•  Rando fleurie par excellence, c'est une de nos incontournables de cette saison, le Devoluy est en fleurs, les alpages sont superbes.

    Nous filons vers le village de Cluse, puis nous prenons la piste forestière qui va vers le torrent l'Abéou (ou La Béoux selon les cartes) la voiture est garée juste avant le pont sur l'impétueux torrent.

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    le sentier part sur la droite de la piste, en grimpette raide avec quelques passages délicats, qui ont bien été remis en état cette année. Merci aux baliseurs bénévoles qui entretiennent les sentiers.

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     En approche de la bergerie de Boudelle, les premières vaches sont là, à l'ombre et pas très loin du torrent des Ormans qui se faufile sous les arbres en un bruissement rafraîchissant.

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    le GR a été visiblement modifié, mais ne sachant pas où la déviation va nous emmener, nous restons sur l'ancienne trace qui passe devant la bergerie Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    puis la contourne et arrive sur l'alpage, ici les vaches sont nombreuses, et en bonnes curieuses, elles ne se contentent pas de nous regarder passer, mais viennent au contact chercher une caresse

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     un autre torrent est traversé, l'eau sans être abondante, coule bien. 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    la montée continue, en pente assez forte mais régulière vers la col de Lauteret, les Archers sont maintenant bien visibles  

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     

    - "bonjour la vache" 

    - "bonjour touriste"

     Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Une fois passée la grande barrière métallique qui délimite la zone de pâturage, la pente reprend ses couleurs, celle de l'herbe verte et des milliers de fleurs sauvages, nous sommes venus pour elles !

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     une grande Gentiane jaune (rare cette année)

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     minuscules Silènes enflées

    A la bifurcation, nous quittons le GR qui monte vers le col de Lauteret, pour une sente qui, bien que balisée, n'en est pas moins discrète car peu fréquentée et qui grimpe rude vers le col de Plate Contier

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Ici c'est le domaine des fleurs, c'est un émerveillement de couleurs et le paradis des butineurs

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Raiponce hémisphérique

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    Campanules 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     œillets

    le torrent de Pré la pierre  coule bien, une source y a été captée (Fontaine de Lara ?) et se déverse dans un abreuvoir  en ferraille (l'eau y est buvable, j'y ai remplis ma gourde avec plaisir et je n'en suis ni mort ni malade (tant que les troupeaux ne vont pas en amont, un intestin solide peut la supporter...) 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    les parterres de fleurs sont variés et abondants 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Centaurée des montagnes

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    un vautour nous survole en faisant quelques cercles, puis abandonne la partie, nous ne sommes pas "assez morts" au goût de ce charognard. 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    la pente prend de la raideur, le sentier, heureusement, fait de larges lacets que cette fois-ci, nous ne coupons pas. 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Anthyllides des montagnes

    Nous ne montons pas jusqu'au col de Plate-Contier, une sente peu marquée part sur la gauche direction le col du Grand Vallon, toujours dans les fleurs

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    la sente devient un peu plus visible, dans le ciel quelques nuages arrivent, rien de bien menaçant. 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    Devoluy, la Tête du Pin, les ArchersDevoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Gentianes acaules

    Au col du Grand Vallon, une sente peu marquée part sur la gauche direction la Tête du Pin  

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    sur le premier  plateau les fleurs sont encore omniprésentes, bien que de variétés différentes, la zone est humide (les étangs naturels sont tout de même à sec)

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Trolles d'Europe, boutons d'or.

    Encore une effort, la Tête du Pin est proche

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Véritable bastion de roches, notre objectif est atteint

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    la pause se fera ici, avec vue arrière sur les montagnes 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     de gauche à droite, la Tête de Garnesier, le Pas l'Agneau et à droite la Tête des Ormans

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

      Dames de Onze heures

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    Doronics 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Un sifflement transperce le silence de la montagne, un planeur  tourne au-dessus de nous, cherchant les courants ascendants.

    Après une pause plus qu'agréable, nous prenons le chemin du retour, direction l'extrémité de la croupe, pour rejoindre le GR, mais bien après le col de Lauteret

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    le sentier se cherche dans la végétation, en faisant attention de ne pas écraser les fleurs

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Asters des Alpes

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Nigritelles, rouge et rose

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     nous nous dirigeons vers le versant ou arrive le GR et une fois rejoint, nous filons en sens inverse, direction le col de Lauteret, par le GR jusqu'à point de départ .

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    en face de nous, au loin, la montagne d'Aurouze et son pierrier 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    encore quelques gentianes bleues, sur la fin. 

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    L'alpage est en vue, en bas, la bergerie de Boudelle en extrémité basse

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     pour ce retour, nous prenons "pour voir" la déviation du GR, qui "tombe " dans le torrent des Ormans...un véritable "casse gueule" certainement réalisé dans l'urgence...

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

    suite du cheminement et retour au pont sur l'Abéou, où un groupe de randonneuses à cheval semble avoir quelques difficultés à faire passer les chevaux sur les planches espacées du pont.

    Devoluy, la Tête du Pin, les Archers

     

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     


    11 commentaires
  •  Nous avions déjà parcouru sensiblement la moitié de ce sentier, qui ne fait pas une boucle, en le prenant par l'autre bout, voir ici clic : http://les-cahiers-du-sud.eklablog.com/gorges-du-verdon-le-ravin-de-vaumale-a174872604

     Ce J2 de notre séjour aux abords du Verdon, par un temps quasi caniculaire, nous allons sur ce sentier en le prenant par le bout qui démarre au col d'Illoire sur la route touristique en sortie d'Aiguines, rive gauche du Verdon.

    Quelques passages sont réputés "sérieux" ce sentier ayant été longtemps fermé pour cette raison, il a été réouvert afin d'y organiser un trail, des passages ont été aménagés.

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Voiture garée sur la parking du belvédère, nous sacrifions à l'inévitable photo sur le balcon bien calé au-dessus du vide puis, direction le sentier qui immédiatement dégringole dans le ravin

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    il fait déjà chaud, ma casquette "double visière" ne sera pas inutile pour protéger front et cou des ardeurs du soleil

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     premier passage aménagé, "aiguilles à tricoter" retenant un grillage qui retient un lit de cailloux posé sur les tôles perforées...aménagement qui ne durera pas très longtemps, j'en aurai la preuve au retour ou lors de mon passage, le pied est passé à travers, refoulant dans le vide quelques kilos de caillasses. pas difficile mais dangereux, bien regarder avant d'y passer.

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    descente dans une forêt dense, bonne nouvelle, le retour sera partiellement ombragé. 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    il y aura plusieurs traversées de torrents de pierres, dont celui-ci où un barrage  est censé "casser la vague"

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    retour dans la forêt dès que passé les caillasses menaçantes 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    et en bas coule une rivière...magnifique vision des méandres du Verdon au sein de ses gorges 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    forêt peu fleurie une digitale blanche et quelques mélisses sauvages donnent un peu de couleur, mais ici on ne vient pas pour les fleurs, ce sera l'objet de la rando de demain...  

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     encore un pierrier, il y en aura trois

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    et vue panoramique sur le Verdon 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     une vire aérienne s'annonce

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    prolongée par une autre vire où les cordes sont installées par sécurité 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    nous sommes en plein cœur du fabuleux cirque de Vaumale, sensiblement à l'aplomb de la source éponyme, là-haut sur la route 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     c'est la partie la plus "sportive" de ce sentier magnifique mais qui se mérite.

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     

    en cas de glissade dans le torrent de cailloux, rendez-vous quelques jours plus tard dans le lac de Sainte Croix...probablement en petits morceaux  biggrin !

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     une belle brèche  pour continuer 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    plus loin un énorme chêne bien vivant, je n'en avais jamais vu d'aussi gros, plus de cinq cents ans assurément, rien que la première branche est plus grosse que beaucoup de vieux chênes, un ancêtre quasi moyenâgeux. 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    le sentier circule maintenant paisiblement (tout est relatif) en balcon, bientôt nous arrivons à l'endroit où nous avions fait demi-tour cet hiver 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Arrivés ici nous faisons demi-tour,  la suite ayant déjà été faite et nous n'avons pas de voiture en attente sur la route à l'arrivée du sentier 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     cinq minutes de pause et c'est reparti en direction d'un coin sympa repéré en passant, propice à une pause avec belle vue et à l'ombre d'un grand chêne

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    dans la forêt sur le versant, un immense fauteuil "royal", tout là-haut le sommet du Margès où nous étions hier. 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Voilà c'est ici belle pause semi-ombragée avec vue sur l'Ourbès, en face

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Retour vers le parking, il faut tout repasser en sens contraire, la vue et les difficultés ne sont pas les mêmes il n'y a donc pas de lassitude 

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     la brèche

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     plus facile à remonter qu'à descendre dans le sens du matin

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     les vires aériennes avec cordes

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     et plus loin, la remontée au col d'Illoire

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     le passage rafistolé où j'ai fait descendre pas mal de cailloux dans le ravin...mais sans moi !

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     le col d'Illoire et ses bancs de l'aire de repos touristique (ne pas farfouiller dans les buissons, ce que vous y découvrirez gâchera la journée, coin pipi-caca couche culotte et compagnie !)

    Verdon, le sentier d'Illoire-la Faye

     Nous pouvons dire que ce sentier, nous k'avons fait en entier et dans les deux sens...ben oui quoi ! deux fois chaque moitié en aller et retour.

    Ceci n'est qu'un reportage, l’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires