• Arles antique

     

     

         En 46 avant J.C. , Jules César, pour remercier Arles de son aide dans sa lutte contre Marseille, y installe les vétérans de la VIème légion.

    Arelate  " l'habitat près des marais" est élevée au rang de colonie.

    Sous Auguste les travaux commencent vraiment, une ville à l'image romaine se développe.

    Le Rhône véritable voie de pénétration vers Lugdunum est parcouru par des chalands halés depuis les berges par des hommes.

    Marbre de Carrare, animaux, lingots de plomb , tout ce qui fait commerce passe par le port d'Arles pour aller vers l'Europe du nord.

    Les voies romaines , via Aurelia, Domitia et Agrippa convergent vers Arles et en font une cité d'échange et de commerce incontournable.

    *******

    Arles est chargée d'un très lourd passé antique.

    Les fouilles archéologiques y sont abondantes, et très près de nous, puisqu'elles sont toujours en vigueur, les fouilles dans le Rhône révèlent chaque jour des trésors antiques inestimables.

    Deux merveilles font la célébrité de ces recherches et ont contribué à l'extraordinaire essor et développement du musée antique d'Arles.

    Le buste présumé de César, quasiment intact et le chaland de 31m de long, enseveli sous plus de 3m de sable et vase, sorti de l'eau au prix de prouesses techniques et sous marines.

    La visite de ce musée me faisait envie depuis pas mal de temps.

    Statues, bustes, amphores, vaisselle, objets de la vie quotidienne, sarcophages, mosaïques, tous ces vestiges du passé de notre région y sont exposés.

     

    yes Toutes les photos sont cliquables pour agrandissement

    Arles antique

     Le buste présumé de Jules César

    En 49 av J.C., Jules César voulant prendre Marseille soutenue par Pompée, fit mettre en chantier 12 vaisseaux de guerre à Arles, ceux ci sont achevés en 30 jours à partir du moment de l'abattage des arbres.

    Vainqueur, César remercia la ville en y installant une colonie de droit romain en 46 av J.C. du nom de Colonia Julia paterna Arelate sextanorum.

     

    Direction vers ce que je considère comme étant la vedette de cette exposition, le chaland.

    Arles antique

    Sorti de sa gangue de vase et de sable, méticuleusement découpé en 10 morceaux pour ne pas le briser; Il a fallu  10 mois de restauration et traitement pour être "immortalisé" par des procédés complexes à base de résine polyéthylène glycol et séché par polymérisation.

    En effet sorti de son enveloppe protectrice, au contact de l'air le bois se serait désagrégé rapidement.Arles antiqueArles antique

     2000 ans enfoui sous la vase et presque pas "une ride" !

    Arles antique

    Arles antique

    Arles antique

     Arles antique

    Une ancre romaine

    Arles antique

     Lot d'amphores... il y en a tant !

    Arles antique

     Dans une salle conjointe, une amphore géante, une Dolia, amphore de contenance d'environ 200 litres

    Arles antique

     Dolium, hélas pas entière

    Arles antique

     Chapiteau Corinthien

    provient du théâtre antique, fin du 1er siècle avant J.C.

    Les chapiteaux à 3 rangées de feuilles d'Acanthe, assuraient la décoration du mur de scène du théâtre

    Arles antique

     Un mortier, mais non, ce n'est  pas pour préparer l'aïoli , quoique ...admirons la décoration et le pilon en forme d'os

    Arles antique

     la statue d'Auguste qui trône au centre de la grande salle

    Arles antique

     Une merveille (encore une !)... l'Aïôn

    l'Aïôn, statue de Mithra, un serpent est enroulé autour de son corps, la tête se trouve aux pieds et la queue se trouvait dans la main gauche, entre les anneaux du serpent se trouvent les signes du zodiaque (parfaitement identifiables) en commençant par l'équinoxe de printemps et le signe du bélier.

    Mithra avait tête humaine et longs cheveux, de  sa tête partaient des rayons.

     

    Dans une vitrine, des objets de la vie quotidienne et cette surprise...

    Arles antique

    le corps d'un nouveau né inhumé dans une tuile.

    Une grande salle contenant les divers sarcophages en pierre et finement ciselés

    Arles antique

     le sarcophage de la chaste Suzanne, milieu du IVème siècle

    - au milieu le buste des défunts,

    - à gauche, le sacrifice d'Abraham,

    - à droite, la loi présentée à Moïse

    Arles antique

     le sarcophage des muses, malheureusement dégradé. IIème siècle.

    Arles antique

     sarcophage à cuve renversée, dit "païen" on y reconnait malgré tout les symboles des tailleurs de pierre et la croix celtique. époque carolingienne.

    Arles antique

     le cirque (maquette) devait mesurer 450m de long et 101m de large et pouvait accueillir près de 20000 spectateurs

    Arles antique

     le Lion d'Arcole

    Arles antique

     maquette du chantier fluvial, l'emplacement du chaland y est figuré

    ********

    Continuons par une visite, un peu rapide, hélas, des monuments antiques de la ville, 

    Arles antique

     le théâtre antique qui a servi de carrière de pierres pendant plusieurs siècles

    Arles antique

    Arles antique

     et, comment les éviter? ....les arènes

    Arles antique

    Arles antique

    L'Amphithéâtre est érigé à la fin du 1er siècle , combats de gladiateurs et chasse d'animaux se déroulaient dans l'arène recouverte de sable

    Arles antique

     

    Arle....O vilo dou lioun

    siés assetado au bord dou Rose

    Coumo uno venerablo e majestouso Rèino

    A l'oumbro de ta glori e de ti monumen

    Frederic Mistral 1887

     

    Arles antique

    Un lien utile sur les recherches arles-rhone-3, le chaland

     

     

     

     

    « Devoluy, la tête des OrmansPlongée au cap Nègre, la grotte de la télévision »

  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Avril 2015 à 06:35

    Et bien, tu l'as terminé rapidement ton article ! Tu devais te douter que je l'attendais avec impatience ! Bon Arles, je connais bien évidemment, c'est à peine à 20 mn de chez nous, mais honte à moi, je ne suis pas encore allée visiter le Musée antique. Tes photos  me donnent vraiment envie de m'y précipiter. Bisous Jean-Luc !

    2
    Yvette
    Samedi 11 Avril 2015 à 06:45

    Magnifique reportage .


    Bisessmile

    3
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:26

    Une belle leçon d'histoire est venue se poser devant mes yeux et j'ai aimé

    a bientôt

    lyly

    4
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:46

    @Catalane

    Oui alors, honte à toi, rire. mais je sais que tu vas vite effacer cette lacune.

    bisous amie, beau dimanche

    jl

    5
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:46

    @Yvette

    oui et une très belle journée en prime...

    baisers yes

    jl

    6
    Dimanche 12 Avril 2015 à 09:48

    @Lyly

    coucou amie Normande !

    merci de ton com amie

    ah je crois qu'il y a un com pour toi sur mon article "zeus faber un poisson de légende" notre ami Jupi c'est trompé de lien. faute à son poignet pêté sans doute;

    bisous bisous

    jl

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :