• Calanques, l'anse de l'Escu

     

        L'anse de l'Escu est appelée calanque, mais bon, c'est juste pour faire comme les autres, ce n'est pas une vraie calanque, mais une merveilleuse petite anse où la mer pénètre sous la falaise, creusant petit à petit le littoral, il n'y a qu'à voir la quantité de roches écroulées gisant ça et là pour se dire qu'un de ces quatre matins, ça va dégringoler sévère, ce jour là, il sera préférable d'être ailleurs.

    Et pour y aller au plus court en venant de Callelongue, il y a quelques passages aériens assez délicats, de quoi bien s'amuser, en somme.

    De Callelongue nous passons par le sentier jaune qui grimpe au petit col situé à proximité du sémaphore, le PNC étant en train de "recomposer le paysage des calanques" (aïe ! On peut s'attendre au meilleurs comme au pire)  les constructions anarchiques qui étaient squattées et taguées sur ce petit promontoire ont été rasées, jusque là rien à dire.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     La vue s'ouvre sur les îles de Marseille, en face, juste éclairée par un soleil qui peine à se lever, Maïre et ses Farillons à gauche, son Tiboulen l'île Peyro, à droite

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Plus à l'est, l'archipel de Riou, baigne dans une douce lumière d'hiver, la mer est calme, les îles semblent y flotter. 

    Calanques, l'anse de l'Escu

     et là, sur un piton proche du rocher des Goudes nous revoyons "notre" faucon pèlerin, vu exactement ici, l'an passé. Il scrute l'horizon, et dès qu'il perçoit  le faisceau infra rouge de l'autofocus de l'APN arriver sur lui,  il s'échappe.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     

    et disparaît dans la végétation un peu en dessous.

     Calanques, l'anse de l'Escu

     le sentier jaune file en direction du col de la Galinette, au carrefour du vallon de la Mounine il est interdit jusqu'au col de la Selle, depuis l'incendie, "risque d'éboulement" bon, on va faire semblant de les croire...mais la politique à peine voilée de réduire le nombre de sentiers praticables dans le massif commence à agir, sous n'importe quel prétexte.

     Entre les branches d'un gros pin, en bas, l'arche, difficile d'accès,  du vallon de la Mounine est bien visible.

    Calanques, l'anse de l'Escu

    descente du sentier vert vallon inférieur de la Mounine pour arriver face à la calanque éponyme, là, nous prenons le triste sentier du littoral, le GR sentier des Douaniers.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     l'étroite calanque de la Mounine (ça choque toujours un peu les touristes quand on leur donne la signification de ce nom !  sarcastic yes

    Calanques, l'anse de l'Escu

     au dessus de nous, un vol de Craves tourbillonne en criant (corbeau à bec rouge au cri particulier).

    Arrivée à la calanque de Marseilleveyre avec son enfilade de falaises qui s'étire jusqu'à Cassis et plus.

    Calanque complètement déserte ce matin là, la "paillotte du Belge" étant fermée désormais les mercredi et jeudi.

    Calanques, l'anse de l'Escu

    la calanque  des Queyrons, intimiste et superbe est laissée sur le côté 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    pour continuer et contourner Podestat par le haut 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Calanques, l'anse de l'Escu

     et surplomber l'anse des Piadons, superbe mais dur dur de s'y baigner, tout au moins pour remonter sur le rocher une fois dans l'eau.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     l'étrave calcaire est dépassée, c'est ici que nous quittons le GR pour prendre le sentier vert marqué "passages difficiles" qui reste en bordure de littoral, le GR filant, pour sa part,  vers les hauteurs. 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Descente raide et délicate sur l'anse du Livre, le dernier mur final demande un peu de finesse pour ne pas partir à la renverse. 

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Calanques, l'anse de l'Escu

     

    pour passer ce dernier mur, les jambes sont toujours trop courtes.

     Calanques, l'anse de l'Escu

    Une fois en bas, légère remontée sur la corniche qui surplombe la mer vertigineusement 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    L'anse de l'Escu est juste en dessous de nous, creusée sous la falaise. 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Une belle vire très aérienne à franchir, le Pas du Pêcheur, un câble est destiné à sécuriser le passage, sauf que la gaine qui l'entoure est si dégradée qu'elle occasionne parfois de belles frayeurs, jusqu'ici, à priori, sans danger.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Calanques, l'anse de l'Escu

     le sentier continue en corniche  puis descente par le Pas du Bénitier, un jeu de câbles permet de descendre cette paroi verticale, les "cales "pour les pieds sont nettes, peu sembler spectaculaire mais facile.

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Calanques, l'anse de l'Escu

     puis prise du sentier pointillé vert qui file à l'Escu en passant sous les pins puis sous la roche 

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Là, une citerne d'eau douce y est depuis des siècles, construite par les barbaresques pour s'y approvisionner en eau potable et s'abriter des galères Royales ? abri de contrebandiers et/ou pêcheurs ? (ce qui était à une certaine époque, la même chose) personne n'en connaît réellement l'origine.

    Elle est aujourd'hui en triste état et quand, suite à de grosses pluies elle se remplit encore, les fuites et porosités relâchent l'eau très vite. Sur le côté, sont bien visibles les conduites en terre cuite qui récoltaient l'eau à différents endroits sous la falaise et l'amenaient dans la citerne.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     La mer qui entre en force sous la falaise la désagrège peu à peu.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Calanques, l'anse de l'Escu

     Un peu plus loin, une belle pinède joliment décorée de galets empilés nous attend pour le pique nique au soleil, complètement abrités du petit vent.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Nous décidons de rentrer par le GR, jusqu'à Callelongue, donc retour par la grimpe du Pas du Bénitier

    Calanques, l'anse de l'Escu

     qui demande de tirer sur les bras après la sieste...dur dur !

    Calanques, l'anse de l'Escu

    puis le Pas du pêcheur  

    Calanques, l'anse de l'Escu

    et remontée à l'Etrave calcaire, ensuite le GR est triste de banalité 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    malgré parfois de belles vues. Marseilleveyre est toujours déserte ! 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    le vent d'est s'est bien levé, les Farillons de Maïre (dire Ma -I- Ré ) sont secoués par la mer qui commence à frapper.

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Du cap, Callelongue nous offre une vue rare, il n'y a personne, le calme avant la tempête car les vacances c'est la semaine prochaine et là...accrochez vous s'il fait beau !

    Calanques, l'anse de l'Escu

     Balade un tantinet sportive mais courte et comprenant peu de dénivelé, l'Escu, ça se déguste ! 

    Calanques, l'anse de l'Escu

    Calanques, l'anse de l'Escu

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Calanques, le cap MorgiouAvec les Amis de l'Huveaune autour des dalles gravées de Louis Douard »

  • Commentaires

    1
    alcatrez
    Dimanche 18 Décembre 2016 à 22:45

    Aujourd'hui, je suis rassuré. Les adorateurs des Calanques sont revenus. Depuis le 1er janvier à Titou Ninou, j'ai relevé seulement 2 sorties pour le premier semestre. Je vous ai alors cru en désamour pour vous tourner vers d'autres cieux, bien agréables à découvrir également. Heureusement depuis mi-septembre vous remontez le compteur.
    Je souhaite un bon bout d'an et de joyeuses fêtes aux cabris de l'Huveaune qui nous régalent les yeux et nous donnent envie.cool

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :