• Calanques, le cap Morgiou

         C'est, pour nous, la meilleure saison pour des randos dans nos calanques, encore du beau temps, très beau même aujourd'hui, et beaucoup moins de monde sur les sentiers.

    Le programme:

    au départ de, la cité U de Luminy nous irons au col de Sugiton, puis direction la calanque tout en bas en passant par les falaises des toits, baignade dans l'eau cristalline de Sugiton, puis reprise du sentier par le cap de Sugiton, ses passages "sportifs" et direction Morgiou, traversée du village-calanque pour aller au col du Renard et ensuite tout au bout de l'extrémité du cap Morgiou.  Retour à Morgiou et remontée vers Luminy par le sentier balisé pointillé jaune avec son petit pas d'escalade , la crêtes des Escampons et le parking.

    attention0

    Attention !  une petite partie de ce parcours se situe sur du sentier considéré comme dangereux pour risques d'éboulements et chutes de pierres, cet article est un reportage et non une incitation à la randonnée en passages dangereux. Un sentier bien balisé et sécurisé est indiqué.

    En aucun cas l'auteur de ces lignes ne pourrait être tenu pour responsable en cas d'accident.

    Calanques, le cap Morgiou

    Le cap Morgiou vu du cap Sugiton

    Calanques, le cap Morgiou

    Super beau temps pour cette rando dans ce décor superbe et archi connu, très vite nous arrivons au col Sugiton et filons sur le GR qui circule en balcon au dessus de la mer,

    Calanques, le cap Morgiou

    au point ou le GR bifurque brutalement à gauche vers les treize contours nous tournons à droite et dégringolons dans la ravine entre les rochers élancés qui surplombent les calanques de Sugiton et des pierres tombées

    Calanques, le cap Morgiou

    tout en bas, le superbe "torpilleur" ilot remarquable qui marque la calanque

    Calanques, le cap Morgiou

    la descente demande attention, ce n'est pas de la piste, plusieurs ressauts sont à désescalader, mais faciles

    Calanques, le cap Morgiou

    la sortie de Sugiton et en face notre but, le cap Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

    le sentier file au pied des falaises des toits, grande muraille verticale chère aux escaladeurs des calanques

    Calanques, le cap Morgiou

    nonous quittons le sentier balisé pour nous engager sur le sentier encore bien marqué mais "interdit" à cause du risque de chutes de pierres, il arrive au dessus de la non moins interdite calanque des pierre tombées, chères aux naturistes.

    Calanques, le cap Morgiou

    la calanque des pierres tombées, pour le moment encore déserte, et environ 450 plus haut,  la Candelle et le Candelon surplombent le tout.

    Calanques, le cap Morgiou

    nous récupérons le sentier pointillé rouge et arrivons à la calanque, pour une rapide et  inévitable baignade, l'eau est cristalline et sa température d'au moins 23°... parfait ! wink2

    Calanques, le cap Morgiou

    la mer, tout juste ridée par quelques vaguelettes, le soleil dans l'axe de la calanque...cool

    Nous ne nous laissons pas ramollir par ces lieux enchanteurs et nous redémarrons, pour arriver au cap Sugiton il faut escalader une échelle métallique, bien rouillée, usée mais solide

    Calanques, le cap Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

     vue grandiose sur "le socle"  avec le torpilleur et là haut, la Candelle

    Calanques, le cap Morgiou

     descente du toboggan qui nous fait passer sur l'autre versant du cap, coté calanque de Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

     véritable toboggan, la roche lustrée par le passage de milliers de randonneurs est extrêmement glissante, mais un pin placé au bon endroit offre une aide salutaire

    Calanques, le cap Morgiou

     tout au bout, la calanque de Morgiou, le port de pêche et le village, ilot de vie préservé dans le monde minéral des calanques

    Calanques, le cap Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

    en bas, une "plagette" aux eaux cristallines

    Calanques, le cap Morgiou

    arrivée sur le port par l'escalier royal comme il se doit, 

        Les escaliers de sa majesté Louis XIII


    Quelques marches taillées dans la pierre mais quelques marches qui ont une histoire. Ces escaliers ont été creusés pour que sa majesté Louis XIII puisse aller à la pêche. C'était le 9 novembre 1622 .

    Une madrague était organisée, les thons, piégés dans de grands filets, des seinches, étaient ensuite harponnés par le trident en vermeil de sa majesté. Chaque prise était saluée par les applaudissements enthousiastes d'une foule perchée sur les rochers et venue tout spécialement des quatre coins de la région.

    Le Roi, cette nuit là , alla dormir au château de Mazargues.

    Calanques, le cap Morgiou

     rapide traversée du village pour repartir sur l'autre rive, coté cap Morgiou, par le sentier noir  qui passe tout près de quelques cabanons préservés

    Calanques, le cap Morgiou

     Au col du Renard, direction les ruines du Fortin qui, comme les deux batteries situées sur le cap étaient censées assurer la protection contre les envahisseurs . Nous sommes dans les années 1810/1825 sous Napoléon et plutôt en guerre avec les Anglais.

    Calanques, le cap Morgiou

     dans la brèche où passe le sentier entre les murailles , il y avait un pont levis, sans grande efficacité, puisque...

    Tout au bout du cap, coté sud, une grande anse domine les flots de ses hautes falaises, l'anse de la Triperie, devenue célèbre depuis que l'on connait la grotte Cosquer.

    Grotte Cosquer, dont les immenses salles sont quelques part sous nos pieds.

    Calanques, le cap Morgiou

     Inévitables photos prise sur ce "finistère", là où finit la terre, la pointe sud du cap, 30 m à la verticale au dessus de la mer

    Calanques, le cap Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

    et en arrière plan,  Riou

     Calanques, le cap Morgiou

     Après une pause pique nique à l'ombre chiche des pins rabougris et rabattus par les vents, nous revenons vers le fortin, non sans avoir fait un large détour sur les vestiges des batteries et des fondations de la tour de  vigie probablement jamais achevée

    Calanques, le cap Morgiou

    reprise du sentier noir et belle vue sur l'aiguille de Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

     Calanques, le cap Morgiou

     re-traversée en sens contraire du village et quittant tout de suite le sentier rouge nous grimpons par un raccourci hors balisage et  sportif rejoindre  le sentier jaune pointillé, juste sous le passage de petite escalade équipé d'une chaine

    Calanques, le cap Morgiou

    Calanques, le cap Morgiou

    direction les crêtes des Escampons par le jaune pointillé puis le domaine de Luminy et le parking.

    Calanques, le cap Morgiou

    vue sur Morgiou depuis la crête des Escampons

    Belle rando par un temps exceptionnel en ce début d'octobre, 13km900 et 520m de cumul de dénivelé.

     

     

     

     

     

    « Le col st SerRoman - Ne Lâche pas ma main »

  • Commentaires

    1
    Michel
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 23:39

    Salut Jean Luc,


    En voilà encore une rando "qu'elle est belle"


    Le beau était de la partie,,,tant mieux  que emander de plus !!! .  Merci pour tes info concernant les marmites du garlaban, on s'est bien régalé , on a même eu très  chaud !!!


    Jeudi prochain, on aimerait partir de la Gardiole, monter les Aiguilles de  Guillemin, aller au Cap Gros pour essayer de retrouver les Escaliers,,,je ne me souviens pas très bien de ces fameux escaliers qui mènent à un abri sous roche avec une vue magnifique;;Je ne  les vois pas sur la carte IGN;;;;Tu connais  ? je pense  que oui, aussi, je te remercie à nouveau de me rafraîchir la mémoire.


    Michel 


    Les Godillots de La Destrousse


     

    2
    Samedi 4 Octobre 2014 à 08:09

    Est ce que tu as lu le livre "Voyage aux calanques" de patrick Mouton

    Parmi ses meilleurs, il raconte sa ballade aux calanques en barquette pendants quelques jours

    Tu peux le trouver sur amazone et peut être sur priceminister ou Ebay

     

    3
    Samedi 4 Octobre 2014 à 08:54

    Tout simplement grandiose ! J'adore les calanques. Quelle beauté ! Je vous envie franchement de faire de si belles randonnées. Moi en ce moment j'ai un mal au dos pas possible (deux hernies discales, ça ne pardonne pas), donc repos total et minis balades. Je râle, tu l'imagines bien ! Allez bisous et bon W.E.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 4 Octobre 2014 à 08:56

    @ Michel

    oui je connais très bien ce parcours il y a ça sur l'ancien blog, je t'envoie la doc

    c'est un tout petit abri sous roche juste après avoir descendu les escaliers, à gauche, mais oui , la vue y est superbe.

    amitiés

     

    5
    Samedi 4 Octobre 2014 à 08:57

    @ le vieux scaf

    j'en ai entendu parler de ce bouquin, je vais chercher

    à bientot

    jl

    6
    Samedi 4 Octobre 2014 à 09:41

    @Catalane

    hernies discales...je connais tellement bien ! courage amie, mais rester trop au repos n'est pas "à mon avis" la meilleure solution, marcher léger et sans forcer ...

    bisous, bisous...et patience.

    jl

    7
    Yvette
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:49

    Trop bien la baignade mais la marche  dur dur après le bain !!


    Bises yes

    8
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 15:14

    @ Yvette

    oui, j'y serais bien resté plus longtemps dans cette calanque...yes

    baisers

    jl

    9
    Michel
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 22:01

    Bonsoir Jean Luc,

    Nous avons trouvé ce fameux abri sous roche où nous avons  fait notre pause pique nique et nous avons suivi à la trace ton itinéraire qui part de La Gardiole, Chalabran, les Aiguilles de Guillemin, le Puget, le cap gros, le col de loule,,,,

    Tous les Godillots de La Destrousse se joignent à moi pour te remercier  car ,en plus de cette ,super rando, hier, jeudi, nous avons eu une journée magnifique, on a même eu chaud.

    Amitiés

    Michel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :