• Calanques, le cap Caù

     

     Ce 1er janvier 2019 bénéficie d'un temps absolument superbe, c'est ce qu'il nous faut pour partir prendre un bol d'air et du soleil.

    Direction Cassis où nous garons la voiture, puis la pointe Cacaù, tout là-bas au bout de la calanque de Port Miou.

    Le cap Caù qui lui a donné son nom est une presqu'île qui s'avance largement en mer, dans un décor superbe.

    Nous prenons la piste qui longe les falaises de l'ancienne carrière de pierre de Cassis, en bas, sur notre gauche, les bateaux de plaisance amarrés le long du ponton attendent sagement que quelqu'un vienne les réveiller pour aller ouvrir cette nouvelle année dans une mer superbe.

    Calanques le cap Caù 

    Calanques le cap Caù

     Calanques le cap Caù

     Il nous faut grimper par la piste de l'ancienne carrière, le bord de mer étant interdit, pour rejoindre la bande rocheuse qui sépare Port Miou de Port Pin

    Calanques le cap Caù

     la toujours superbe vue sur la sortie de Port Miou en pleine mer, spectacle dont on ne se lasse pas. 

    Calanques le cap Caù

     nous filons sur cette petite langue rocheuse, passons le Trou du Souffleur, qui ne souffle pas, et c'est bien normal vu que la mer est plate sans aucune vague qui s'engouffre dans la grotte sous marine.

    Calanques le cap Caù

     laissons la calanque de Port Pin sur le côté et filons au bout du monde...

    Calanques le cap Caù

    la baie de Cassis n'arrive pas à se réveiller de cette nuit de fête ! 

    Calanques le cap Caù

    sur la pointe, les ruines des bâtiments de l'ancienne carrière et de la batterie défensive sont toujours en place, ici une maison partiellement écroulée 

    Calanques le cap Caù

     Calanques le cap Caù

    en bord de falaise, les anciennes trémies de chargement des barges sont en cours de restauration, un très beau travail effectué "à l'ancienne" avec chaux et eau de mer. en équilibre au dessus de la mer.

    Calanques le cap Caù

     une paroi de "déversoir" déjà restaurée, et qui ne s'écroulera plus de si tôt et tout à côté, un autre en attente urgente de remise en état d'origine.

    Calanques le cap Caù

     un peu plus loin, les grandes dalles de pierres plates  attendent les adeptes du bronzage, plus ou moins intégral

    Calanques le cap Caù

     nous filons vers les vestiges des bâtiments de la carrière, entre les gros blocs taillés et en attente de chargement

    Calanques le cap Caù

     Le coin "pique nique" des carriers tout près de l'ancienne maisonnette

    Calanques le cap Caù

    Nous passons par le bord de mer  pour rejoindre la batterie du cap Caù, il nous faut juste escalader quelques roches faciles 

    Calanques le cap Caù

     Calanques le cap Caù

     Calanques le cap Caù

    et nous voilà au bout du monde, exactement à l'emplacement de l'ancienne batterie de défense dont les canons gisent au fond de la mer, juste à nos pieds. 

    en face, l'entrée de la calanque d'En  Vau et celle de Port Pin plus à droite. 

    Calanques le cap Caù

    en bas, le rocher gardien des canons, à tout jamais.

    Calanques le cap Caù

     Le soleil commence à se voiler derrière un nuage blanc, mais il ne fait pas froid en ce 1er janvier 2019.

    Calanques le cap Caù

     gros coup de zoom sur le large ou apparaît le phare de Cassidaigne

    Calanques le cap Caù

     Cet édifice est une tourelle construite en 1859 à 7,5 kilomètres au large des côtes de Cassis et se trouve près de la fosse marine portant le nom de Cassidaigne. Il repose sur des fondations immergés et mesure 23 mètres de hauteur. Dans les alentours, les fonds sous-marins sont exceptionnels, la plongée peut s'y pratiquer dans une zone comprise entre 20m de profondeur et...beaucoup plus.

    Calanques le cap Caù

    Après notre longue pause, nous partons terminer le tour de la pointe 

    Calanques le cap Caù

    et passons sur l'emplacement de l'autre batterie, un peu mieux préservée 

    Calanques le cap Caù

    en face, de l'autre côté de la baie de Cassis, les falaises de Soubeyranes prennent leur couleur ocre-orangé de soleil au couchant 

    Calanques le cap Caù

     retour sur nos pas, la presqu'île qui sépare Port Miou de la baie est noire de monde venu s'aérer après les agapes du réveillon du jour de l'an

    Calanques le cap Caù

    nous descendons vers Port Pin par le sentier oblique, là aussi il y a beaucoup de monde, et certains se baignent. 

    Calanques le cap Caù

    nous laissons la calanque noyée de soleil couchant et nous revenons au point de départ.

    Calanques le cap Caù

     L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    « Belle et bonne année 2019Siou Blanc, lou valoun dis armàri »

  • Commentaires

    1
    LORIDON
    Jeudi 3 Janvier à 08:30

    Port miou, pour moi le souvenir de l'une de mes premières plongées en mer. En 1953,  notre instructeur nous a emmené dans la résurgence jusqu'au puit des phéniciens. Le palfond grouillait de loups ...et de langoustes.

    2
    Jeudi 3 Janvier à 10:30

    Merveilleuses photos qui me rappellent bien des souvenirs ! Cela me réchauffe le coeur. Allez, plein de bisous les amis.

    3
    claudine
    Jeudi 3 Janvier à 12:21

    Que cette nouvelle  année soit  pour toi celle de nouvelles découvertes , projets  et autres douceurs de la vie

    bises

    Claudine

      • Jeudi 3 Janvier à 12:37

        Plein de belles choses pour toi Claudine.

        bisous bisous

    4
    georges
    Samedi 5 Janvier à 18:49

    J'ai été bercé par la beauté de ces lieux, c'est ma jeunesse et bien que maintenant assez loin il m'arrive d'y retourner; merci pour ces photos.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :