    nine
    Jeudi 25 Février 2016 à 14:46

    Merci pour cette idée de balade si bien racontée et photographiée.

    le beau temps en plus !!

    Nous allons y aller. cordialement. NB

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :