• Le col st Ser

        C'est une très belle journée de fin septembre, de la chaleur, mais pas trop et surtout pas un souffle de vent. Le temps idéal pour aller sur un de nos sentiers favoris de la face sud du massif de ste  Victoire, le rouge du col st Ser.

    Notre projet était de monter sur les crêtes par le sentier rouge et de redescendre par le sentier vert du vallon de la Tine avec sa variante hors balisage dans le bas du vallon, mais un panneau interdisant l'accès au sentier vert pour risque d'éboulement nous fera changer de parcours de retour...ce sera donc le noir du col Vauvenargues.

    Quoiqu'il en soit, tous les sentiers de  la face sud, hormis le GR, sont des sentiers rudes et raides. Sur une très courte distance, le dénivelé est important.

    Le col st Serla face sud, au niveau du relais st Ser

    Départ du petit parking proche du relais st Ser, la montée jusqu'à l'ermitage  n'est pas la partie la plus amusante du parcours, mais la chapelle st Ser coincée sur sa petite terrasse plantée de platanes muriers vaut bien ce petit sacrifice.

    Le col st Ser

     La tradition veut que l'on fasse tinter la cloche lors de l'arrivée à l'ermitage...

    Le col st Ser

     la grotte et son petit autel

    au Vème siècle, Ser ou Serf, choisit ces lieux pour y mener une vie monastique, il fut décapité par les Wisigoths après lui avoir coupé les oreilles et percé les tympans

    Ses restes furent ensevelis dans la grotte de son culte. La chapelle fut érigée au XIème siècle , aujourd'hui une partie de l'ermitage est ouvert aux randonneurs venant y méditer. Une source, mince filet d'eau, coule à gauche de la chapelle et alimente un réservoir.

    En 1993 un éboulement écrase la chapelle et le refuge, en 2001, le Grand Site ste Victoire finance sa restauration

    Le col st Ser

     la chapelle st Ser avant l'éboulement de 1993

    Le sentier rouge file juste derrière la chapelle, entre un rocher et un arbre, une petite vire pour donner un aperçu de ce qui attend le randonneur et tout de suite le sentier prend de la hauteur, une chaine sécurise la vire courte mais aérienne.

    Le col st Ser

     le balisage est assez discret mais suffisant, et puis... chercher un peu fait partie du jeu

    Le col st Ser

     Tout au bout d'un premier balcon, une autre chaine permet de passer un ressaut vertical, suivi d'une belle vire

    Le col st Ser

     c'est vertigineux et ça grimpe vite, la chapelle n'est déjà plus visible

    Le col st Ser

     pierriers, enrochements et éboulis se succèdent, mettre les mains est souvent indispensable

    Le col st Ser

    Le col st Ser

    très belle vue arrière sur la vallée de l'Arc et le plateau du Cengle

    Le col st Ser

    et ça grimpe...

    Le col st Ser

    un rocher un cairn, un choix,

    à droite le rouge pointillé, plus facile mais plus long qui arrive sous la Bau de l'Aigle vers l'est,

    à gauche, le rouge qui continue vers l'ouest, pour arriver au col st Ser, plus court mais plus raide, ce sera notre choix.

    Le col st Ser

     petite traversée d'un bouquet de yeuses

    Le col st Ser

    Le col st Ser

    pour engager une étroite cheminée relativement facile

    Le col st Ser

    Le col st Ser

    rencontre avec un groupe qui descend, on bavarde quelques minutes et ça repart de plus belle

    Le col st Ser

    le col est en vue, étroit passage entre deux rochers, un cairn et une belle racine le marquent

    Le col st Ser

    et voilà !

    Le col st Ser

    Le col st Ser

    environ 560m de dénivelé d'un seul tenant

    Versant nord, tout en bas le village de Vauvenargues

    Le col st Ser

     nous filons sur les crêtes vers l'ouest, laissant derrière nous la grandiose brèche de Genty

    Le col st Ser

    pour arriver bientôt au col Vauvenargues, nous ferons notre pause pique nique ici sur un étroit nid d'aigle dominant la vallée

    Le col st Ser

    le sentier noir est raide à descendre, beaucoup de petits cailloux le rendent glissant, pas mal de ressauts à désescalader

    Le col st Ser

    Le col st Ser

    une traversée sous les arbres donne l’illusion d'avoir un peu d’ombre mais sans vent la chaleur est intense, une belle fournaise que ce vallon encaissé

    Le col st Ser

    puis c'est la série des trois pierriers, assez difficiles, surtout si on essaie d'éviter de faire descendre des centaines de kilos de cailloux au bas de la montagne.

    Attention, il est important de bien suivre le balisage (hyper discret mais existant) car les pierriers doivent être traversés en diagonale, les suivre vers le bas entraine le randonneur au devant de falaises dangereuses

    Le col st Ser

    le sentier fait changer de vallon plusieurs fois, toujours vers l'est

     Le col st Ser

    derrière nous les parois verticales , terrains de jeux des escaladeurs

    Le col st Ser

    nous rejoignons le sentier marron qui longe le massif d 'est en ouest, et revenons sous l'ermitage  st Ser,

     retour au parking par le rouge déjà pris le matin pour monter .

    Le col st Ser

     les roches taillées comme des lames marquent la base du massif. Nous sommes arrivés.

    Le col st Ser

    Courte mais superbe rando, tout juste 6km500 mais  un cumul de dénivelé d'environ 650m.

     

     

     

    « Le renard des calanques...des newsCalanques, le cap Morgiou »

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Septembre 2014 à 05:37

    Et bien dis donc !!! Je ne risque pas de vous suivre! En tous les cas, superbes photos. Heureusement que l'APN existe pour immortaliser vos exploits !
    Bon chez nous hier, encore des torrents de pluie. Je me demande si cela va s'arrêter un jour. J'ai passé la soirée d'hier à téléphoner aux enfants, petits enfants et amis, car j'étais inquiète, je les savais sur les routes. Mais bon, ils sont tous à l'abri ! Bisous.

    2
    Mardi 30 Septembre 2014 à 06:40

    Bonjour Jean-Luc,

    J'avais eu des difficultés pour trouver le bon cheminement dans la zone pierreuse sous la crête… Sinon, c'est une superbe balade. Autrement, je regrette un peu la disparition des extraits de carte avec le relevé d'itinéraire de la nouvelle version…

    Mi-octobre, je serai à la Ciotat pour une quinzaine de jours, à bientôt peut-être. 

    3
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:19

    Coucou Monique

    en effet j'ai vu hier aux z'infos cette inondation brutale dans la région de Montpellier;

    La Nature se rebelle, peu à peu de toputes les misères qu'on lui fait.

    bisous bisous, portes toi bien.

    jl

    4
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:28

    @Gérard

    salut ami, dans l'ancien blog, j'avais déjà dit que je ne mettrai plus les cartes de certains itinéraires.

    Vois tu, beaucoup les utilisent, et c'est fait pour ça, mais laisser un petit mot me le disant ça fait plaisir et ça fait partie du "partage". ancien blog entre 400 et 600 visites/jour et moins de 5 commentaires par article...y'a comme un décalage. sarcastic

    Mais...je disais aussi que je fournirai la trace.GPX et/ou la carte à ceux qui en feront la demande et en particulier les amis dont bien entendu tu fais partie.

    amitiés

    jl

    5
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:49

    Tu choisi de vivre dangereusement, mais ce sont néanmoins de belles randos que tu nous fait partager

    6
    Mardi 30 Septembre 2014 à 08:59

    Merci Jean-Luc,

    S'il est certain que le fichier de trace peut m'intéresser dans certains cas, l'extrait de carte en tête du billet permettait de comprendre l'itinéraire suivi sans réflexion approfondie ni recherche sur les cartes avant la lecture.

    Je ne comprends pas ta remarque à propos de l'audience de l'ancien site. Le nouveau fait plus ou moins ?

    Amitiés, Gérard

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Samedi 4 Octobre 2014 à 08:54

    @ gérard

    je disais que le ratio lecteurs/commentaires sur l'ancienne formule était faible.

    le nouveau blog est moins lu mais c'est normal d'autant qu'il n'y a plus de recettes de cuisine, ce qui est une grosse part de la lecture de l'ancien

    amitiés

    jl

    8
    Samedi 4 Octobre 2014 à 18:41

    Bonsoir Jean-Luc,

    Pour le genre de sites, les commentaires sont peu nombreux. Nos blogs sont personnels par opposition à collaboratifs. Les portails spécialisés voient beaucoup de commentaires autour des sorties. Mais c'est une autre affaire.

    Le nombre de visites et de pages vues sont nos seules récompenses. Si tu souhaites partager des idées et des réflexions autour de ce sujet, on peut en parler en privé.

    Amitiés, Gérard

    9
    roger
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 07:27

    Bonjour Jean Luc.


    Etant animateur , j'ai espéré  vous rencontrer sur les divers parcours, je n'ai pas encore eu cette chance.Cela m'aurait permis  de vous complimenter pour ces superbes photos. Peut être un jour. En tous les cas merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :