• Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

       

     Les bidoufles de la forêt des Morières, j'en ai déjà parlé dans ces lignes, ce sont ces amas de pierres, parfaitement assemblés et d'une grande régularité qui jalonnent toute une zone dans la superbe forêt des Morières. Ce sont des bornes qui, jadis, servaient à délimiter une propriété, ou un territoire, nous en trouvons de semblables sur le chemin du patrimoine dans le Destel, ces bornes délimitent les territoires des communes d'Evenos et Ollioules. Dans le cas présent, il est probable qu'elle marquaient la propriété de la Chartreuse de Montrieux...probable seulement.

    Tout au long de cet alignement, un sentier y circule, nous l'avons parcouru en partie, aujourd'hui, nous ferons celle manquante. Un peu en dehors de cette zone, mais toujours en limite de propriété, un puits en eau et assez bien caché..eh oui, du coup il n'est pas pourri de saletés jetées par les abrutis en tous genres.

    Nous démarrons cette belle journée (ça ne durera pas, nous avons prévu la veste de pluie ) depuis le parking de la bergerie du Siou Blanc, par la piste nous rejoignons le col des Bidoufles. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     parmi les roches erratiques, les asphodèles commencent à sortir leurs fleurs, sur un terrain passablement labouré par les sangliers. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    La stèle des Maquisards et la citerne enterrée "du Gouvernement" sont dépassés 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     les vaches, sont au rendez-vous au col des Bidoufles

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Nous passons le Pas de la Mort, qui n'a plus rien de mortel, puis avant d'arriver aux portes de Valbelle, nous quittons la piste pour prendre à droite le sentier de l'Ubac

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    du pas de la Mort, la vue sur les Friginiaires de Valbelle

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     le sentier de l'Ubac, file en balcon au dessus du vallon, puis nous arrivons au Sambro dou biou, ce rocher légèrement aménagé pour retenir les eaux de pluie, afin d'abreuver les troupeaux, technique d'anciens, d'un temps où l'eau était rare, précieuse et non gaspillée. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    dans les vasques remplies d'eau verdâtre, des têtards gros comme le pouce, s'ébattent... 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     en face sur le versant de Valbelle, un beau rocher tabulaire émerge de la forêt.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    puis nous arrivons, à l'arche de Garoute, le superbe Pont naturel, qui dans ce sens de cheminement, présente d'abord son énorme pied massif. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    puis laisse entrevoir l'élancement de son arche fine. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     nous passons en dessous, pour rejoindre le rocher qui sert d'impluvium au remplissage du bassin aménagé.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    bassin qui doit être bien poreux actuellement, car malgré les fortes pluies des jours précédents, il y a bien peu d'eau. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Pause ici, dans cet endroit serein et ensoleillé juste ce qu'il faut.

    Maintenant, nous allons remonter, non pas le sentier évident, balisé en vert, mais celui, un peu plus caché, repéré ET 19, le sentier des Bidoufles.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Tout de suite, les premières bidoufles apparaissent

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     le sentier n'est pas évident, le balisage très bien fait, mais il est très facile de le perdre et d'aller...n'importe où.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    Un ressaut jouxte un bel aven profond, une corde attachée à un bout de chaîne sécurise le passage 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Nous sommes en corniche, face aux Friginiares de Valbelle, rapidement, le temps se couvre, des roulements de tambour inquiétants se succèdent, l'orage doit se situer sur Signes, on ne va pas tarder à se le prendre sur la tête, la cadence va s'accélérer.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     Nous quittons le ET19, pour une sente en contrebas, qui file vers le puits des Bidoufles et retour à la piste du Centre.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    Belles tranches de roches superposées, cette région est stupéfiante par la forme toujours étonnante de ses rochers qui semblent posés au hasard, là, par une main géante. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     oui, c'est noir au loin et ça gronde...les vestes de pluie vont être mises à contribution.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    un beau massif de Narcisses, impose tout de même un petit arrêt. 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     la sente perd de la hauteur

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

    le puits des Bidoufles, bien en eau est là, il déborde et visiblement les vaches sont venues y boire... 

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     un bel iris jaune sera notre dernière photo avant de ranger l'APN dans le sac et mettre la veste de pluie, le reste du chemin se fera sous l'eau du ciel, jusqu'à la bergerie, ensuite, sur la route en voiture, ce sera orage, route inondée d'eau boueuse et grêlons sur le bas côté. Une pluie orageuse, brutale et courte comme il y en a souvent en Provence.

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     un balade de 12km250 pour un dénivelé d'environ 350m

    Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     

     Forêt des Morières, le puits des Bidoufles

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

    « Monts de Gigondas, la Dent du TurcLa balades des Amis de l'Huveaune dans les basses gorges du Verdon »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Avril à 07:51

    Une belle ballade, malgré les pluies d'orages ce qui n'est pas fait pour effrayer un plongeur.

     

    2
    Dimanche 9 Avril à 16:59

    Bonjour Jean-Luc,

    As-tu remarqué l'apparition "miraculeuse" de Saint-Michel-de-Maurienne sur le fond d'image satellite de ton relevé de trace ? …

    Amicalement,

    Gérard

      • Mardi 11 Avril à 20:31

        Oh que oui je l'ai vu ! 

        Mais maintenant que tu en fait la remarque, je suppose une intervention "miraculeuse"  d'un certain Gérard !

        rire

        amitiés

        jluc

    3
    CATALANE
    Lundi 10 Avril à 08:02

    Bon, pas trop périlleuse cette fois-ci votre sortie ... Bizarre ! Mais très beaux paysages comme toujours ! Nous hier nous sommes allés randonner en Petite Camargue, au Marais du Cougourlier. Dénivelé : 2 m !!! hi hi hi. Mais c'était magnifique et nous nous sommes régalés. Bisous les amis.

    4
    Francis
    Lundi 10 Avril à 10:31

    Salut comme toujours de très belle rando . La photo des roches superposées est magnifique , elle mérite  d’être en fond d’écrans sur mon ordi .

    A ++        Francis 

      • Mardi 11 Avril à 20:33

        Salut Francis

        tu veux la photo en haute résolution, celle du blog ne supporte pas l'agrandissement;

        bises  à toi et aux filles..Chantal Anne Marie et etc .

        rire.

        jluc

    5
    alcatrez
    Mardi 11 Avril à 23:11

    Sympathique ce remake des "Aventuriers de l'Arche perdue", avec un fil conducteur intéressant et des acteurs agréables à suivre.

    Félicitations à vous deux.

    Cordialement. Alcatrez.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :